Bucarest

EMPLOI – Du changement pour les contrats à temps partiel en Roumanie

Selon une ordonnance d’urgence approuvée par le gouvernement la semaine dernière, les cotisations sociales pour les contrats à temps partiels seront désormais payées au même niveau par l’employeur que les cotisations sociales des contrats à temps plein. Cette mesure, dont l’adoption avait été planifiée pour juin, sera finalement  adoptée dès le mois d’août 2017. Cependant, ce projet de loi ne concernera pas les étudiants, les retraités ou les personnes handicapées qui travaillent moins de huit heures par jour. Ce projet ne concernera pas non plus les individus titulaires de plusieurs contrats de travail. Pour rappel, le salaire minimum en Roumanie s’élève à 1450 Ron, soit 317 euros. Selon le gouvernement, 50 000 Roumains sont actuellement titulaires de contrat à temps partiel, et verront ainsi leurs cotisations sociales payées au niveau des contrats à temps plein. 

La rédaction (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - Mercredi 26 Juillet 2017

 

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

PERFORMANCE - Des élèves roumains ont décroché 4 médailles d’or à l’Olympiade Internationale de Physique

Un beau palmarès pour la Roumanie à la dernière Olympiade Internationale de Physique: les élèves roumains ont obtenu 4 médailles d’or et une médaille d’argent plaçant ainsi la Roumanie à la première place en Europe et une des 5 premières places à l’échelle internationale. La 48ème édition de l’Olympiade Internationale de Physique a eu lieu en Indonésie et a réuni 424 concurrents de 88 pays.

La rédaction (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - Mardi 25 Juillet 2017

 

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

TAXIS – Les taxis Bucarestois parmi les moins chers au monde

Selon une étude publiée par « Carspring », les taxis de la capitale roumaine figurent au 4ème rang des taxis les moins chers au monde. L’étude s’est basée sur plusieurs indices et sur les différents montants proposés par les taxis: le montant de la prise en charge, du trajet vers l’aéroport depuis le centre-ville, du prix au Kilomètre, du prix d’une course de 3 Kilomètres ainsi que le « prix d’attente par heure ». Si le podium est trusté par Le Caire, Mumbai et Jakarta, la première ville européenne est Bucarest, classé 4ème. L’étude s’est également penchée sur les véhicules le plus souvent utilisés par les taxis, et à Bucarest, c’est la Dacia Logan qui semble la plus plébiscitée.

 

La rédaction (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - Vendredi 21 Juillet 2017

 

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

JUSTICE - Une militante des droits de l’homme en détention à Timisoara

Nalan Oral, activiste turque, arrêtée le 8 juillet dernier à la frontière entre la Roumanie et la Hongrie par les autorités roumaines, menace aujourd’hui de se suicider. Cette militante pour les droits de l’homme, avait quitté la Turquie en 2012 où elle était condamnée à 30 ans de prison pour terrorisme et bénéficiait d’un statut de réfugié politique en Belgique. La jeune femme de 37 ans était inscrite sur les listes Interpol après avoir été accusée de collaboration avec le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan). La cour d’appel de Timisoara a décidé lundi que l’activiste ne sera pas libérée et sera prochainement extradée vers la Turquie.

 

La rédaction (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - Vendredi 21 Juillet 2017

 

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

INVESTISSEMENTS - Prêt d'un milliard d'euros octroyé à Bucarest par la Banque européenne d'investissements

La Banque européenne d'investissements octroie à Bucarest un prêt d'un milliard d'euros pour cofinancer les investissements réalisés à partir de fonds européens, et notamment les projets d'infrastructure des transports. Ce crédit est accordé pour une période de jusqu'à 25 ans, avec une période de grâce de 7 ans, chaque tranche étant considérée comme un prêt à part entière avec ses propres maturité et période de grâce. C'est le Programme opérationnel pour la grande infrastructure pour 2014-2020 qui en sera le principal bénéficiaire. Les projets déroulés dans ce cadre doivent être ciblés sur le transport durable et l'élimination des blocages du réseau national de transport, avec la création de systèmes de transport multimodal et la diminution de l'impact environnemental du secteur, selon un communiqué du ministère des Transport de Bucarest.

 

La rédaction, en partenariat avec la Radio Roumanie Internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - Jeudi 20 Juillet 2017

 

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

GOUVERNEMENT - Le gouvernement renonce à l’impôt sur le chiffre d’affaires mais pas à la taxe de solidarité

A Bucarest, la coalition au pouvoir a examiné ce lundi plusieurs nouvelles mesures fiscales, dont la taxe dite de solidarité et l’impôt sur le chiffre d’affaires des entreprises. Le premier ministre Mihai Tudose a annoncé que, suite à l’analyse d’impact réalisée par le ministère des finances, cet impôt ne serait pas introduit, mais que des simulations étaient en cours concernant l’application de la taxe de solidarité. Récemment, Liviu Dragnea, le chef du principal parti de la coalition, le PSD, avait affirmé que le ministère des Finances était en train d’effectuer des simulations visant les effets de la mise en œuvre de ces mesures, qui figurent au programme de gouvernance. Par ailleurs, le principal parti de l’opposition, le PNL, attire l’attention sur le fait que les mesures fiscales envisagées par l’Exécutif ou encore l’augmentation artificielle du salaire minimum peuvent affecter les compagnies privées de Roumanie, tout comme le développement économique du pays.

 

La rédaction, en partenariat avec la Radio Roumanie Internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - Mardi 18 Juillet 2017

 

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

EGLISE - Un sénateur PSD veut imposer l'Eglise Orthodoxe Roumaine

Le sénateur PSD Eugen Teodorovici, ancien conseiller du premier ministre, Mihai Tudose, a proposé d’identifier avec l’Eglise Orthodoxe Roumaine les activités économiques qui pourraient être imposées, tout en laissant à l’église le soin de gérer ces impôts et de les diriger vers des actions sociales. Il a aussi soutenu que l’état roumain a financé l’Eglise Orthodoxe Roumaine avec des sommes très importantes durant les 27 dernières années. La Patriarchie Roumaine a rejeté les affirmations faites par Eugen Teodorovici et a affirmé que l’église et les autres cultes payent déjà des impôts sur les bâtiments, les terrains, les salaires ou les revenus résultants du tourisme oecuménique. Elle a rajouté que les autres revenus provenant des activités associées au culte (vente d’objets de culte produits à l’intérieur de l’institution) ne peuvent pas être imposés car ils sont réinvestis dans l’entretien des locaux de culte ou dans des activités au caractère philanthropique. Ultérieurement Eugen Teodorovici a été démis de ses fonctions par le premier ministre.

La rédaction (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - Lundi 17 Juillet 2017

 

Abonnez-vous à notre newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

A la Une

HISTOIRE D’UN LIEU - Foisorul de foc ou la tour hantée

La tour de guet de Foisorul de foc alimente encore aujourd'hui l'imaginaire des bucarestois. Certains ne connaissent de son histoire que les deux tragédies dont elle a été le théâtre. Notre guide nous éclaire sur sa fonction à travers l'histoire sans rejeter le mystère propre à tous les lieux qui ont une empreinte.
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine