Bucarest

ESCLAVAGE MODERNE - Le calvaire des travailleuses roumaines en Sicile

Quelque 7500 ressortissantes roumaines travaillant dans le secteur agricole, dans la province sicilienne de Raguse, sont les victimes de nombreux abus, y compris menaces en tout genre et agressions sexuelles, perpétrés par des employeurs qui agissent en totale impunité, apprend-on d’un reportage publié par l’hebdomadaire britannique The Observer. Les journalistes ont parlé avec une dizaine de femmes employées aux fermes de Raguse et toutes qualifient de « routine » l’exploitation et les agressions sexuelles qu’elles subissent. Elles se voient ainsi contraintes de travailler une douzaine d’heures par jour, par une chaleur extrême, sans eau, alors qu’elles ne se sont vu verser les salaires depuis longtemps et qu’elles sont hébergées dans des immeubles isolés et insalubres. Durant les heures de travail, les Roumaines doivent faire souvent face aux violences physiques et aux chantages, appuyés parfois par des menaces avec arme. L’agriculture italienne compte en grande partie sur la main d’œuvre étrangère, à savoir sur les ressortissants intra- et extra-communautaires, dont les effectifs se chiffreraient à 120 mille personnes en comptant seulement le sud de l’Italie.

Vous pouvez lire l'article dans son intégralité sur le site de The Observer.

La rédaction, en partenariat avec la Radio Roumanie Internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - mardi 14 mars 2017

 
A la Une
Une internationale

AEFE – Une cérémonie en l’honneur des boursiers Excellence-Major

La Maison des Polytechniciens de Paris accueillait cette semaine une promo un peu particulière… Celle des boursiers Excellence Major de l’AEFE. En effet, l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger a tenu à rassembler ces élèves d’exception pour partager avec eux un verre à l’occasion de la fin de leur cursus scolaire. 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine