Bucarest

CHRONIQUE D'UN AMATEUR - Bars, terrasses et restaurants, de toutes les façons

Je veux vous parler des endroits qui nourrissent notre quotidien, au propre comme au figuré. Ils se nomment Cârciumă, Bodega, Crâşmă et ceux qui sont le long des routes Popas (la pause). Ces noms se perdent aujourd'hui dans la bouche des jeunes générations plus enclines à fréquenter les fast-foods, les mêmes que partout dans le monde...

CHRONIQUE D'UN AMATEUR - Les rendez-vous d’Agapia, ils y venaient tous

À l’entrée de l’église du monastère Agapia, les deux nonnes qui accueillent le visiteur ont envie de parler, de raconter. Il est vrai que le sujet qui nous occupe est de taille. Figurez-vous que j’apprends là, que les fresques, toutes les fresques, sont de Nicolae Grigorescu.

CHRONIQUE D'UN AMATEUR - Citoyenneté-Nationalité, comment s’y retrouver...

La législation Roumaine ne s’y trompe pas : selon « le Droit du sol », est déterminée la citoyenneté, alors que la nationalité relève du « Droit du sang ». Cela semble clair, mais, évidemment, la Roumanie ne serait pas la Roumanie si on n’embrouillait pas un peu la situation...

CHRONIQUE D'UN AMATEUR - Le fort Jilava, au plus sombre de l’histoire

Le fort Jilava est, dans les années 50, une prison utile à l’épuration féroce que mène le pouvoir communiste dès les premières années de sa domination. Celles et ceux qui sont considérés comme opposants, politiques, intellectuels, religieux, disparaissent de la cité et sont entassés ici, au service de la mort. Tout est fait pour que la faucheuse les récupère rapidement...

CHRONIQUE D'UN AMATEUR - Les rites après la mort

Un convoi funèbre occupe toute la voie, en direction du cimetière. Derrière le prêtre, et son crucifix, une longue foule de gens en noir encadrent une charrette sur le plateau de laquelle est posé le cercueil. Le défunt repose là, à la vue de tous, on ne le couvrira qu’au moment de sa mise en tombe. C’est la première fois que je vois cela. Ici c’est la coutume. Et ce n’est qu’un moment du parcours rituel qui accompagne le décès d’une personne, en Roumanie...

CHRONIQUE D'UN AMATEUR - Mogoşoaia, entre Byzance et Venise

Nulle part ailleurs, en Europe, n’existe ce style si particulier que le prince Constantin Brâncoveanu imprima sur ses bâtiments. C’est un mélange de style vénitien et byzantin, un équilibre, une harmonie, une beauté sans pareil avec ces arches à trois lobes, cette brique aux couleurs si douces. Ici, respire la paix...

CHRONIQUE D'UN AMATEUR - Amendes, bakchich et poésie

Un jour de printemps, je roule dans un de ces paysages qui invitent à la rêverie, et, au détour d’une courbe, la police m’arrête. Nous sommes plusieurs voitures à la même allure mais c’est moi qu’on invite à stationner...

A la Une
Une internationale

PIERRE RABHI & JULIETTE DUQUESNE – "On est en train de privatiser le vivant"

Tour à tour essayiste, philosophe, poète, ou encore agriculteur bio, Pierre Rabhi co-signe avec la journaliste Juliette Duquesne les deux premiers ouvrages d’une nouvelle collection : « Carnets d’alerte ». S’attaquant au sujet de la faim dans le monde, mais aussi à l’épineuse question des semences, « dont on parle peu, mais qui est pourtant à la base de la vie », ils analysent et décryptent ensemble ces deux sujets, avec le but affiché d’en…
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine