Bogota

Accident à Guatape - 7 morts et 2 disparus

Guatape, village touristique multicolore situé à 80 km de Medellin, dans le département d'Antioquia. "El Almirante", bateau de croisière sombrant dans les eaux émeraudes du barrage avec 173 passagers à bord, le dimanche 25 juin dernier, entrainant la mort de sept personnes et la disparition de deux autres.

Alors qu’aucune conclusion officielle n’a été communiquée sur les raisons de l’accident, une des hypothèses met en cause un possible manque d’entretien. D’autres hypothèses sont d’ores et déjà écartées. Bien que certains survivants et témoins de la tragédie considère que le bateau semblait surchargé, la réponse du président Juan Manuel Santos, qui s’est rendu sur les lieux du drame le jour même de l’accident, est formelle : le bateau n’avait pas atteint sa charge maximale (de 280 personnes). « Personne ne sait encore ce qu’il s’est passé », a-t-il ajouté.

Les survivants témoignent d’un bruit sourd à proximité des toilettes pour hommes, qui aurait retenti seulement quelques minutes après le départ du quai « Malecon » pour profiter d’une balade d’1h15 incluant le passage aux abords des fincas (maisons de campagne) « La Isla de la Fantasía » et « La Manuela », toutes deux appartenant au défunt Pablo Escobar. L’eau monte alors rapidement, et le bateau coule en un quinzaine de minutes.  

Des flotteurs étaient bien présents à bords de l’embarcation de 4 niveaux, mais aucun passager n’en a fait usage. Les instructions de sécurité n'ont pas été communiquées avant le départ. Les conséquences de l’accident auraient cependant pu être plus lourdes sans la réactivité des bateaux et jets ski avoisinants, qui se sont précipités pour prêter main forte aux passagers.

Selon le Ministère des Ports et Transports, l’entreprise propriétaire de "El Almirante" et de 12 autres bateaux est bien en possession des certifications nécessaires à son activité, récemment renouvelées en Décembre. Malgré cela, le gouvernement a décidé de suspendre la licence de l’entreprise.

Photo : AFP

Selon le journal EL TIEMPO, l’entreprise en question serait administrativement enregistrée sous le nom H. J. Vallejo y Cía. S. A. S. depuis le 29 août 2005, auprès de l'administration de Medellin avec un capital de 26 millions de pesos (soit un peu plus de 7.500 EUROS). Un des associés de la société, Elmer Arismendy, était le maire de Guatape de 2004 à 2007.

Ce n’est malheureusement pas la première fois que l’embarcation fait naufrage. Le premier a eu lieu aux abords de la « Isla de la Fantasia ». La tragédie a pu être évitée grâce à la proximité de barques. Le second accident, au niveau du ponton « Malecon » fut également contrôlé.

Les habitants du village ont installé un autel en mémoires aux victimes, sur lequel sont disposés les noms de chacune d’entre elles. Le nom de Valentina Jaramillo, la fille du propriétaire du bateau fait en fait partie. Les recherches se poursuivent dans un périmètre de 5 mètres autour du bateau pour tenter de retrouver les disparues Érika Quinchia, 35 ans et Aura Estella Barragán, 63 ans.

Delphine Thébaud, www.lepetitjournal.com/bogota, mercredi 28 juin 2017 

Inscription gratuite à notre Newsletter 
Page Facebook

Page Twitter
Expat Guide Bogota

 

 
A la Une à Bogota

Bogotá à vélo – le projet de l’Avenue Quinto Centenario avance

L’Avenue Quinto Centenario, une autoroute pour vélos, va bientôt devenir une réalité pour le plus grand bonheur des habitants de Bogotá. Traversant la capitale du nord au sud, ce projet municipal vient d’être officialisé par la signature d’un accord entre plusieurs entités. 

La communauté colombienne en France

Les Colombiens n’ont pas tous la peau mate ou les yeux foncés. Ils sont métissés, certes, mais certains sont blonds, d’autres noirs. Il est estimé à…
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine