ECONOMIE - Une importante affaire de fraude touche les banques roumaines

Le démantèlement d'un vaste réseau de fraude bancaire impliquant de hauts fonctionnaires et le directeur adjoint de la deuxième banque du pays secoue le milieu de la finance roumaine. Le parquet parle d'un préjudice de 22 millions d'euros. Les banques encaissent sans sourciller et assurent ne pas être affectées.


Photo : J.M.

Le système était bien rôdé. Les malfaiteurs réussissaient à obtenir des prêts auprès de banques commerciales en présentant de fausses garanties dont certaines provenaient du ministère de l'Economie. Les sommes empruntées étaient importantes mais n'étaient jamais remboursées. Les bénéficiaires réels de ces financements, eux, restaient hors d'atteinte. Au total, une cinquantaine de personnes seraient impliquées dans cette affaire, dont le chef du Fonds de garantie des crédits pour les PME – l'organisme d'Etat censé faciliter l'accès des petites et moyennes entreprises aux financements bancaires – et le vice-président de la BRD, filiale du groupe français Société Générale. "Entre 2010 et 2012, les membres de cette bande organisée ont obtenu ou essayé d'obtenir 40 prêts dans 16 unités bancaires différentes de Roumanie par le biais de documents falsifiés", précise le communiqué du parquet spécialisé dans la criminalité organisée (DIICOT), en charge du dossier. Les 48 inculpés sont également soupçonnés d'avoir obtenu illégalement du ministère de l'Economie le financement de plusieurs projets destinés à acquérir des équipements agricoles. Vendredi, le DIICOT a annoncé que ce réseau aurait pénétré 80% du système bancaire du pays. La presse s'est chargée du reste pour faire de ce dossier une véritable affaire d'Etat.

Le milieu bancaire rassure

"C'est une erreur (..) On parle sûrement de 0,8%, a immédiatement répondu le gouverneur de la banque nationale de Roumanie (BNR), Mugur Isarescu. Les trois premières banques du pays ont à elles seules plus de 2000 succursales, hors seulement 16 sont concernées." M. Isarescu a également coupé court aux rumeurs selon lesquelles cette affaire aurait mis au jour une "taupe" au sein du système bancaire, préférant parler d'un groupe organisé extérieur. La BRD, deuxième banque du pays, a quant à elle annoncé quelques heures après les premières arrestations que "son activité n'était pas affectée par cet événement", et qu'elle restait à la disposition des autorités pour tout renseignement nécessaire à l'enquête. "D'un point de vue financier, cette fraude n'est pas significative, ni pour le système dans son ensemble, ni pour les banques impliquées, confirme l'analyste économique indépendant Aurelian Dochia. Mais son impact affecte par contre le prestige des banques en général, et de celles citées dans ce dossier en particulier, dans un contexte international où tout le monde pointe du doigt les banquiers comme étant à la racine de la crise actuelle."
Jonas Mercier (www.lepetitjournal.com/Bucarest) lundi 5 novembre 2012

 
A la Une

CARNET DE VOYAGE - A la découverte de Sulina dans le Delta du Danube

Nous aimerions aujourd’hui vous faire partager un récit de voyage, vous donner envie, peut-être, de marcher dans nos pas, en sachant d’avance, que la découverte d’un lieu, est propre à celui qui la vit. Nous allons donc vous conter notre première fois dans la ville de «Sulina», en plein coeur du Delta du Danube. Une ville seulement accessible par les eaux, perdue entre les bras du Delta, où une vague impression de bout du monde ne nous a plus…

HORS PISTE AVEC GREGORY RATEAU - Mihail

En prolongement de son livre "Hors-piste en Roumanie", Grégory Rateau a rejoint l’équipe de RRI en français pour une série de portraits inédits…
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 

CARRIÈRE EXPAT – 5 trucs simples pour que le retour estival booste votre recherche professionnelle

L’année scolaire s’achève et votre recherche professionnelle n’a pas encore abouti. Dans ces circonstances, nous sommes souvent partagés entre plusieurs sentiments : le soulagement de faire une pause et de s’échapper de cette recherche qui patine ; la frustration d’interrompre le fil d’une démarche qui a été si difficile à mettre en place ; l'angoisse à l’idée qu’il faudra reprendre, qu’on ne saura plus faire à la rentrée, qu’on n’y arrivera peut-être pas ; la joie à l’idée des vacances qui se présentent.
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine