Bucarest

HORS PISTE AVEC GREGORY RATEAU - Le tram n° 5

Chaque matin j'emprunte le tramway qui doit me relier au poumon de Bucarest, une ville bouillonnante de liberté, où l'on mange à l'heure désirée, où notre temps de travail s'organise à la sauce maison.

HORS PISTE - Mitica (le jardinier)

Il parcourt chaque jour 4 kms de route pour aller chez des propriétaires bucarestois venus s'installer à la campagne. Mitica entretient leurs potagers, taille leur pelouse, arrose leurs plantes. Parfois, sous le coup de l'inspiration, il rajoute des petites fleurs, ici et là, malgré les indications précises des maîtresses de maison. Son jardin à lui n'a pourtant rien à envier à ceux de ses employeurs, c'est une véritable explosion de couleurs. On y trouve des pétunias blanches ou roses, des géraniums rouges, des rosiers, des marguerites, des tulipes, le tout jalousement gardé par de petits nains de tailles et de couleurs différentes...

HORS PISTE - Le dernier chapelier de Bucarest

L’entrée est encerclée par des barreaux, l’homme prend quelques mesures de sécurité, je le comprends ! Je pousse la porte qui résiste, je l’enfonce presque. A l’intérieur, une odeur de renfermé me pète aux sinus, de quoi décourager la majorité des visiteurs, mais pas moi. Je n’avais pas tort, des chapeaux de toutes les coupes et de toutes les formes trônent sur chaque étagère. Il y a des feutres, des Stetson en poils de mouton, des borsalinos, des bérets d’ouvriers, de chapeaux de paysans. Pour un amoureux du chapeau comme moi, c’est la caverne d’Ali baba !

HORS PISTE - Gilles

Il a quitté son Havre natal et est venu s’installer ici à Bucarest il y a quelques mois seulement. Pour les gens qui ont droit au sommeil, la vie connaît une rupture, se coucher, oublier, pour ensuite tout recommencer. Pour lui, il n’y avait jamais eu aucune discontinuité, chaque jour se prolongeait sans s’arrêter. Il avait donc tout son temps pour contempler la profonde absurdité de tout ce qui l’entourait. Son inconscient s’était fait la malle, il était donc conscient 24 h sur 24, une vraie torture pour ses nerfs.

A la Une
Une internationale

AEFE – Une cérémonie en l’honneur des boursiers Excellence-Major

La Maison des Polytechniciens de Paris accueillait cette semaine une promo un peu particulière… Celle des boursiers Excellence Major de l’AEFE. En effet, l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger a tenu à rassembler ces élèves d’exception pour partager avec eux un verre à l’occasion de la fin de leur cursus scolaire. 
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine