Bogota

JEAN-MARC LAFORÊT - "N’hésitez plus !"

Lepetitjournal.com de Bogotá a rencontré le 10 avril 2017 Monsieur l'ambassadeur de France en Colombie Jean-Marc Laforêt. Voici la seconde partie de notre entretien, tournée vers les Français installés en Colombie ou sur le point de s'y rendre. Découvrez également ses destinations favorites !


Lepetitjournal.com Bogotá : Etaient inscrits au registre des Français établis en Colombie 5.426 Français en 2015. Quels sont les chiffres de 2016 ? A combien estime-t-on le nombre de non-inscrits à fin 2016 ?

Jean-Marc Laforêt : En 2016, nous avions 5.700 Français inscrits au registre.  Ce chiffre s’ajoute un estimatif de 2.000 non-inscrits.

 

 


Photo : Ambassade de France en Colombie

Quelles sont les erreurs les plus fréquentes commises par les Français arrivant en Colombie ?

L’erreur serait plutôt de ne pas venir ! Le taux de réussite des Français qui viennent démarrer une activité professionnelle est très élevé. L’erreur serait peut-être de penser qu’il suffit d’ouvrir une entreprise en lien direct avec la France au vu de l’intérêt et l’affection des colombiens pour ce pays. Certaines villes comme Medellin, même en croissance, ne sont pas encore cosmopolites comme peut l’être Bogotá aujourd’hui.

Pour les touristes, la sécurité s’améliore nettement. Je dirai que comme en France, il faut faire attention à certains endroits, à certaines heures. Les villes très touristiques comme Carthagène attirent naturellement des personnes mal intentionnées. Il faut donc rester vigilent, mais honnêtement, ce n’est pas une destination plus dangereuse qu’une autre.

Photo : San Augustin

Parmi tous les pays où vous avez vécus (Argentine, Brésil, Russie, Venezuela), comment la Colombie se différentie-t-elle ?

Evidemment, 50 ans de conflit sur une échelle de masse laissent forcement des traces. Je pense que peu de Français se rend compte de l’ampleur du conflit. Selon les chiffres officiels, depuis 1980, la Colombie a connu 260.000 morts, 60.000 disparitions, soit le double qu’en Argentine, 40.000 enlèvements, 8 millions de victimes dont 7 millions de déplacés, le chiffre le plus important au monde avant la guerre en Syrie, le pays qui a le plus de mines au monde avant l’Afghanistan… Les gens ne prennent pas la mesure de tout cela. C’est une réalité de la société colombienne. Ce conflit n’a pas aidé à réduire les inégalités. Sans faire de généralité, puisque les colombiens de régions rurales n’ont pas le même mode de vie que ceux de la capitale, mais on peut dire que ce conflit les a marqué physiquement, puisque les déplacements de population ont déstructurés certaines régions. Les gens se sont entassés dans les grandes villes. C’est assez impressionnant, puisque dans des villes d’apparence tranquille telle que Popayán, il me semble sur les 400.000 habitants que compte cette ville, 140.000 sont des déplacés. Le rapport à la politique des colombiens est surement impacté par ce passé, puisque la moitié ne vote pas. Pour les Français qui arrivent en Colombie avec cette image de violence, la surprise face à la qualité humaine des colombiens est souvent au rendez-vous.

Que conseilleriez-vous aux nouveaux arrivants français en Colombie ?

S’inscrire au Consulat ! (Retrouvez les bénéfices de l'inscription au Registre des Français établis hors de France). Je conseille vivement d’apprendre l’espagnol si ce n’est pas déjà le cas. Même pour un séjour de plusieurs semaines, cela vaut le coup ! Les colombiens sont très ouverts et accueillants, il serait dommage de ne pas avoir l’opportunité de s’en rendre compte.

Photo : Cauca

Que diriez-vous aux personnes hésitant à venir en Colombie (pour le tourisme ou le travail) ?

N’hésitez plus ! Je vous encourage à aller voir quelques évènements de l’Année France-Colombie en France, pour vous donner un premier aperçu. Je pense que de vous-même, vous ferez le pas de venir voir sur place de que vous aurez entrevu en France !

Quels sont les prochains évènements organisés par l’Ambassade ?

Au-delà de tous les évènements de l’Année France-Colombie, l’ambassade organise tous les ans le Festival du Cinéma français en Septembre et la Fête de la musique dans certaines villes par l’Alliance Française.

Quels messages souhaitez-vous adresser aux lecteurs de Lepetitjournal.com de Colombie ?

Profitez pleinement des derniers moments des évènements de l’année France-Colombie. Pour ceux qui sont inscrits au Consulat et sur les listes électorales, nous serons ravis de vous accueillir pour voter ! Pour les personnes qui ont du temps libre, l’association Bogota Accueil permet d’aider les nouveaux arrivants à s’intégrer. Et n’hésitez pas à vous fondre au maximum dans la vie locale !

Photo : Boyaca

Retrouvez la première partie de l'entretien ici

Propos recueillis par Delphine Thébaud, www.lepetitjournal.com/bogota, vendredi 28 avril 2017

Inscription gratuite à notre Newsletter 
Page Facebook
Page Twitter

 
A la Une à Bogota

ENTREPRENEURIAT – Metkalü

Depuis fin 2015, la boutique Metkalü - épicerie éthique du quartier Chapinero Alto - fait le bonheur des habitants de ce quartier. La diversité de son offre permet à ses clients de se fournir en produits alimentaires, cosmétiques, d’entretien… dans une démarche entièrement écologique. Revenons sur le parcours et les débuts de la jeune française Claire Bensa-Mavrommatis, une des fondatrices de Metkalü.

La communauté colombienne en France

Les Colombiens n’ont pas tous la peau mate ou les yeux foncés. Ils sont métissés, certes, mais certains sont blonds, d’autres noirs. Il est estimé à…
Une internationale

FRANÇAIS EN INDONÉSIE - Chanee le protecteur des gibbons

Aurélien Brulé dit Chanee est français et installé en Indonésie depuis 19 ans. Il est le fondateur de la fondation Kalaweit qui recueille les gibbons, ces petits singes à la fourrure laineuse. Au nombre de vues des ses vidéos sur internet, il est également un des principaux défenseurs de la forêt tropicale et de sa faune. Chanee nous raconte son parcours et son combat quotidien face à la déforestation 
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine