Bogota

ANNÉE FRANCE-COLOMBIE - Un lancement prometteur

Ce sera sans doute une année qui marquera les esprits et l’histoire, car pour la première fois, la Colombie s’invite dans un pays européen en grande pompe, cachée par la poussière de décennies de guerre civile. Pendant des années et isolée du monde entier, la Colombie a su garder et préserver un patrimoine aussi exotique que celui de Cuba, où le temps parait s’être arrêté. La France invite pour la deuxième fois un pays sud-américain pour une année croisée, une année intense en événements dépassant les objectifs d’attrait de touristes et de contrats commerciaux.

Le pays du « sagrado corazón » (cœur sacré) et de la salsa cherche à serrer la main d’un allié de force. La France et la Colombie construisent les bases d’un pont qui permettra la multiplication des échanges. Il est important de souligner que la France accueille presque 40.000 étudiants colombiens dans ses universités. La Colombie pour sa part accueille 15.000 touristes français chaque année, en croissance pour avoisiner bientôt les 20.000. Il est dit que dans le célèbre quartier du centre historique de Bogota, la Candelaria, nous entendons davantage parler le français que l’anglais, un tourisme qui fait reculer les préjugés sur le pays de Shakira et de la légende de l’El Dorado.


Photo : Site officiel de l'Année France-Colombie. De gauche à droite : Bruno Foucher, Federico Renjifo Velez, Fabian Sanabria, Anne Louyot

Le 9 juin dernier, pendant une conférence de presse, en présence de l’ambassadeur de Colombie en France M. Federico Renjifo Velez, du nouvel ambassadeur de France en Colombie M. Gautier Mignot, de Fabian Sanabria, le commissaire général pour la Colombie, d’Anne Louyot, la commissaire général pour la France, et de Bruno Foucher, le président de l’Institut Français, les différentes activités de la deuxième partie de cette année croisée France-Colombie ont été présentées. Les sourires se multiplient lorsque les commissaires rappellent les activités du premier semestre croisé en Colombie, comme lors de la fête de lumières de Lyon qui a éclairé le cœur de la Colombie - la Plaza de Bolivar, centre presque absolu du pouvoir. Les lumières projetées sur le palais de justice ont été un moment d’une intense émotion. Elles ont aussi donné vie au palais du Lievano (Mairie principale de Bogotá) où l’architecte français Legarle a voulu immortaliser le style républicain du XX siècle.

La Colombie dévoilera ses couleurs, ses chants, sa gastronomie au cours de cette saison. Son voilier le plus connu arrivera également à Brest le 21 Août, un rendez-vous à ne pas manquer. Ce voilier est l’équivalent du porte-avion Charles de Gaulle en terme d’importance, un ambassadeur de la richesse du pays. Pendant son séjour sur les côtes françaises, une exposition sur la biodiversité du deuxième pays le plus riche en faune et nature au monde sera présentée.

Au delà des clichés et stéréotypes, la Colombie a l’intention de redorer son image. Ce pays connu pour sa violence, ses cartels de la drogue incarnés par le fameux Escobar, veut tourner la page et devenir un pays ouvert au monde.

Les premiers évènements ne se sont pas fait attendre à Paris, où vit presque la moitié de la communauté Colombienne : le concert binational à la Philharmonie de Paris s’est déroulé le 23 Juin dernier avec succès, représentation durant laquelle les jeunesses colombiennes et françaises ont joué ensemble un répertoire binational. Ce même jour, une place de Paris a été baptisée « Gabriel Garcia Marquez » en l’honneur de l’auteur de « 100 ans de solitude », prix Nobel de littérature, qui a vécu à Paris.


Photo : Juan Duputel                                                                                    Photo : Noticieros Televisa

Le mois de Juillet sera chargé en émotions, avec le tour de France qui compte parmi les cyclistes le célèbre Nairo Quintana, bien décidé cette année à apporter la victoire à la Colombie.

Relancer les relations entre les deux pays est un signe positif, d’autant plus que la Colombie, de deux fois la taille de la France et baignée par deux océans, renait des cendres de la guerre. C’est tout un pays à découvrir pour les Français qui viennent à la recherche de ses nombreux trésors.

Retrouvez le programme de la saison de l’Année France Colombie.

Juan Duputel, www.lepetitjournal.com/bogota, mercredi 28 juin 2017 

Inscription gratuite à notre Newsletter 
Page Facebook

Page Twitter
Expat Guide Bogota

 
A la Une à Bogota

Bogotá à vélo – le projet de l’Avenue Quinto Centenario avance

L’Avenue Quinto Centenario, une autoroute pour vélos, va bientôt devenir une réalité pour le plus grand bonheur des habitants de Bogotá. Traversant la capitale du nord au sud, ce projet municipal vient d’être officialisé par la signature d’un accord entre plusieurs entités. 

La communauté colombienne en France

Les Colombiens n’ont pas tous la peau mate ou les yeux foncés. Ils sont métissés, certes, mais certains sont blonds, d’autres noirs. Il est estimé à…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine