Bogota

FERIA DEL LIBRO 2017 – Cérémonie d’inauguration

La Feria del Libro de Bogotá (FILBO) a été inaugurée hier soir, mardi 25 avril 2017, en présence du Président Juan Manuel Santos et de l’Ambassadeur de France en Colombie Jean-Marc Laforêt. La place du livre en Colombie et son évolution, l’importance de la lecture, notamment pour la jeunesse, les efforts mis en place par le gouvernement sont les principaux sujets développés pendant cette cérémonie. 

 Photo : Corferias

Feria del Libro de Bogotá 2017 : une année différente

Comme le mentionnait le Président Juan Manuel Santos au début de son discours, l’édition 2017 de la FILBO a une saveur particulière : elle fête non seulement ses 30 ans, se déroule pendant l’Année croisée France-Colombie, mais est surtout la première édition « qui se célèbre dans une Colombie en Paix, où les livres ne viennent plus nous consoler ».  

La cérémonie a commencé par l’Hymne Colombien, suivi de l’Hymne Français. Sont ensuite intervenus les personnalités suivantes :

- Dr Andrés López Valderrama, Président de Corferia,
- Dr Enrique Gonzalez, Directeur de la Chambre Colombienne du Livre,
- M Jean-Marc Laforêt, Ambassadeur de France en Colombie,
- Mme Marie-Aude Murail, Ecrivain français littérature jeunesse (1) ,
- Dr Enrique Peñalosa, Maire de Bogotá,
- Dr Juan Manuel Santos, Président de la République.

Des prix ont également été remis au cours de la cérémonie :

-  le Livre d’Argent a été remis par la Chambre Colombienne du Livre à la Liberia Nacional (75 ans d’ancienneté) pour sa « contribution à la lecture et à la diffusion du Livre en Colombie » : Sr Felipe Ossa, Directeur, carrière de 55 ans au sein de la Librairie
-  Plaque commémorative pour le Dr Óscar Pérez Gutiérrez, co-fondateur de la Feria del Libro en 1988 (avec Jorge Valencia).

Feria del Libro de Bogotá 2017 : la place du livre en Colombie et son évolution

La Feria del Libro est née dans une Colombie presque dépourvue d’industrie éditoriale. L’objectif était alors de créer et développer ce marché. La place du livre dans la vie des colombiens doit encore progresser : en effet, dans les années 80, le nombre de livre lu par an par habitant était estimé à 0,5, contre 2 livres aujourd’hui, alors que la moyenne française est de 20 livres par an et par habitant. Le Dr. Enrique Peñalosa, Maire de Bogotá, précise que 45% des enfants de 8 ans de Bogotá n’obtiennent pas des résultats suffisants et souhaite descendre cette tendance à 35%. Mais de belles améliorations sont observées. Le Dr. Enrique Gonzalez, Directeur de la Chambre Colombienne du Livre, a accepté d’échanger quelques mots avec Lepetitjournal.com de Bogotá, et précisait qu’au XX° siècle, 90% des colombiens étaient analphabètes. Aujourd’hui, la tendance est totalement inversée, puisque 90% des colombiens savent lire et écrire. La Colombie est donc une nation jeune dans l’apprentissage de la lecture et de l’écriture.

Photo lepetitjournal.com/bogota

Feria del Libro de Bogotá 2017 : l’importance de la lecture pour la jeunesse

Marie-Aude Muray, présentée comme une richesse de la littérature française, a souligné l’importance de la lecture pour l’apprentissage de la complexité, l’humour, le second degré, l’ambivalence des sentiments. Dr. Enrique Peñalosa, Maire de Bogotá, a complété en ajoutant que la lecture est un moyen de goûter à la liberté de voyage vers d’autres lieux, cultures, époques et permet de stimuler la réflexion, l’imagination et la créativité. Selon l'écrivain français, « les livres traduisent le courage de la liberté d’expression » et il est essentiel de donner le goût de lire aux plus jeunes. Prendre le temps de lire, seul et en famille, permet des échanges de grande valeur : « nous prêter des livres entre adolescents et parents est un moyen de nous dire que nous nous aimons et une forme de construire un trésor familial », d'après Marie-Aude Muray.

Feria del Libro de Bogotá 2017 : les efforts mis en place par le gouvernement

Le gouvernement a exprimé son souhait de voir les enfants grandir en tant que lecteurs. Pour cela, il a mis en place le plan «Leer es volar», représentant 150 millions de pesos pour une durée de 4 ans et concentré sur les régions avec les plus grands déficits éducatifs. Ce projet va donc au delà de la Feria del Libro, et ambitionne d’étendre cette foire à la ville : de nombreuses activités sont ainsi prévues dans des bibliothèques publiques, collèges, universités, centres de formations, places de marché, stations de Transmilenio, dans le but d'accroître et faciliter l’accès aux livres. Le réseau de bibliothèques publiques « Biblored » va également être amplifié.

Feria del Libro de Bogotá 2017 : un évènement de grande envergure

Pour ses 30 ans, la Foire du Livre n’a pas lésiné sur les moyens. Sont prévus :

- 51.000 m² d’exposition, dont 3.000m² dédié à la France (contre 10.000 m² en 1988)
- 23 pavillons destinés aux 500 exposants (209 en 1988),
- 150.000 ouvrages, dont 20.000 sur le pavillon de la France et 500.000 visiteurs attendus (110.000 en 1988)
- 1.500 activités culturelles,
- 300 écrivains invités.

Ces chiffres témoignent de la place grandissante de la littérature et de l’édition en Colombie. En 2015, plus de 24 millions de livres ont été produits dans le pays, et 39 millions d’exemplaires ont été vendus. Entre 2014 et 2015, le secteur éditorial a connu une croissance de presque 9%.

Informations pratiques : 

La foire est désormais ouverte jusqu’au 8 mai 2017, au centre Corferias

Horraires :
Du lundi à jeudi et dimanche : 10h – 20h
Vendredi et samedi :  10h – 21h.

Entrées :
Adultes : COP 8.000
Etudiants sur présentation d’un justificatif (billet en vente du lundi au vendredi) : COP 6.000
Enfants : COP : 4.500
Billet 3 jours : COP 18.000
Possibilité d’acheter son billet en ligne sur le site.

Selon Enrique Gonzalez, la grande fête de la FILBO est l’occasion de rapprocher les gens des livres, de présenter les auteurs aux plus jeunes, de vivre une véritable expérience. Retrouvez tout le programme de la Feria del Libro 2017.

Delphine Thébaud, www.lepetitjournal.com/bogota, mercredi 26 avril 2017

Inscription gratuite à notre Newsletter 
Page Facebook
Page Twitter

(1) Marie-Aude Murail est un écrivain français (littérature jeunesse) ayant reçu plus de 30 prix dans le monde. Elle a écrit 90 livres pour tous les âges pendant ses 32 ans de carrière. Elle a reçu le titre de chevalier de la Légion d'Honneur en 2004 pour l'ensemble de son œuvre pour la jeunesse.  « Oh, boy ! » est son livre le plus primé et traduit. Il a été adapté à la télévision en 2008 («On ne choisit pas ses parents»), et au théâtre (Molière 2010 du spectacle Jeune public). Sa traduction italienne a reçu le prix Paolo Ungari-Unicef 2008 et le Premio LIBER 2009. 

 


FILBO 2017 Inauguration Hymne Colombien por lepetitjournal-com

 
A la Une à Bogota

Nuits sonores Colombie, une réussite !

Au petit matin du dimanche dernier 18 juin 2017, s’est terminée la première édition de Nuits sonores Colombie. Trois jours durant lesquels le charisme d’Arnaud Rebotini, la douceur de S3A ou encore la rondeur musicale de Jennifer Cardini, pour ne citer qu’eux, ont investi Bogotá, Medellin, et Manizales. A en croire le public venu en masse, - la propriétaire du club au tronc d’arbre, le BAUM, n’avait jamais vu autant de monde faire la queue à son…

CULTURE - Jamais sans ma mochila !

Avez-vous cédé à la tentation de la mochila ? La vôtre est-elle plutôt colorée ou sobre ? Coton, laine ou sisal ? Chez les Wayúu, elle est appelée…
Une internationale

EXCLUSIF - Interview de Vianney : ses émotions, sa musique et le Japon

Artiste interprète de l'année aux Victoires de la musique 2016, Vianney est au Japon pour un concert événement dans le cadre de la fête de la musique à l'Institut français de Tokyo, ce samedi 24 juin. Lepetitjournal.com Tokyo a échangé avec l'artiste dès sa descente d'avion sur ses émotions, sa musique et le Japon.
Actu internationale
En direct des Amériques
Toronto - Actualité

IMMIGRATION – L’ADN du Canada

Le Canada attire, intrigue, stimule les Français. Le projet de s’expatrier dans ce vaste pays pour une durée plus ou moins conséquente fait…
Expat
Expat - Emploi

WONDERLEON – Attirer les talents internationaux de la Tech en Europe !

Il y a deux ans, une poignée de dirigeants de start-ups et de scale-ups françaises à succès, lançaient l’appel #ReviensLéon. Le but ? Inciter les Français expatriés à rentrer au bercail en leur proposant des jobs attractifs dans l’écosystème Tech français « en pleine effervescence » ! Aujourd’hui #ReviensLéon pousse les murs et devient WonderLeon. Son objectif ? « Faire rayonner la ‘’European Tech’’ » en attirant cette fois-ci tous les talents internationaux possibles en Europe. 
Expat - Politique
Magazine