RUBRIQUE JURIDIQUE (réalisée par le Cabinet Gruia Dufaut, Avocats - Paris & Bucarest)

REGISTRE DU COMMERCE : NOUVELLES TAXES... Le Registre du commerce assure de manière officielle la publicité des opérations concernant la naissance de tout commerce (principalement société ou personne physique autorisée), mais également la publicité de tous les changements pouvant se produire durant l’activité de ce commerce

En vue de respecter les engagements pris auprès de la Commission européenne, le gouvernement roumain a approuvé récemment une décision concernant les nouvelles taxes du Registre du commerce et les mesures en vue d’assurer la rapidité et la simplification des démarches auprès de cet organisme, en mettant en place un système unique et uniforme de paiement, y compris la possibilité du paiement en ligne.

Les modifications entreront en vigueur le 23 novembre prochain.

TAXES UNIQUES POUR L’ENREGISTREMENT OU LE CHANGEMENT DES STATUTS

Les personnes qui souhaitent enregistrer une entreprise devront payer désormais une taxe unique de 250 ron (environ 55 euros), qui inclut les frais d’enregistrement et d’autorisation de fonctionnement. Pour l’enregistrement d’une personne physique autorisée, une entreprise individuelle ou familiale, la taxe sera désormais de 90 ron (environ 20 euros).

L’ancien tarif était composé de plusieurs taxes, en fonction desquelles le montant final était variable (par exemple : vérification siège unique - 10 ron, enregistrement - 120 ron, obtention du code d’enregistrement - 10 ron, extrait K-BIS - 60 ron, etc.).

En cas de modification statutaire, le tarif sera de 45 ron (environ 10 euros), mais dans le cas de deux ou plusieurs modifications, le tarif augmentera à 220 ron (environ 50 euros).

MODALITES DE PAIEMENT DES TAXES

Les taxes dues peuvent désormais être payés selon plusieurs modalités : en espèces au guichet, par virement bancaire ou encore par Internet sur le site du Registre du commerce. Il est prévu que le Registre du commerce se connecte rapidement au Système électronique national, le paiement pourra alors s’effectuer par carte bleue.

NON REMBOURSEMENT DES TAXES SI VOUS RETIREZ LE DOSSIER

Jusqu’à maintenait, si le dossier était retiré avant que le fonctionnaire du registre se prononce sur le dossier, le demandeur pouvait obtenir le remboursement des taxes payées. Désormais, cela ne sera plus possible, sauf si le demandeur retire lui-même son dossier le jour même du dépôt.

***

Nous espérons que ces informations vous ont été utiles et vous disons à… la semaine prochaine !

****

DANA GRUIA DUFAUT
AVOCAT (PARIS & BUCAREST)

Cabinet GRUIA DUFAUT


6, AVENUE GEORGE V
75008 PARIS – FRANCE
TEL. : + 33 (0)1.53.57.84.84
FAX : + 33 (0)1.49.52.07.85
E-MAIL : paris@dgd-conseil.com

BD HRISTO BOTEV NR 28
SECTOR 3 – BUCAREST – ROUMANIE
TEL. : + 40.21.305.57.57.
FAX : + 40.21.305.57.58.
E-MAIL : bucarest@dgd-conseil.com

 
A la Une

CHRONIQUE CULTURE - Musée du ras-le-bol

Les protestations ayant embrasé la Roumanie ces dernières semaines étonnent par le volume de personnes mobilisées, par la mutation sociale dont elles témoignent, mais aussi par la vague de créativité qu'elles ont libérée et alimentée. #muzeulîntrebare est la première démarche concrète qui tente de récupérer, en cours de route, un maximum de la production de slogans, images, actes performatifs de ces manifs et d'en faire un multi-outil éducatif…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - "Je porte des habits qui ne me vont plus"

Nicolas Serres Cousiné est un contributeur régulier de la rubrique coaching du site lepetitjournal.com. Ce mois-ci, il répond à l’un de nos lecteurs, Michel, qui ne supporte plus la vie de fou qu’il mène à Londres depuis maintenant 20 ans.
Expat - Politique

BENOIT HAMON - "Je suis plutôt favorable à l’harmonisation fiscale"

Benoît Hamon, candidat de la Belle Alliance Populaire à l’élection présidentielle de 2017 en France, était en visite à Lisbonne. L’occasion pour lui de rencontrer les dirigeants portugais de la gauche au pouvoir, notamment le Premier ministre Antonio Costa. Il était accompagné, lors d'une rencontre avec des ressortissants français installés au Portugal, de Gabrielle Siry, candidate du PS pour la 5ème circonscription pour les prochaines législatives.
Magazine