ECONOMIE - Une importante affaire de fraude touche les banques roumaines

Le démantèlement d'un vaste réseau de fraude bancaire impliquant de hauts fonctionnaires et le directeur adjoint de la deuxième banque du pays secoue le milieu de la finance roumaine. Le parquet parle d'un préjudice de 22 millions d'euros. Les banques encaissent sans sourciller et assurent ne pas être affectées.


Photo : J.M.

Le système était bien rôdé. Les malfaiteurs réussissaient à obtenir des prêts auprès de banques commerciales en présentant de fausses garanties dont certaines provenaient du ministère de l'Economie. Les sommes empruntées étaient importantes mais n'étaient jamais remboursées. Les bénéficiaires réels de ces financements, eux, restaient hors d'atteinte. Au total, une cinquantaine de personnes seraient impliquées dans cette affaire, dont le chef du Fonds de garantie des crédits pour les PME – l'organisme d'Etat censé faciliter l'accès des petites et moyennes entreprises aux financements bancaires – et le vice-président de la BRD, filiale du groupe français Société Générale. "Entre 2010 et 2012, les membres de cette bande organisée ont obtenu ou essayé d'obtenir 40 prêts dans 16 unités bancaires différentes de Roumanie par le biais de documents falsifiés", précise le communiqué du parquet spécialisé dans la criminalité organisée (DIICOT), en charge du dossier. Les 48 inculpés sont également soupçonnés d'avoir obtenu illégalement du ministère de l'Economie le financement de plusieurs projets destinés à acquérir des équipements agricoles. Vendredi, le DIICOT a annoncé que ce réseau aurait pénétré 80% du système bancaire du pays. La presse s'est chargée du reste pour faire de ce dossier une véritable affaire d'Etat.

Le milieu bancaire rassure

"C'est une erreur (..) On parle sûrement de 0,8%, a immédiatement répondu le gouverneur de la banque nationale de Roumanie (BNR), Mugur Isarescu. Les trois premières banques du pays ont à elles seules plus de 2000 succursales, hors seulement 16 sont concernées." M. Isarescu a également coupé court aux rumeurs selon lesquelles cette affaire aurait mis au jour une "taupe" au sein du système bancaire, préférant parler d'un groupe organisé extérieur. La BRD, deuxième banque du pays, a quant à elle annoncé quelques heures après les premières arrestations que "son activité n'était pas affectée par cet événement", et qu'elle restait à la disposition des autorités pour tout renseignement nécessaire à l'enquête. "D'un point de vue financier, cette fraude n'est pas significative, ni pour le système dans son ensemble, ni pour les banques impliquées, confirme l'analyste économique indépendant Aurelian Dochia. Mais son impact affecte par contre le prestige des banques en général, et de celles citées dans ce dossier en particulier, dans un contexte international où tout le monde pointe du doigt les banquiers comme étant à la racine de la crise actuelle."
Jonas Mercier (www.lepetitjournal.com/Bucarest) lundi 5 novembre 2012

 
A la Une

ANNONCE - Fermeture de l'édition pour les vacances

Chers lecteurs, la rédaction du Petitjournal.com/Bucarest prend ses quartiers d'été. Notre édition ferme ses portes jusqu'au lundi 5 septembre. En attendant, vous pouvez toujours vous plonger dans nos archives pour retrouver toute l'actualité de ce début d'année, relire les histoires de nos "expatrié(e)s du mois" ou vous délecter des chroniques "Culture" et "Eco" d'Andrei Popov et Iulian Anghel. Mais surtout, profitez bien de vos vacances ! La…

CULTURE - Par ici les sorties

La rédaction du Petitjournal.com vous propose votre bouillon de culture hebdomadaire pour profiter pleinement de la capitale roumaine. Ciné,…
Une internationale

COEXISTER - Loin des clivages et des amalgames

Faire un tour du monde n'est jamais une aventure anodine, encore moins lorsque celui-ci s'inscrit dans un projet ambitieux : explorer les initiatives interreligieuses aux quatre coins du globe et prouver, loin des clivages et des amalgames, que la pluralité religieuse de nos sociétés contemporaines est une véritable force pour le vivre-ensemble.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

GAME CHANGERS - Le témoignages de celles et ceux qui "disruptent" le jeu à l’international

Qui sont les Game Changers ? Celles/ceux qui incarnent l'agilité, l'audace et la transformation. Lors de la récente conférence de l’International au Féminin, étaient invitées stars de l'E-commerce, chefs d'entreprise, responsables innovation d’entreprises libérées, VP International de grands groupes, Startupeuses. Voici les secrets de celles et ceux qui ouvrent l'horizon et partagent les clefs de leur réussite.

EXPATRIATION - Pourquoi se reconvertir est important ?

Que vous soyez une femme, un homme, le conjoint suiveur ou le/la salarié(e) qui est expatrié(e), la problématique est totalement identique. Il arrive des moments (une expatriation ou une nième expatriation, un accouchement, un burn-out ou tout autre évènement) qui peuvent être un déclencheur. Ce(s) moment(s) permettent de « sortir la tête du guidon » et nous aident à prendre du recul pour nous apercevoir que nous avons été, jusque-là, en mode automatique. Nous avons suivi un chemin sans même nous poser trop de questions et/ou prendre de vraies décisions quant à la vie que nous souhaitons avoir.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine