Bogota

NO ENTIENDO - Guide des expressions colombiennes !

 

L’espagnol colombien possède un nombre d’expressions et termes propres à ce pays difficilement quantifiables ! Il est difficile de toutes les énumérer, d’autant plus que chaque région possède ses propres expressions. Voici cependant un aperçu des plus courantes sur l’ensemble du pays. 

 

A la orden : « je vous en prie », « à votre service »

Ahora / Ahorita : un véritable concept ! Littéralement, cela signifie « maintenant ». Dans la pratique, il est plutôt utilisé pour donner un délai non clairement défini, si n’est par « plus tard » !  

Arruncharse : dormir dans les bras de quelqu’un

Berraca, tenaz : qualifie une personne tenace. Mais « tenaz » signifie aussi une situation difficile (« si lo haces mal, la situación se puede poner tenaz »).

Berraco (un) : une personne appréciée pour son dynamisme, son audace

Camellar : travailler dur

Carne : viande pour la plupart des pays hispanophone. Attention, en Colombie, « carne » correspond uniquement à la viande rouge : de veau (ternera) ou de bœuf (res, vaca). Elle n’inclue pas la viande de porc (que l’on appelle « carne de cerdo »), ni le poulet (pollo). « Sin carne » ne veut donc pas dire « végétarien ».

Chévere: « cool»

Chimba : 1) « que chimba » : super ! « Esa pelicula es una chimba » : ce film est sympa!

Attention, 2ème et 3ème significations viennent de l’argot:
2) « la chimba »: petite insulte (« la chimba, no lo quiero hacer »
3) sexe masculin

Chino, niño: enfant / « Hola chino »: expression affectueuse et familière pour saluer

Chiviviado / chichipato : faux, copié, contrefait : « Esa camiseta es chima » : cette chemise est contrefaite

Churo/a : une personne jolie physiquement

Con mucho gusto: avec plaisir, de rien

Con permiso: pardon, excusez-moi

Dale / Vale / De una / Listo: « ok! » 

Finca : ferme, maison de campagne. Celles situées dans des endroits chauds correspondent davantage à des maisons de vacances avec piscine, tandis que celles situées dans des zones plus fraiches sont généralement des fermes traditionnelles

Finde : weekend (contraction de « Fin de semana »)

Gonorrea (familier) : adjectif péjoratif qualifiant une personne. Peut-être insultant ou taquin selon le ton employé

Guaro: diminutif d’Aguardiente, l’alcool colombien par excellence

Guayabo / enguayabado: « gueule de bois »

Jartera / mamera («Es una... »): ennuyant

Jincho : personne ayant trop bu

Traga / estar tragado : être très amoureux

Lío / no hay lío : pas de problème!

Lo máximo: génial

Mamar gallo / está mamando gallo / tomando el pelo : plaisanter, taquiner (littéralement « envoyé le coq » ou «prendre les cheveux »)

Mamera / pereza (« que … ») : galère, paresse

Marica ! : S’entend dans toutes les conversations informelles. Insulte affectueuse entre amis 

Mecato : encas, gouter à base de nourriture généralement pas très saine, comme des chips

Mono/a : il ne s’agit pas du singe, mais d’un(e) blond(e)

No dar papaya : règle de base en Colombie consistant à ne pas s’exposer, ne pas se montrer vulnérable ou se faire remarquer. C’est ce que les colombiens appelle leur 11ème commandement. A cette expression s’ajoute la suivante : « A papaya dada, papaya partida » qui signifie que si l’on s’est fait remarquer, on se fera avoir !

Paila : expression d’indignation (« que paila que haga eso »). Peut aussi désigner une personne peu attractive physiquement

Parcero / parce / hermano / man : un « pote » (familier, très répandu)

Parche (un) : un groupe d’amis. Parchar : se retrouver entre amis (familier)

Pirobo / que pirobo : quelqu’un de mauvais (expression familière)

Plata : argent

Pola / chela / fria (una) : une bière

Que esten bien / que le vaya bien : portez-vous bien ! Remplace très souvent le simple «  au revoir ».

Que raye / estar rayado : être dérangé, indigné

Que video : quelque chose de surprenant, d’étrange

Regálame / me regalarías: « donne-moi » dans un contexte d’achat, et non de cadeau ou de prêt

Rumba / rumbear : techniquement un style de musique et de danse, ce terme s’utilise plus largement pour désigner la fête, les sorties (salir a rumbear)

Rumbearse : embrasser quelqu’un (terme familier)

Simpatico / simpatica : attention au sens caché qui peut vouloir qualifier quelqu’un de physiquement attrayant

Tinto / tintico: café noir, et non du vin rouge

Trancon : embouteillage

Vaca / hacer una vaca : faire un pot commun (pour payer une addition par exemple)

Vaina (una) : une chose

Vieja : désigne une jolie femme, et non une personne âgée (« viejita »). A ne pas utiliser dans un contexte formel

 

Cette liste est évidement non exhaustive, et ne contient pas les expressions propres à certaines régions colombiennes !

 

Que esten muy bien.

 

Delphine Thébaud, www.lepetitjournal.com/bogota, lundi 17 avril 2017

 

 
A la Une à Bogota

Nuits sonores Colombie, une réussite !

Au petit matin du dimanche dernier 18 juin 2017, s’est terminée la première édition de Nuits sonores Colombie. Trois jours durant lesquels le charisme d’Arnaud Rebotini, la douceur de S3A ou encore la rondeur musicale de Jennifer Cardini, pour ne citer qu’eux, ont investi Bogotá, Medellin, et Manizales. A en croire le public venu en masse, - la propriétaire du club au tronc d’arbre, le BAUM, n’avait jamais vu autant de monde faire la queue à son…

CULTURE - Jamais sans ma mochila !

Avez-vous cédé à la tentation de la mochila ? La vôtre est-elle plutôt colorée ou sobre ? Coton, laine ou sisal ? Chez les Wayúu, elle est appelée…
Une internationale

RESEAU PSY EXPAT – Trouver un psy francophone à l'étranger

Comment être accompagné dans sa mobilité si l’on a besoin d’un suivi psychologique ? Créé par deux psychologues expatriées en Asie, Réseau PsyExpat est une plateforme à but non lucratif qui facilite la recherche de thérapeutes francophones partout dans le monde et les échanges entre professionnels
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine