Birmanie

HEBDO - H1N1, vatican, justice, narcotique, finance, insulte à la religion...

Pendant l’été, lepetitjournal.com Birmanie passe en hebdo. Retrouvez l’essentiel de l’actualité des sept derniers jours en Birmanie.

H1N1 – La Birmanie demande l’aide de l'Organisation Mondiale de la Santé
Au moins 6 personnes sont décédées et une trentaine ont été contaminées la semaine dernière par le virus H1N1, pour la plupart à Yangon. "Nous avons réclamé l'aide de l'OMS, dont du matériel de diagnostic médical et des médicaments" a déclaré le directeur général adjoint du département de la santé publique.  "Une trentaine de personnes ont été déclarées positives au virus H1N1 jusqu'à ce jour et près de 50 cas suspects ont été enregistrés depuis le 19 juillet" a t-il ajouté. Les rumeurs vont bon train, et se propageant sur les réseaux sociaux depuis que les premiers décès ont été signalés. Beaucoup d'habitants de Yangon se sont mis à porter des masques chirurgicaux dans l'espoir d'éloigner le virus. Les responsables du gouvernement ont appelé au calme et recommandé aux habitants d'éviter les lieux très fréquentés, à l'instar des centres commerciaux. L'Organisation Mondiale de la Santé ne s’est pas encore prononcée.

VATICAN – Le pape François pourrait se rendre en Birmanie en novembre prochain
Alors qu’il a annoncé récemment qu’il ne devrait pas se rendre en Inde et au Bangladesh que l’année prochaine, le souverain pontife pourrait visiter la ce deuxième pays et la Birmanie pendant quatre ou cinq jours dès novembre 2017, selon l’agence de presse I.Media. L’information, elle, proviendrait de l’agence de presse  Télam, basée en Argentine. Le souverain pontife leur aurait livré l’information ce 27 juillet. Contacté par I.Media, le directeur de communication du Saint-Siège a précisé que ce voyage était encore "à l’étude", sans donner plus de précision. Le 4 mai dernier, Le Vatican et la Birmanie ont décidé d’établir des relations diplomatiques. Cette décision faisait suite à une audience accordée le même jour par le Pape François à Aung San Suu Kyi. 

ALIMENTAIRE – Destruction de 5 tonnes de viandes importées illégalement 
Le 28 juillet dernier, le gouvernement de la région de Mandalay a incinéré plus de 5 tonnes de viande congelée de poulets et de canards provenant de Chine. La viande de volailles était destinée aux marchés de Mandalay et des villes voisines. La marchandise a été saisie à un péage ainsi que dans un entrepôt situé à Chan Mya Tharsi lors d’une opération menée conjointement entre les représentants de l’Association de protection des consommateurs (Consumer Protection Association), les unités de police de Mandalay ainsi que le Groupe régional sanitaire. "Nous avons immédiatement bloqué le péage d’Aung Pin Lal City et procédé à des contrôles lorsque nous avons eu des informations concernant l’entrée illégale dans le pays, via la frontière de Muse, de volailles à destination de la région de Mandalay. Nous avons alors intercepté 11 sacs de viande de volailles d’un volume de 1 120kgs dissimulées dans une voiture. Nous avons également procédé au contrôle d’un entrepôt non loin du poste de péage et procédé à la saisie d’environ 3 840kgs de poulets et de canards congelés" a déclaré le responsable de la police de Mandalay au quotidien The Myanmar Times. Le chef des autorités a précisé que le conducteur du véhicule ainsi que le personnel de l’entrepôt, où a été faite la saisie, seront poursuivis pour commerce illégal. Le responsable hygiène du Comité de développement de la ville de Mandalay (MCDC) a indiqué que les restaurants ou entreprises qui importent et vendent illégalement des volailles congelées subiront des sanctions qui pourront conduire à la fermeture immédiate des restaurants et entreprises.

JUSTICE – Un journaliste jugé pour diffamation
Swe Win, rédacteur en chef du journal Myanmar Now sera jugé le 7 août pour avoir publié au mois de mars un message sur Facebook suggérant que le moine U Wirathu avait enfreint les règles monastiques. Un sympathisant du moine nationaliste a porté plainte contre le journaliste en vertu de l'article 66(d) de la loi birmane sur les télécommunications. L’article de loi prévoit une peine pouvant aller jusqu'à trois ans de prison pour toute personne publiant des propos "diffamant, dérangeant, visant à orienter l'opinion ou menaçant" sur les réseaux sociaux. Le rédacteur en chef a été interpellé dimanche dernier à la demande de la police de Mandalay. "La police de Mandalay nous a informé que Swe Win tentait de quitter le pays et nous a demandé de l’interpeller immédiatement" a déclaré un haut responsable de la police de Yangon. Libéré sous caution dès le lendemain, son procès débutera le 7 août. Selon l’avocat de Swe Win, "il devait partir à Bangkok pour des raisons professionnelles mais avait prévu de revenir dès le lendemain".  

NARCOTIQUE – Quatre femmes arrêtées en possession d’héroïne à l’aéroport international de Yangon
Quatre femmes ont été interpellées mercredi matin à l’aéroport international de Yangon en possession d’une centaine de grammes d’héroïne, dissimulés dans leurs sous-vêtements. Elles devaient embarqués sur la compagnie China Airlines en direction de Taipei, mais lorsqu’elles ont passé le scanner à rayons X, les autorités aéroportuaires ont découvert plusieurs sachets d’héroïne, conditionnés dans des sacs en plastique et cachés dans les sous-vêtements de deux d’entre elles. Lors de l’interrogatoire, une des quatres femmes a avoué avoir jeté un sachet de drogue dans les toilettes de l’aéroport. Lorsque la police a fouillé les toilettes en question, ils ont retrouvé dans la poubelle un paquet contenant 365 grammes d’héroïne. Les enquêteurs cherchent à déterminer d’où vient la drogue et à qui était-elle destinée. L’enquête se poursuit et pourrait mener à l'interpellation de plusieurs complices présumés. 

 

FINANCE – L’AMCHAM encourage les banques américaines à s’installer en Birmanie
Fin juillet, la Chambre de Commerce américaine en Birmanie (AMCHAM) a mené une délégation commerciale, spécialisée dans les services financiers, à Yangon et Naypyidaw afin d’y rencontrer et discuter avec les représentants du gouvernement et des banques locales. Objectif : aider les institutions financières américaines à mieux comprendre le marché local et ses opportunités afin les inciter à venir s’installer en Birmanie.

TOURISME – Un russe condamné à 1 mois de prison pour insulte à la religion
Un touriste russe a été arrêté et condamné à un mois de prison pour avoir gardé ses chaussures à l’intérieur de plusieurs pagodes de Bagan, et ce malgré plusieurs avertissements. Une plainte a été déposée à son encontre pour insulte volontaire à la religion, en vertu de l’article 295 du code pénal birman. Le fautif encourait une peine allant jusqu’à deux ans de prison et/ou une amende. "Pendant plusieurs jours, ce touriste a continué de se promener avec ses chaussures dans les temples, et ce malgré plusieurs mises en garde. Les habitants n’ont pas supporté ce manque de respect et ont déposé plainte" a déclaré le chef de la police touristique. Lors de son jugement le 1er août, il a été condamné à une amende de 500 000 kyats (370$) qu’il a refusé de payer, préférant purger une peine de prison d’un mois.
Vendredi 4 Août 2017 (www.lepetitjournal.com/Birmanie)

 

A la Une en Birmanie
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine