Bucarest

RENCONTRE – Les lycéens d’Anna de Noailles : quelle personne vous inspire?

La fin de l’année scolaire approche et le moment charnière de l’orientation continue de soulever des questions chez les adolescents. Lepetitjournal/Bucarest a rencontré des secondes du lycée français Anna de Noailles dans le cadre de leur option littérature et société. La séance a pour thème le portrait, nous nous sommes donc intéressés aux personnes que ces élèves

trouvent inspirantes.

 

Les élèves du lycée français Anna de Noailles arrivent par petits groupes. Les premiers aident à mettre les chaises en place dans le centre de documentation et d’information (CDI). Certains passent la tête dans l’encadrement de la porte : « Le cours aura lieu ici ? ». Aujourd’hui, les secondes ayant choisi l’option littérature et société ont en effet rendez-vous au CDI. Il est 16h, toute la classe est arrivée.

 

« Le joueur professionnel de e-sport, Optic Scump, est une personne qui m’inspire », se lance Andrei, invité par son professeur à ouvrir la discussion. Il admire l’intelligence, la rapidité et surtout la capacité d’observation de cet américain de 22 ans. Daniel a aussi choisi de nous parler d’un joueur professionnel d’e-sport, surnommé Faith Rain. « Mais je suis plus inspiré par sa personnalité que par sa carrière », précise-t-il.

 

Toujours dans le sport, les adolescents citent N’golo Kanté pour sa combativité dans sa vie professionnelle, Zlatan Ibrahimović pour son parcours, François Trinh-Duc pour sa manière de réagir pendant les matchs de rugby, Valentino Rossi pour sa nature drôle.

 

À travers d’autres personnalités évoquées pour leur carrière professionnelle, comme Johnny Depp, Lilly Singh ou Coco Chanel, les questionnements liés à l’orientation refont surface. Téodora met en avant le courage de la célèbre créatrice de mode, qui lui a donné l’envie de, peut-être, se lancer dans ce domaine.

 

Les élèves font bien la différence entre la personnalité des artistes et leur carrière. Yann évoque ainsi la détermination de Damso, un rappeur belge qui a persisté dans la musique même s’il n’y a pas été encouragé, quand Léa admire la vision du monde de Charles Baudelaire. Evelyne salue, elle, le courage d’Ariana Grande, qui a été une inspiration pour beaucoup de ses fans après l’attentat de Manchester.

 

« La personne qui m’inspire le plus en ce moment, c’est Malala Yousafzai, qui a beaucoup lutté pour le droit des femmes », enchaîne Edelweiss. Salomé, elle aussi, a choisi quelqu’un qui s’est battu. Sans aller jusqu’à dire qu’il est une inspiration, elle apprécie néanmoins le dramaturge et journaliste roumain Matei Vișniec « pour sa personne et pour ce qu’il a accompli ». Plus particulièrement, c’est son recul par rapport au monde qui la touche.

 

Précis sur le vocabulaire, plusieurs d’entre eux préfèrent utiliser le terme d’admiration plutôt que d’inspiration. Victor nuance : « Il y a un côté plus personnel dans l’inspiration, comme si on voulait apprendre de la personne, alors qu’admirer c’est plus vouloir la féliciter, elle, ou son parcours, lui dire ‘Bravo !’ »

 

Rien d’étonnant, alors, dans le choix des mots de deux élèves, qui, avec pudeur, évoquent leurs mères. Alexia voit les sacrifices qu’a fait sa mère pour elle comme un exemple et une inspiration. « Ce qui m’inspire chez ma mère, c’est qu’elle ne laisse jamais tomber, malgré les accidents de la vie », témoigne Beatriz.

 

Les élèves, curieux, n’ont pas manqué de nous retourner la question. Cette vivacité dans l’échange laisse espérer que les inspirations des uns pourront être des découvertes pour d’autres.

 

 

Rencontre avec Maeva Gros et Grégory Rateau (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - Jeudi 15 juin 2017


Abonnez-vous à notre 
newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

 

 

 

 

 

 
A la Une
Une internationale
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine