SANTE - La prévalence du VIH chez les toxicomanes explose en Roumanie

Selon un rapport publié jeudi dernier par l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies, 102 nouveaux cas d’infection au VIH liés à l’injection de drogues ont été enregistrés en Roumanie au premier semestre 2012, contre 129 au total pour l’année 2011, 12 en 2010, et seulement 3 à 5 par an dans les années précédentes. Ce rapport met ainsi à jour les données de l'Agence nationale roumaine de lutte contre la drogue (ANA), qui a délivré son propre rapport annuel. Les réponses à cette forte augmentation des infections au virus du sida ont été limitées à cause d’un manque de fonds et l’absence de stratégie nationale de prévention. Selon l’ANA, la situation s’apparente à une épidémie : "Cette situation peut générer un problème de santé publique, car l'infection au VIH peut se propager à d'autres catégories proches de la population à risque", précise le rapport de l’ANA cité par Mediafax.
La rédaction (www.lepetitjournal.com/Bucarest) lundi 19 novembre 2012

 
A la Une

CULTURE - Par ici les sorties

La rédaction du Petitjournal.com vous propose votre bouillon de culture hebdomadaire pour profiter pleinement de la capitale roumaine. Ciné, concerts, expos, rencontres : petit tour d'horizon des immanquables de la semaine à Bucarest ou ailleurs en Roumanie.

CHRONIQUE CULTURE - 2021

Timișoara vient de remporter le titre de Capitale européenne de la culture 2021. C'est là une récompense pour la détermination, l'enthousiasme et le…
Une internationale
Bleu Blanc Box
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine