Bucarest

LA LECON DE ROUMAIN - Nos sensations et nos besoins

Bun venit, dragi prieteni. Ce mai faceţi? Comment allez-vous ? Aujourd’hui, cette question – forcément rhétorique, sur les ondes – redevient importante : elle nous permettra d’apprendre à exprimer nos sensations et ce dont nous avons besoin.

Evidemment, nous ne tarderons pas à nous apercevoir que la première chose dont nous avons besoin  est l’expression:

Îmi trebuie... Il me faut...

Elle vient du verbe impersonnel a trebui – falloir.

Trebuie – il faut.

Îmi trebuie – il me faut.

Alors, je repose – sérieusement - la question :

Ce mai faceţi?

Ioana:  Îmi este foame. J’ai faim.

Forme contractée, raccourcie :

             Mi-e foame. Mi-e foarte (très) foame.

Mi-e foame – J’ai faim

Ioana: Îmi trebuie (il me faut...) o farfurie (une assiette).

Alexandru: Îmi trebuie un cuţit (un couteau) şi o fruculiţă (et une fourchette).

Valentina: Îmi trebuie o lingură (une cuiller) şi o linguriţă (et une petite cuillère).

Ioana: Şi mâncare! Et de la nourriture!

 

 

Alexandru : Îmi este sete. J’ai soif.

ou bien

                    Mi-e sete.  Mi-e foarte sete. J’ai très soif.

Mi-e sete – J’ai soif

Alexandru : Îmi trebuie un pahar. Il me faut un verre.

Valentina : Îmi trebuie o cană. Il me faut une tasse.

 Ioana: Îmi trebuie o sticlă. Il me faut une bouteille.

Alexandru : Şi apă! Et de l’eau!

 

 

Valentina : Îmi este somn. J’ai sommeil.

ou bien

            Mi-e somn. Mi-e foarte somn. J’ai très sommeil.

Mi-e somn – J’ai sommeil

Valentina : Îmi trebuie un pat. (un lit.)

Alexandru : Îmi trebuie o cameră. (une chambre.)

 Ioana: Îmi trebuie un hotel. (un hôtel.)

Valentina: Şi o pijama. Et un pyjama!

 

 

Ioana:  Îmi este cald. J’ai chaud.

ou bien

             Mi-e cald. Mi-e foarte cald. J’ai très chaud.

Mi-e cald – J’ai chaud

Ioana: Îmi trebuie sandale. (des sandales)

Alexandru : Îmi trebuie un  ventilator. (un ventilateur).

Valentina : Îmi trebuie o piscină. (une piscine).

Ioana: Şi un costum de baie! Et un maillot de bain!

 

 

Alexandru : Îmi este frig. J’ai froid.

ou bien

                    Mi-e frig. Mi-e foarte frig. J’ai très froid.

Mi-e frig – J’ai froid

Alexandru : Îmi trebuie un palton. (un manteau.)

Ioana: Îmi trebuie un pulover. (un pull.)

Valentina : Îmi trebuie un sac de dormit.

                             (un un sac de couchage.)

Alexandru: Şi mult soare! Et de beaucoup de soleil!

 

 

Valentina: Îmi este rău. Je me sens mal.

ou bien

                Mi-e rău. Mi-e foarte rău. Je me sens très mal.

Mi-e rău – Je me sens mal.

Valentina: Îmi trebuie un medicament. (un médicament.)

Alexandru: Îmi trebuie un ceai. (une tisane.)

 Ioana: Îmi trebuie un doctor. (un médecin.)

Valentina: Şi odihnă ! Et du repos!

Ne vous inquiétez pas. Ce n’était qu’un exercice. En fait, Valentina va bien – elle vous le confirme.

Valentina : Îmi este bine. Je vais bien, je me sens bien.

                   Mi-e bine. Mi-e foarte bine. Je vais très bien.

Mi-e bine – Je vais bien, je me sens bien

                   NU îmi trebuie nimic. Je n’ai besoin de rien.

                   Mi-e bine şi NU-mi trebuie nimic.

                   Je vais bien et je n’ai besoin de rien.

Nous avons déjà passé en revue ces expressions, il y a un certain temps, mais depuis, nos moyens d’expression se sont enrichis. Rappelons trois autres états importants, sans trop nous attarder dessus :

Ioana: Îmi este frică. J’ai peur.

Mi-e frică.

Alexandru:  Îmi este ruşine. J’ai honte.

Mi-e ruşine.                                  

Valentina : Îmi este dor. Quelqu’un me manque.

Mi-e dor.

Tudor Gheorghe est plus précis: Mi-e dor de ea – Elle me manque. Ce n’est pas étonnant, pour un troubadour.

                               LA REVEDERE !

Tudor Gheorghe – Mi-e dor de ea (Elle me manque)

Dominique-Magdalena Oprea, en partenariat avec la Radio Roumanie internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) Mercredi 1 mars 2017

 
A la Une

LE CLUJ DE ... - Darko Ristovski, lecteur de français de l'AUF de Cluj

Darko RISTOVSKI est lecteur de français de l’Agence Universitaire de la Francophonie à l’Université Technique de Cluj-Napoca, deuxième ville la plus importante de Roumanie et chef-lieu de la région de Transylvanie. Ville étudiante, dynamique et jeune qui accueille des étudiants de tous les coins du monde. Découvrons-en un peu plus sur cette ville, son histoire, sa culture et ses secrets.
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine