ENTRETIEN - Radu Naum : "Le foot, un jeu, pas seulement sur le terrain"

Le monde du football roumain est chamboulé par les peines de prison ferme (voir notre édition de mardi) touchant plusieurs hauts responsables. Eclairage avec le journaliste sportif Radu Naum

Photo : D.R.

Lepetitjournal.com/Bucarest - Que signifie ces verdicts lourds pour le foot roumain ?
Radu Naum -
L'image du football roumain a été durement touchée. C'est aussi une première dans un dossier qui traîne depuis des années, et surtout au sein d'un milieu qui se vantait de bénéficier d'une certaine impunité. Il s'agissait en permanence de jouer, au foot et aux malversations. Dans l'esprit des gens, le tout formait le jeu, un jeu joué par des personnes importantes, mais on n’imaginait pas qu’il pouvait en découler des conséquences aussi graves. Et bien, on nous a prouvé le contraire.

Mais pourquoi la sentence a-t-elle été si lourde, avec des peines d’emprisonnement ferme ?
Il est difficile de répondre à cette question. On peut d’abord se demander pourquoi, en première instance, ils ont été déclarés non coupables, alors qu'à la deuxième, ils ont été condamnés à des peines lourdes. Au final, ce seront les juges de la Haute cour de cassation et de justice (HCCJ) qui mettront un terme à cette affaire, après que les accusés aient fait appel. Et leur sentence sera d'autant plus intéressante étant donné la différence très nette qu'il existe entre les deux premiers verdicts.

De votre point de vue, quel sera le verdict définitif ?
Il y a deux hypothèses. Certains pensent que si les deux décisions précédentes ont été si différentes, il est possible que la dernière le soit aussi. D'autres sont convaincus qu'à partir du moment où la deuxième instance a pris une décision d’une telle ampleur, la HCCJ ne peut rendre un verdict totalement opposé. Mais on ne sait jamais.

Comment a réagi le monde du football roumain ? Quelles vont être les conséquences ?
D'une part, le monde du football rejette en bloc cette décision. Certains même, qui déjà il y a quelques années accusaient les personnes inculpées, sont du côté des condamnés. Car c'est un milieu à part où tout le monde a à y gagner, et à y perdre, une affaire nationale où tous sont en liens étroits. Il est donc normal que quand ces personnalités du foot se sentent attaquées de l'extérieur, elles fassent bloc ensemble. D'autre part, de ce que j'ai cru sentir de la part du public, beaucoup de gens se réjouissent de cette décision. En effet, ils aiment le foot, le regardent à la télé, mais ils n’apprécient pas la façon de faire des dirigeants de club. Et cela donne un signal fort à d’autres, qui pensaient que parce qu’ils évoluaient dans le milieu du foot, ils jouissaient d’une certaine impunité. Mais le jeu est terminé.
Propos recueillis par Julia Beurq (www.lepetitjournal.com/Bucarest) jeudi 15 novembre 2012

Bucarest

CULTURE - Par ici les sorties

La rédaction du Petitjournal.com vous propose votre bouillon de culture hebdomadaire pour profiter pleinement de la capitale roumaine. Ciné,…
A la une
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Que sont devenus les anciens lauréats ?

A quelques semaines de la 3ème cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, qui se déroulera sous les dorures du Quai d’Orsay le 17 mars prochain, lepetitjournal.com vous propose de revenir sur le parcours des lauréats 2014 depuis la remise de leur trophée. DJ, entrepreneur, chercheur, judoka… Ces Français de l’étranger avaient été choisis par le jury pour leur parcours atypique et leur engagement. Un an après l’euphorie de la remise de trophées, ils font le bilan. 
Expat
Expat - Emploi

EMPLOI EN ANGLETERRE - Tout savoir pour trouver sans stresser

En arrivant à Londres, vous êtes nombreux à rechercher un travail sans savoir vraiment par où commencer ni ce sur quoi il faut être vigilant. Le système au Royaume Uni étant parfois différent du notre, il est important de connaître quelques points importants pour réussir son insertion professionnelle de l’autre côté de la Manche. Voici quelques informations qui pourront vous aider. 
Expat - Politique

ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L’ÉTRANGER – Comment limiter les frais de scolarité ?

Sur la période 2007-2012, pour l’ensemble des établissements français de l’étranger, les frais de scolarité se sont envolés. Avec une hausse moyenne de 45,25%, c’est l’avenir du réseau qui est en péril. La sénatrice des Français établis hors de France, Claudine Lepage, et le député des Français du Bénélux, Philip Cordery, ont présenté 50 propositions pour freiner cette spirale.
Magazine
Francophonie