POLITIQUE - Le budget 2013 attendu seulement pour le 21 décembre

Le Premier ministre Victor Ponta a annoncé samedi qu'il souhaitait attendre l'élection de la nouvelle assemblée pour voter le budget 2013. Par ailleurs, il a vivement critiqué la proposition faite la semaine dernière par le président du Conseil européen Herman Van Rompuy, qui prévoit une réduction de 75 milliards d'euros du budget communautaire pour la période 2014-2020

Le Premier ministre Victor Ponta (photo : Agerpres)

"Nous avons les premiers éléments (du budget, ndlr), d'une part parce que la politique fiscale a déjà été approuvée, d'autre part parce que le ministre de l'Economie, qui ne se présente pas aux élections législatives, travaille exclusivement à la structure du nouveau budget", a déclaré M. Ponta à Bistriţa ce samedi au lancement de la campagne électorale des candidats de l'Union sociale libérale (USL) de la localité. "Nous faisons confiance aux sondages qui prévoient que l'USL sera toujours aux affaires après les élections, mais cela ne pourra être confirmé que le 9 décembre au soir", a-t-il ajouté. Il a également précisé que si, après le vote, il était encore à la tête d'un gouvernement USL, ce dernier serait remanié en fonction des nouvelles priorités budgétaires. De plus, Victor Ponta a annoncé que le budget 2013 n'irait pas "devant le Parlement avant d'avoir été discuté avec le FMI, la Commission européenne et la Banque mondiale". Ainsi, il prévoit de présenter le projet de finances publiques 2013 devant les députés le 21 décembre prochain.

Le sommet européen des 22 et 23 novembre
En arrière-plan de la campagne électorale roumaine, le Premier ministre s'est également exprimé au sujet du budget européen 2014-2020, qui sera discuté lors du sommet extraordinaire prévu les 22 et 23 novembre à Bruxelles. Les négociations s'annoncent particulièrement tendues après la proposition d'Herman Van Rompuy de réduire le budget européen de 75 milliards d'euros, une diminution qui porterait notamment sur les aides à l'agriculture, à la politique de cohésion et aux régions. Selon Victor Ponta, cette réduction "inacceptable" impliquerait une baisse de 8 milliards pour la Roumanie, soit "400 euros par Roumain". Inquiet quant à la défense des intérêts nationaux à Bruxelles, il a cependant déclaré en conférence de presse jeudi dernier qu'il renonçait à participer au sommet européen. Il laisse donc son rival, le président Traian Băsescu, aller au front, tout en lui recommandant publiquement d'user de son droit de veto. Une manière pour le Premier ministre de profiter de cette situation délicate, quel que soit le résultat des négociations.
François Gaillard (www.lepetitjournal.com/Bucarest) lundi 19 novembre 2012

 
A la Une

ANNONCE - Fermeture de l'édition pour les vacances

Chers lecteurs, la rédaction du Petitjournal.com/Bucarest prend ses quartiers d'été. Notre édition ferme ses portes jusqu'au lundi 5 septembre. En attendant, vous pouvez toujours vous plonger dans nos archives pour retrouver toute l'actualité de ce début d'année, relire les histoires de nos "expatrié(e)s du mois" ou vous délecter des chroniques "Culture" et "Eco" d'Andrei Popov et Iulian Anghel. Mais surtout, profitez bien de vos vacances ! La…

CULTURE - Par ici les sorties

La rédaction du Petitjournal.com vous propose votre bouillon de culture hebdomadaire pour profiter pleinement de la capitale roumaine. Ciné,…
Une internationale

DIPLOMATIE – Etre consule de France à Istanbul pendant le coup d'Etat militaire

Muriel Domenach a occupé de septembre 2013 à août 2016 le poste de Consule générale de France à Istanbul. Entre suppression des festivités du 14 juillet du fait de menaces terroristes et coup d'Etat militaire, elle raconte comment elle a vécu personnellement les événements, les mesures prises pour rassurer les ressortissants français et revient sur trois années très riches en Turquie
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

LEPETITJOURNAL.COM - Soyez la voix des Français et francophones dans votre ville

Vous cherchez un défi personnel, professionnel et dans les médias ? Vous voulez être votre propre patron tout en intégrant un réseau en pleine expansion ? Vous possédez de fortes attaches dans la communauté des expatriés et des Francophones de votre ville que vous désirez faire fructifier ? Devenez partenaire du site lepetitjournal.com !

MANAGEMENT - Christian Barqui, président de l'APM : "On n’apprend pas sans émotion"

Créée en 1987 à l’initiative de Pierre Bellon, alors PDG de Sodexo, l’APM, Association pour le Progrès du Management, suscite l’engouement d’un nombre croissant de dirigeants en France et à l’international. L’association compte désormais 353 clubs réunissant une fois par mois de 20 à 25 dirigeants autour d’un expert. Le Président et le Directeur Général de l’APM, reviennent sur les éléments clés qui concourent à ce succès.
Expat - Politique

DIPLOMATIE – Etre consule de France à Istanbul pendant le coup d'Etat militaire

Muriel Domenach a occupé de septembre 2013 à août 2016 le poste de Consule générale de France à Istanbul. Entre suppression des festivités du 14 juillet du fait de menaces terroristes et coup d'Etat militaire, elle raconte comment elle a vécu personnellement les événements, les mesures prises pour rassurer les ressortissants français et revient sur trois années très riches en Turquie

MICHAELLE JEAN - "Nous n’agissons pas seulement pour le français, mais pour le public et les 77 délégations sportives francophones"

La secrétaire générale de la Francophonie était à Rio la semaine dernière afin d’assister à la cérémonie d’ouverture des jeux Olympiques, accompagnée du musicien Manu Dibango, Grand Témoin de la Francophonie pour ces Olympiades. Notre édition de Rio a pu s’entretenir avec la Canadienne lors des premières épreuves d’aviron, à la Lagoa de Rio. 
Magazine