Bucarest

RUBRIQUE JURIDIQUE - Assouplissement du régime juridique des sociétés agricoles

Le régime juridique des sociétés agricoles en Roumanie a été assoupi à partir du 1er avril 2017 comme suite à l’adoption récente de la Loi no 31/2017 qui offre la possibilité de ces structures d’être transformées en sociétés régies par la loi no 31/1990 et de bénéficier ainsi du régime fiscal et juridique de ces sociétés.


Société agricole / société « commerciale » - cadre général

Selon la loi des sociétés (Loi no 36/1991), les propriétaires de terres agricoles peuvent exploiter leurs terrains dans plusieurs formes d’association, à savoir (i) sur la base d’un contrat de société, (ii) sous la forme d’une société - anciennement « commerciale » - régie par la Loi no 31 / 1990 concernant les sociétés, ainsi que (iii) sur la base des sociétés agricoles.

Les sociétés agricoles sont en effet des structures assez souples, n’ayant pas un caractère commercial, mais permettant l’exploitation agricole plus facile des terres par ses associés, des outils, des animaux et d’autres biens apportés dans la société.

L’ancienne réglementation ne donnait pas la possibilité aux sociétés agricoles de se transformer directement en  sociétés fonctionnant selon la loi des sociétés « classiques ». La « transformation » d’une société agricole dans une société « commerciale » impliquait en effet de dissoudre et de liquider la société agricole et de procéder à la création d’une nouvelle structure, en vertu de la Loi no 31/1990.

Portée de la modification législative

Selon la Loi n° 31/2017, la transformation directe de la société agricole en société « classique », régie par la loi no  31/1990 impliquera le dépôt auprès du tribunal de première instance d’une demande dans ce sens, accompagnée par la preuve de la réservation de la dénomination sociale de la nouvelle structure. La procédure à suivre par les sociétés agricoles sera détaillée dans les normes d’application qui doivent être élaborées dans 45 jours après la publication de la Loi no 31/2017 dans le Journal Officiel no 214 du 29.03.2017.

Sans pouvoir apprécier d’une perspective pratique l’envergure de l’assouplissement porté par le législateur au régime juridique des sociétés agricoles (notamment en absence des normes de mise en application), on ne peut que de citer l’argument invoqué par les initiateurs en appui de cette modification législative : encourager les agriculteurs de renoncer à l’agriculture de subsistance en faveur de l’agriculture « commerciale ».

En effet, cette modification devrait permettre aux agriculteurs de bénéficier plus facilement des avantages d’une société « classique » (but commercial, possibilités de développement et financement, circulation plus facile des parts sociales / actions, etc.).


****

Nous espérons que ces informations vous ont été utiles et vous disons … à la semaine prochaine !

Cabinet GRUIA DUFAUT
Avocats (Paris & Bucarest)
www.gruiadufaut.com

(lepetitjournal.com/bucarest) Jeudi 20 Avril 2017

 

 
A la Une

HISTOIRE D’UN LIEU - Foisorul de foc ou la tour hantée

La tour de guet de Foisorul de foc alimente encore aujourd'hui l'imaginaire des bucarestois. Certains ne connaissent de son histoire que les deux tragédies dont elle a été le théâtre. Notre guide nous éclaire sur sa fonction à travers l'histoire sans rejeter le mystère propre à tous les lieux qui ont une empreinte.
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine