Bucarest

PETITE ENFANCE AVEC LE CARROUSEL - Un cadeau précieux pour nos enfants : le bilinguisme précoce !

Dans un monde globalisé, le bilinguisme représente un véritable atout. Aujourd’hui, 2/3 de la population mondiale parle plus de deux langues ! Pourquoi le bilinguisme précoce ? Il n'y a pas de ‘période idéale’ pour l'acquisition d’une nouvelle langue, mais plus tôt l’enfant est exposé à une langue étrangère, plus l’apprentissage sera facile.

 

Dès le départ, pas seulement à la naissance, nous pouvons déjà communiquer régulièrement avec le bébé alors qu’il est encore dans le ventre de sa maman. Il a la capacité d’entendre les sons émis autour de lui et il aura la capacité de les reconnaitre directement à la naissance. Pendant les premiers mois après la naissance, il emmagasinera les informations diverses et variées pour les retranscrire oralement vers ses 2 ans. C’est avant ses 2 ans que bébé est au maximum de sa curiosité, de sa spontanéité et de sa flexibilité, ce qui lui permet de retenir tous ces petits sons que nous lui transmettrons au quotidien. Finalement, les bébés sont des véritables polyglottes en puissance à leur naissance!

En raison de la plasticité auditive de l’enfant, jusqu’à l’âge de 7 ans les enfants sont des génies linguistiques ; par la suite, il y a un déclin constant, le cerveau de l'enfant atteint un seuil de maturation qui ne lui permet plus d’apprendre de façon intuitive.

Le bilinguisme fait plus que raffiner les capacités linguistiques des enfants, il améliore également leurs capacités cognitives. Le cerveau des enfants bilatéraux équilibrés a été contesté par l'acquisition de deux langues pour développer des connexions simultanées entre de multiples représentations d'objets, ce qui donne des compétences cognitives supérieures à celles des monolingues. Ce phénomène s’explique par la stimulation intellectuelle apportée par le bilinguisme : les capacités phonologiques et grammaticales ainsi que la capacité de calcul sont régies par la même aire cérébrale frontale. C’est ainsi que la stimulation de cette aire par le bilinguisme précoce détermine la création de nombreuses connections neuronales qui auraient des répercussions directes sur les potentialités intellectuelles. 

Les enfants bilingues bénéficient également d'énormes avantages sociaux par rapport aux enfants monolingues : culturels, de communication et personnels. Les bilingues sont plus à l'aise dans un environnement multiculturel et sont plus tolérants et plus ouverts aux gens, aux cultures et aux langues.

Le vrai bilinguisme ne peut être enseigné, il doit être vécu, expérimenté, d'une manière constante et régulière. Les bilingues équilibrés sont ceux qui ont atteint un niveau de performance courant dans les deux langues. C'est seulement à ce stade que les avantages peuvent réellement être mesurés.

Le bilinguisme précoce est un cadeau pour toute la vie. Mais comme chaque cadeau, il doit être adapté à celui qui le reçoit, préparé avec créativité et offert avec le sourire. Alors à nous, parents et enseignants de trouver pour nos enfants les jeux et les méthodes pour une parfaite acquisition d’une langue étrangère!

Le Carrousel en partenariat avec la rédaction (www.lepetitjournal.com/Bucarest) - Mercredi 21 juin 2017


Abonnez-vous à notre 
newsletter gratuite

Suivez-nous sur Facebook

 
A la Une

PR. DENIS BUICAN - « La science ne doit avoir aucune limite »

Denis Buican est biologiste, historien des sciences, philosophe et poète. Il a combattu les théories de Lyssenko enseignées et imposées sous le bloc communiste. Banni de l’université, il continue dans le domaine scientifique et sera naturalisé français après avoir fui la dictature communiste roumaine pour Paris en 1969. Il a élaboré une théorie synergique de l’évolution et une nouvelle théorie de la connaissance, la biognoséologie. Avec le…

HORS PISTE AVEC GREGORY RATEAU - Mihail

En prolongement de son livre "Hors-piste en Roumanie", Grégory Rateau a rejoint l’équipe de RRI en français pour une série de portraits inédits…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine