Bucarest

MICRO-TROTTOIR - Pour qui voteriez-vous aux élections présidentielles françaises?

A un peu plus d’un mois des élections, la course à l'Elysée semble mouvementée. François Fillon a été récemment mis en examen dans l'enquête sur les possibles emplois fictifs, une première pour un candidat majeur de la présidentielle. D’après les derniers sondages, le résultat de cette présidentielle pourrait se jouer entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Nous avons demandé aux Roumains pour qui ils voteraient s’ils en avaient la possibilité.

 

Ernest, 35 ans : Moi je voterai sans hésitation pour François Fillon. Pour son approche géo-politique (renouer les relations avec la Russie) et parce qu'il veut faire de la France la première puissance d’Europe et la reconstruire sur de nouvelles bases. Et surtout, son programme n’est pas démago' comme celui de ses concurrents.


Ioan, 34 ans : Marine Le Pen, parce qu'elle n'est pas pro-Américaine et qu'elle est modérée mais à la condition qu'elle ne "détruise" pas l'Union Européenne, condition ou espoir.


Ruxandra, 50 ans : Je sais déjà pour qui je ne voterais jamais : pour Madame Le Pen. C'est contre tout ce à quoi je crois, contre mes principes de respect et de connaissance de l'Autre. Pour Monsieur Fillon, parti en tête de peloton au début, c'est la fin, je crois. Il me reste grosso modo Hamon et Macron. Jeunes tous les deux et charismatiques, jusqu'à un certain point... Tout de même, pas assez convaincants ni l'un ni l'autre. Donc pour le premier tour, je voterais blanc. Pour le deuxième, la situation changerait drastiquement. Je voterais toujours "non" pour Marine Le Pen même si je soutiens l'implication et la présence des femmes au sommet de la vie politique.


Carmina, 36 ans : Si j’avais le droit de voter aux élections françaises, je le ferais certainement à la faveur d’Emmanuel Macron. Je voterais pour lui parce qu’il est jeune, parce que je fais plutôt confiance à la fraîcheur de la jeunesse qu’à la rigidité du système, sans être anti-système, je suis anti-politique, la politique devrait être rendue sociale. Pour être honnête, je choisirais Macron aussi parce que je le trouve très charmant. Il est vrai qu’un homme séduisant à la tête du pays ne saura peut-être pas résoudre le problème du chômage, néanmoins, avec ses apparitions, il pourra éventuellement rendre beaucoup de femmes, et des hommes aussi, sinon plus heureuses, peut-être plus souriantes…

 

Andrei, 42 ans : J'ai horreur des extrêmes, des causes perdues d'avance et du manque de réalisme. En principe, je voterais Macron puisqu'il est le seul candidat réellement hors système et son programme dérange tous les autres candidats. Ce qui veut dire qu'il menace vraiment l'establishment qu'ils incarnent, de droite à gauche, de l'extrême droite à l'extrême gauche. Mais, de manière tout à fait réaliste, vu de l'extérieur, je voterais pour tout candidat avec de solides convictions européennes, qui puisse renforcer le rôle de la France au sein de l'UE et contrer, voire sortir du jeu, une extrême droite qui n'a pas sa place au sommet de ce pays et, plus généralement, dans l'Hexagone. Une France d'extrême-droite voudrait dire pas seulement la fin de tous les idéaux et idées qui nous ont fait aimer ce pays, mais ça va accélérer désenchantement pour le français et la francophonie.

 

Propos recueillis par Grégory Rateau (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - mercredi 15 mars 2017

 
A la Une
Une internationale

AEFE – Une cérémonie en l’honneur des boursiers Excellence-Major

La Maison des Polytechniciens de Paris accueillait cette semaine une promo un peu particulière… Celle des boursiers Excellence Major de l’AEFE. En effet, l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger a tenu à rassembler ces élèves d’exception pour partager avec eux un verre à l’occasion de la fin de leur cursus scolaire. 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine