Bucarest

SALAIRES MOYENS - Les zones géographiques dans lesquelles les salaires moyens sont les plus élevés, et les plus bas

Selon l'INS (Institutul Național de Statistică), le salaire net moyen en Roumanie, en décembre 2016, a atteint la somme de 2.354 lei (520 euros), soit une progression de 11,4% par rapport à l'année précédente, ce qui représente le niveau maximum historique en Roumanie. Cependant, de grandes disparités existent suivant les zones géographiques, allant du simple au double.
Bucarest offre, sans surprise, le salaire moyen le plus élevé, avec 3.219 lei par mois (713 euros, selon le cours BNR du mois de décembre), suivi par les départements de Ilfov (2.743 lei, 607 euros), Cluj (2.605 lei, 577 euros), Timiş (2.512 lei, 556 euros) et Sibiu (2.375 lei, 526 euros).
A l'inverse, les plus bas niveaux de salaires moyens nets se retrouvent dans les départements de Teleorman (1.628 lei, 360 euros), Bistriţa-Năsăud (1.653 lei, 366 euros), Harghita (1.671 lei) et Suceava (1.672 lei, 370 euros).
A noter que la plus forte croissance en 2016 a eu lieu dans les zones géographiques dans lesquelles le salaire moyen est le plus élevé: Bucarest (de 2.852 à 3.219 lei), Ilfov (de 2.294 à 2.743) et Cluj (de 2.284 à 2.605 lei).


La rédaction, en collaboration avec FRANCAIS DE ROUMANIE (www.facebook.com/groups/210932462350008/) -  (www.lepetitjournal.com/Bucarest) Lundi 13 mars 2017.


 
A la Une
Une internationale

AEFE – Une cérémonie en l’honneur des boursiers Excellence-Major

La Maison des Polytechniciens de Paris accueillait cette semaine une promo un peu particulière… Celle des boursiers Excellence Major de l’AEFE. En effet, l’Agence pour l’Enseignement français à l’étranger a tenu à rassembler ces élèves d’exception pour partager avec eux un verre à l’occasion de la fin de leur cursus scolaire. 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine