ECONOMIE - Un nouvel accord avec le FMI mais seulement sous conditions

A la suite de la visite de délégations du Fonds monétaire international (FMI), de la Commission européenne et de la Banque mondiale ces jours-ci à Bucarest, il a été décidé que la Roumanie bénéficierait d'un nouvel accord au printemps 2013, mais seulement sous certaines conditions

Photo : D.R.

Si elle veut bénéficier d'un nouvel accord au printemps prochain, les trois institutions financières demandent à la Roumanie de respecter les engagements qu'elle a pris avec ses créditeurs. Selon le communiqué de presse, "plusieurs réformes structurelles attendent d'être mises en place conformément à l'actuel contrat". Il s'agit de certaines privatisations intégrales ou partielles qui n'ont pas été réalisées, notamment dans le secteur énergétique (Romgaz, Hidrolectrica), mais aussi concernant la poste, et la branche marchandises des chemins de fer (CFR Marfa). La réforme du système de santé est elle aussi vivement attendue, tout comme la mise en place rapide de managers privés à la tête des sociétés publiques. Le président Traian Băsescu a quant a lui affirmé que "les réformes structurelles seraient reprises après les élections législatives du 9 décembre". Le Premier ministre Victor Ponta avait, quant à lui, l'intention d'augmenter les retraites des militaires grâce à ce nouvel accord avec le FMI, mais le Fonds a considéré que l'Etat roumain ne pouvait pas se permettre pour l’instant un tel effort qui s'élèverait à environ 9 millions d'euros.
La rédaction (www.lepetitjournal.com/Bucarest) vendredi 16 novembre 2012



 
A la Une

CULTURE - Par ici les sorties

La rédaction du Petitjournal.com vous propose votre bouillon de culture hebdomadaire pour profiter pleinement de la capitale roumaine. Ciné, concerts, expos, rencontres : petit tour d'horizon des immanquables de la semaine à Bucarest ou ailleurs en Roumanie.
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

CARRIERE ATYPIQUE - Anne Barraud, les pieds sur le terrain, la tête dans le potentiel humain

Créer de la synergie dans les équipes, il y a des gens qui savent faire ça en vrai ? Le métier d’Anne est de résoudre des problèmes sur lesquels on s’arrache les cheveux : LES PROBLEMES HUMAINS. Anne est une pure opérationnelle, il n’y a qu’une vérité à ses yeux : le terrain. Les hommes et les femmes. Qu’ils soient péruviens, français ou camerounais. Elle donc n’a fait qu’une bouchée du défi interculturel. 
Expat - Politique

GLOBAL PEACE INDEX - Seulement dix pays "en paix totale"

Qui veut la paix prépare la guerre. Ce n’est pas ce que semble affirmer le Global Peace Index de 2016. Si la situation des pays en guerre va en s’empirant, celle des pays en paix se serait améliorée. L’Islande, le Danemark et l’Autriche sont en tête de ce classement. En revanche, il resterait, à l’heure actuelle, seulement dix pays dans le monde qui ne seraient pas engagés dans un conflit interne ou externe à leurs frontières. 
Magazine