Birmanie

DÉCOUVERTE - Le lac Inle en vélo : une superbe aventure!

La fraîcheur du matin  est vivifiante sur le lac Inle, qui est en altitude (environ 850 a 1200 mètres en fonction des dénivelées). Nous quittons le Thanakha Inle Hotel alors que les premières lueurs du jour apparaissent sur la chaîne montagneuse qui encercle le lac. Sur le canal qui longe Nyaung Shwe, petite bourgade où se concentre tout le négoce, le ballet des barques à moteur au bruit assourdissant a déjà commencé. Il ne se terminera que bien après la tombée de la nuit, emmenant dans un va-et-vient continu marchandises et voyageurs qui rejoignent les resorts et les villages lacustres éparpillés sur toute la surface du lac.

DÉCOUVERTE – Au Coeur des montagnes Shan, rencontre avec les Lahu-Shi

Après avoir été à la rencontre de l’ethnie Akha et dans le village Ann, c’est vers Pang Pack, l’un des villages de l’ethnie Lahu-Shi, que nous nous dirigeons de bon matin. C’est notre dernière journée de trek dans les montagnes des environs de Kengtung et Tun, notre guide birman, nous l’a assuré, cette dernière randonnée sera la plus difficile mais aussi et surtout, la plus belle...

DÉCOUVERTE - Les couleurs Shan

La grande route Taunggyi – Kengtung défile sous nos roues. Après les agréables lacets qui grimpent de Hopong à la grotte de Htam Hsam, serpentent au-dessus des vallées encaissées vers Maing Pone, et escaladent des pentes à pavot avant de dévaler vers Loilem, nous voilà dans un environnement tout à fait différent. Le relief, comme lui-même épuisé, s’est calmé, et le ruban gris de la route traverse désormais un plateau rougeâtre aux molles ondulations, longeant des champs de canne à sucre et la mer d’argent de leurs plumeaux d’où émergent, comme des îles d’un autre monde, quelques massives collines de calcaire noir. 

DÉCOUVERTE - La rivière aux milles îles

Dans l’état Shan, tout le monde connaît le lac Inlé, ses jardins flottants et ses pêcheurs. Tout le monde a déjà entendu parler de Kengtung, au cœur du si fameux et si mystérieux triangle d’or, aux confins de la Birmanie, du Laos et de la Thaïlande, et dont le seul nom évoque les couleurs pastel des champs de pavot et l’odeur humide de la jungle pendant la mousson. Cependant, entre les deux s’étend une région largement aussi fascinante, bien que largement fermée aux visiteurs : 450 kilomètres de goudron troué, des gorges vertigineuses, des cols embrumés, d’interminables lacets et de sublimes rivières, dont la mythique Salween, dont les flots puissants prennent leur source au Tibet et ont façonné l’histoire de la région.

DÉCOUVERTE – Vol au Myanmar de Mathieu Rouanet, champion du monde de Para moteur (publi-info)

Mon amie et moi sommes venus au Myanmar pour être les premiers pilotes para moteurs à y voler (surtout au-dessus des temples de Bagan et avec autorisation spéciale). Nous avons été invités par Hervé Flejo, un Français, qui vit au Myanmar depuis plus de 20 ans et qui est un pilote, passionné d’ULM. Il a tout organisé pour nous: hôtels, transports  et surtout l'invraisemblable, toutes les permissions pour faire rentrer les machines et les faires sortir du territoire ainsi que les autorisations pour voler sur le lac Inlé et le site de Bagan.

DÉCOUVERTE - La Sittang aussi puissant que la Qiantang ? (Publi-info)

On trouve quantité de références historiques sur le mascaret du Golfe de Martaban. Au Moyen-âge, Rajadhirat, le chef des armées Mon, avait tendu un piège aquatique à ses ennemis, en les acculant contre une palissade et en les noyant grâce à l’arrivée du flot. Pendant l’époque coloniale, les navigateurs européens évoquent souvent le Macaréo de la Sittang et ses ondes destructrices, d’ailleurs un canal Sittang- Bago long de 80 km fut construit fin XIXème pour que les bateaux puissent exporter du teck, sans risquer de faire naufrage.

VOYAGE - À la découverte de la région de Hsipaw (publi-info)

Vous avez dit Namsham ?…
Tout commence à Hsipaw comme dans un mauvais SAS. Tirés des tentacules envahissantes de Mr. Charles (Petit hôtel qui a tendance a s’approprier tous les voyageurs de passage), dans l’ombre de l’arrière-boutique de Mr. Book, je me vois remettre un papier griffonné en cachette, avant de nous catapulter sur la benne d’un antique GMC chargé d’une montagne de sacs de riz. Dans quelle aventure nous sommes-nous fourrés ? Que cachent les 3 000 kyats réclamés par le camionneur pour cette odyssée ? Il est 11 heures 30, et nous démarrons sur une piste où subsistent quelques plaques de goudron d’un autre âge.

A la Une en Birmanie

MADE IN MYANMAR - Regards sur l’industrie textile birmane

Bien que l’industrie textile ne soit pas nouvelle en Birmanie, la récente levée des sanctions européennes et américaines contre le pays ainsi que les années Thein Sein ont permis une croissance fulgurante du secteur. Or, la plongée au cœur du "made in Myanmar" révèle que les entrepreneurs et ouvriers birmans demeurent les laissés pour compte d’une industrie à faible valeur ajoutée, peu rémunératrice et majoritairement détenue par du capital…
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine