Bucarest

LA RECETTE ROUMAINE - Le caviar d’aubergines

Chers amis, le caviar d’aubergines connu en roumain comme la salade d’aubergines fait la fierté de la cuisine roumaine. Bien que cette entrée se retrouve également dans toute la région des Balkans, en Grèce aussi bien qu’en Bulgarie, les Roumains l’ont pourtant incluse sur la liste de leurs mets traditionnels, tant cette salade est présente sur la table de nos concitoyens.

 

Bien que cette recette s’associe notamment aux mois caniculaires de l’été, on en mange pas mal en hiver aussi, surtout durant la période de carême qui précède Noël. En plus, comme vous allez le voir, ce n’est pas une recette trop élaborée, le temps de préparation en est très réduit une fois que les aubergines sont grillées.

Pour les ingrédients, il vous faut 3 ou 4 aubergines ni trop grandes, ni trop petites (soit 1 kilo environ pour 3 personnes), un oignon, de l’huile de tournesol et une pincée de sel et une cuillerée à soupe de mayonnaise selon goût. Laver les aubergines, bien les essuyer, ôter la collerette (mais conserver le pédoncule). Les piquer à la fourchette en 2/3 endroits de chaque côté – si vous voulez - et maintenant il existe deux méthodes de les faire griller : soit sur un grill ou en tout cas un morceau épais de métal, directement sur le feu, en les tournant tous les quarts d’heure, jusqu'à ce qu'elles soient complètement ramollies. Soit, les disposer dans un plat à four et les faire cuire environ 45mn, en les tournant régulièrement pour qu’elles rôtissent sur tous les côtés. Si vous les enfournez, vous perdez l’arôme de fumée que les Roumains adorent.

 

Une fois grillées, les couper en deux et les épépiner à l'aide d'une cuillère en bois - attention, ne pas utilisez du métal, car on dit qu’il risque de conférer à la salade un petit goût amer. Jeter ensuite la peau brûlée. Une fois épépinées, placer la chair des aubergines sur une planche inclinée pour la laisser égoutter. Attention, cette étape est très importante, puisque le jus laissé par les aubergines est très amer. Le mieux serait de mettre les aubergines à dégorger quelques heures dans une passoire.

 

Et maintenant, commençons à préparer notre salade. Premier pas : écraser les aubergines à l’aide d’un objet en bois : le manche en bois d’un gros couteau, par exemple. Une fois de plus, le métal risque de rendre votre salade amère. Mettre la chair bien écrasée dans un saladier et commencer à bien mélanger à l’aide d’une cuillère en bois en incorporant progressivement de l’huile de tournesol. Celle d’olives a un goût trop fort pour cette salade, donc je ne vous conseille pas d’en utiliser. A force de bien mélanger, vous allez obtenir une sorte de purée plus épaisse. Saler et goûter. A la rigueur, si le goût d’aubergine est trop fort, vous pourriez y ajouter soit une cuillère à soupe de mayonnaise, soit, pour une variante allégée, un jaune d’œuf cru ou du yaourt. Certains autres font cette opération au mixeur.

 

Eplucher un oignon, le ciseler finement ou grossièrement selon votre goût et l’incorporer dans votre salade avant de la réserver au frais quelques heures durant. A la fin, retirer le saladier du frigo, verser la salade dans un bol, disposer tout autour des rondelles de tomate et savourer. C’est une pâte tartinable que vous pouvez aussi mettre au congélateur – sans huile ni oignon, que vous ajouterez avant de servir. Bon appétit !

 

Alexandru Diaconescu, en partenariat avec la Radio Roumanie internationale - RRI (www.lepetitjournal.com/Bucarest) Lundi 3 juillet 2017

 

 
A la Une

PR. DENIS BUICAN - « La science ne doit avoir aucune limite »

Denis Buican est biologiste, historien des sciences, philosophe et poète. Il a combattu les théories de Lyssenko enseignées et imposées sous le bloc communiste. Banni de l’université, il continue dans le domaine scientifique et sera naturalisé français après avoir fui la dictature communiste roumaine pour Paris en 1969. Il a élaboré une théorie synergique de l’évolution et une nouvelle théorie de la connaissance, la biognoséologie. Avec le…

HORS PISTE AVEC GREGORY RATEAU - Mihail

En prolongement de son livre "Hors-piste en Roumanie", Grégory Rateau a rejoint l’équipe de RRI en français pour une série de portraits inédits…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Europe
Stockholm - Actualité

6 FEVRIER – La fête nationale same

Depuis 1992, le 6 février, c’est la fête nationale same (samenationaldagen). Une occasion pour nous d’aborder la culture et l'histoire de…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine