Bucarest

LA LECON DE ROUMAIN - Nos sensations et nos besoins

Bun venit, dragi prieteni. Ce mai faceţi? Comment allez-vous ? Aujourd’hui, cette question – forcément rhétorique, sur les ondes – redevient importante : elle nous permettra d’apprendre à exprimer nos sensations et ce dont nous avons besoin.

Evidemment, nous ne tarderons pas à nous apercevoir que la première chose dont nous avons besoin  est l’expression:

Îmi trebuie... Il me faut...

Elle vient du verbe impersonnel a trebui – falloir.

Trebuie – il faut.

Îmi trebuie – il me faut.

Alors, je repose – sérieusement - la question :

Ce mai faceţi?

Ioana:  Îmi este foame. J’ai faim.

Forme contractée, raccourcie :

             Mi-e foame. Mi-e foarte (très) foame.

Mi-e foame – J’ai faim

Ioana: Îmi trebuie (il me faut...) o farfurie (une assiette).

Alexandru: Îmi trebuie un cuţit (un couteau) şi o fruculiţă (et une fourchette).

Valentina: Îmi trebuie o lingură (une cuiller) şi o linguriţă (et une petite cuillère).

Ioana: Şi mâncare! Et de la nourriture!

 

 

Alexandru : Îmi este sete. J’ai soif.

ou bien

                    Mi-e sete.  Mi-e foarte sete. J’ai très soif.

Mi-e sete – J’ai soif

Alexandru : Îmi trebuie un pahar. Il me faut un verre.

Valentina : Îmi trebuie o cană. Il me faut une tasse.

 Ioana: Îmi trebuie o sticlă. Il me faut une bouteille.

Alexandru : Şi apă! Et de l’eau!

 

 

Valentina : Îmi este somn. J’ai sommeil.

ou bien

            Mi-e somn. Mi-e foarte somn. J’ai très sommeil.

Mi-e somn – J’ai sommeil

Valentina : Îmi trebuie un pat. (un lit.)

Alexandru : Îmi trebuie o cameră. (une chambre.)

 Ioana: Îmi trebuie un hotel. (un hôtel.)

Valentina: Şi o pijama. Et un pyjama!

 

 

Ioana:  Îmi este cald. J’ai chaud.

ou bien

             Mi-e cald. Mi-e foarte cald. J’ai très chaud.

Mi-e cald – J’ai chaud

Ioana: Îmi trebuie sandale. (des sandales)

Alexandru : Îmi trebuie un  ventilator. (un ventilateur).

Valentina : Îmi trebuie o piscină. (une piscine).

Ioana: Şi un costum de baie! Et un maillot de bain!

 

 

Alexandru : Îmi este frig. J’ai froid.

ou bien

                    Mi-e frig. Mi-e foarte frig. J’ai très froid.

Mi-e frig – J’ai froid

Alexandru : Îmi trebuie un palton. (un manteau.)

Ioana: Îmi trebuie un pulover. (un pull.)

Valentina : Îmi trebuie un sac de dormit.

                             (un un sac de couchage.)

Alexandru: Şi mult soare! Et de beaucoup de soleil!

 

 

Valentina: Îmi este rău. Je me sens mal.

ou bien

                Mi-e rău. Mi-e foarte rău. Je me sens très mal.

Mi-e rău – Je me sens mal.

Valentina: Îmi trebuie un medicament. (un médicament.)

Alexandru: Îmi trebuie un ceai. (une tisane.)

 Ioana: Îmi trebuie un doctor. (un médecin.)

Valentina: Şi odihnă ! Et du repos!

Ne vous inquiétez pas. Ce n’était qu’un exercice. En fait, Valentina va bien – elle vous le confirme.

Valentina : Îmi este bine. Je vais bien, je me sens bien.

                   Mi-e bine. Mi-e foarte bine. Je vais très bien.

Mi-e bine – Je vais bien, je me sens bien

                   NU îmi trebuie nimic. Je n’ai besoin de rien.

                   Mi-e bine şi NU-mi trebuie nimic.

                   Je vais bien et je n’ai besoin de rien.

Nous avons déjà passé en revue ces expressions, il y a un certain temps, mais depuis, nos moyens d’expression se sont enrichis. Rappelons trois autres états importants, sans trop nous attarder dessus :

Ioana: Îmi este frică. J’ai peur.

Mi-e frică.

Alexandru:  Îmi este ruşine. J’ai honte.

Mi-e ruşine.                                  

Valentina : Îmi este dor. Quelqu’un me manque.

Mi-e dor.

Tudor Gheorghe est plus précis: Mi-e dor de ea – Elle me manque. Ce n’est pas étonnant, pour un troubadour.

                               LA REVEDERE !

Tudor Gheorghe – Mi-e dor de ea (Elle me manque)

Dominique-Magdalena Oprea, en partenariat avec la Radio Roumanie internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) Mercredi 1 mars 2017

 
A la Une

CULTURE - Sorties du 29/03 au 04/04

La rédaction du site Lepetitjournal.com vous propose votre bouillon de culture hebdomadaire pour profiter pleinement de la capitale roumaine.…
Une internationale

Les humoristes politiques brouillent les codes

 Les humoristes politiques brouillent les codes des journaux radio et émissions politiques à l'heure de la présidentielle en pratiquant, selon les experts, un "journalisme engagé" qui leur vaut aussi des critiques. 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – Comment vendre ses services en tant que coach: 3 stratégies efficaces

Nous sommes nombreuses à nous être lancées en tant que coach et rapidement nous nous sommes posé la question : « comment vendre ses services ». Or loin de nous l’idée de vendre nos services, nous voulons que nos clients viennent facilement à nous et que nous puissions les aider avec tout notre cœur et nos compétences. Voici 3 stratégies efficaces que vous pouvez mettre en place dès aujourd’hui.

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire