Birmanie

LA BIRMANIE EN HEBDO - Terrorisme, réfugiés, intempéries, H1N1, finance...

Pendant l’été, lepetitjournal.com Birmanie passe en hebdo. Retrouvez l’essentiel de l’actualité des sept derniers jours en Birmanie.

TERRORISME – Arrestation de 31 suspects dans l’État d’Arakan
Trente et un suspects ont été interpellés le week-end dernier par les forces de sécurité birmanes à Maungdaw, dans le nord de l'État d'Arakan, alors qu’ils tenaient une réunion secrète dans le village de Kyauk Hlaykha en vue de préparer des attaques terroristes. Grâce à des informations fournies par les services de renseignements, les forces de sécurité ont pu encercler le lieu de la réunion. Un des suspects a tenté de s’en prendre aux soldats avec un couteau mais il a été maîtrisé et arrêté avec son arme. La police examine leurs liens éventuels avec des organisations terroristes. La veille, les forces de sécurité birmanes avaient déjà arrêté neuf personnes soupçonnées d'avoir assassiné un chef de communauté le 4 juillet dernier à Buthidaung, dans le même État. Une vague de violence secoue Buthidaung et Maungdaw depuis octobre dernier. Au moins 44 civils ont été tués et 27 autres enlevés par des hommes armés cagoulés. Les forces de sécurité sont placées en état d’alerte après de nombreux actes violents survenus à Buthidaung et à Maungtaw depuis octobre 2016. Au moins 44 civils ont trouvé la mort et 27 autres ont été enlevés. Plusieurs preuves d’actes extrémistes ont été découvertes dans l’État de Rakhine, particulièrement des camps d’entraînement terroriste. D’après une déclaration récente du conseiller à la sécurité nationale concernant la situation dans le pays, l'armée a repéré un nombre importants d'éléments liés à des activités extrêmes ces dernières semaines, tels que des tunnels, des armes à feu et un camp de formation terroriste sur le mont Mayu, situé à proximité de Buthidaung et Maungdaw.

RÉFUGIÉS – 30 Birmans vont s’installer en Corée du Sud
Le gouvernement de la Corée du Sud a déclaré en début de semaine que 30 réfugiés birmans arriveraient cette semaine dans le pays dans le cadre du programme de réinstallation des Nations unies (ONU) que la Corée a rejoint depuis quelques années. Ces réfugiés appartiennent à cinq familles qui séjournent actuellement dans un camp de réfugiés en Thaïlande. En 2015, ce sont 22 réfugiés birmans et 34 en 2016 qui ont reçu l’accord de réinstallation permanente en Corée du Sud. La réinstallation de réfugiés est basée sur un programme du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) auquel la Corée du Sud a adhéré en 2015. Il permet des réfugiés résidant temporairement dans des camps d’être accueillis dans un pays d'asile. La sélection est faite sur recommandation de l'UNHCR et selon le processus de sélection du gouvernement du pays d’accueil par la suite.  Les réfugiés séjourneront dans des centres d’accueil réservés aux étrangers pendant environ six mois pour apprendre le coréen et recevoir une formation professionnelle avant leur réinstallation à Séoul.

INTEMPÉRIE – Une pagode emportée par la montée des eaux
Des pluies diluviennes ont provoqué l'effondrement d'une pagode dans la région de Magway la semaine dernière. "Cette pagode a été construite en 2009, loin de la rivière. Année après année, la rivière a érodé la terre. La pagode est finalement tombée dans cette rivière" témoigne un moine qui a filmé la scène de l’effondrement, largement partagée sur les réseaux sociaux. Les pluies diluviennes, entraînant de fortes crues, ont finalement eu raison du temple. Ce sont plus de 60 000 personnes qui ont dû fuir la région de Magway, située dans le centre du pays. Au total, plus de 90 000 personnes ont été déplacées dans le centre et le sud de la Birmanie ce mois-ci à cause des fortes crues causant la mort de deux personnes. 

SANTÉ – Le H1N1 fait 4 morts 
Le virus H1N1 a infecté 35 personnes et fait quatre morts ce mois-ci en Birmanie. Cette souche du virus a été identifiée pour la première fois au Mexique en 2009, causant une pandémie qui a fait des milliers de morts à travers le monde. Le virus avait été détecté en Birmanie pendant la pandémie de 2009-2010. Des cas de grippe aviaire ont aussi été détectés à Dawei, selon le ministère birman de la Santé et des Sports. D'après le ministère, plus de 1 800 poulets ont été abattus pour enrayer la propagation du virus et les autorités locales ont interdit la vente d'oeufs et de poulets sur les marchés de la ville. Le virus a été détecté dans certaines fermes de Dawei à la suite de décès inhabituels de volailles. Des analyses menées par un laboratoire de Yangon sur des échantillons de poulets morts ont confirmé la flambée. Huit flambées de grippe aviaire ont été enregistrées par le passé dans d'autres régions du pays, mais c'est la première fois que la maladie est détectée dans la région de Tanintharyi.  Le gouvernement birman a lancé un appel au calme, mais de plus en plus de gens portent des masques chirurgicaux dans les rues de Yangon.

FINANCE – Ouverture de la Bourse de Yangon aux investisseurs étrangers ?
Afin de redynamiser la Bourse de Yangon, dont l’activité est en baisse depuis son ouverture en 2016, le Myanmar Securities Exchange Center a annoncé qu’un système permettant aux investisseurs étrangers de participer à la Bourse était en cours d’élaboration.

SANTÉ – Baisse du nombre de décès dus au sida 
Un rapport de l’ONUSIDA sur la présence du virus dans le monde fait état d’une baisse de 52% en six ans du nombre de décès liés au sida. Le rapport estime à 8000 le nombre de personnes mortes du virus en Birmanie en 2016. "Ce déclin est un fort indicateur de la prise de conscience du pays dans la lutte contre le sida" déclare le directeur de l’UNAIDS en Birmanie, précisant : "cela démontre que le gouvernement et son engagement dans cette lutte ont permis de sauver des milliers de vies". Le nombre de personnes vivant avec le virus du sida en Birmanie est estimé à 230 000, et 57% d’entres eux ont accès aux traitements antiviraux. Le nombre de nouvelles contaminations, estimé à 11 000 en 2016, est également en baisse de 26% depuis 2010. Ce qui place le pays en bonne position par rapport à d‘autres pays de la région Asie-Pacifique.

AGRICULTURE – La Banque birmane de développement agricole proposent des prêts aux agriculteurs
La Banque birmane de développement agricole proposera prochainement des prêts aux agriculteurs pour l’achat de matériel agricole selon le ministère de la Planification et des Finances. "Le développement du secteur agricole est crucial" a précisé le ministre. Ce programme de prêts, proposé en collaboration avec l'Agence japonaise pour la coopération internationale (JICA) débutera nationalement en 2017-2018.

TOURISME – Cap sur l’éco-tourisme
Le ministère de l’Hôtellerie et du Tourisme souhaite développer l’éco-tourisme en Birmanie en 2017-2018, afin de booster l’industrie. "La Birmanie possède de très nombreuses forêts qui ne sont pas exploitées. Nous planifions de créer des camps d’éco-tourisme sur les 200 kilomètres de forêts implantées le long des axes routiers Yangon-Pyay et Yangon-Mandalay"  a déclaré le ministre de l’Hôtellerie et du Tourisme. Il existe 21 sites d’éco-tourisme en Birmanie, développés par le ministère de l’environnement et un nouveau site dans les montagnes de Bago Yoma devrait bientôt voir le jour. Ce site proposera de nombreuses activités, comme l’observation des oiseaux, du trekking dans la jungle et de l’équitation dans la forêt. "Le tourisme est essentiel à la croissance économique du pays. C’est pour cela que les ministères concernés doivent élaborer un plan pour l’amélioration de l’industrie touristique sinon rien ne changera" a précisé le Président de l’Union of Myanmar Travel Association.

VISA – Délivrance de visas en 48 heures pour 6 pays d’Asie dont la Birmanie
Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la délivrance de visas en 48 heures pour dix nouveaux pays et l’engagement d’un temps d’attente réduit à la police aux frontières dans les aéroports dès le 1er novembre 2017. En plus de la Russie, cela concerne également la Thaïlande, les Philippines, le Cambodge, le Laos et la Birmanie, ainsi que l'Indonésie et l'Inde, où le dispositif doit permettre de répondre à la demande croissante de touristes. A plus long terme, elle pourrait être étendue en 2018 à l'Arabie Saoudite et au Vietnam. Depuis 2014, le dispositif de délivrance de visas en 48 heures est en place pour la Chine (délivrance même en 24 heures depuis le 1er janvier 2016), à Singapour, en Afrique du Sud, au Qatar, au Koweït, à Bahreïn, à Oman et en Turquie. Objectif de la France : "améliorer l'attractivité" de la France dans le domaine touristique. Après une année catastrophique en 2016 et l'embellie de cette année, la France vise les 100 millions de visiteurs en 2020. 

Vendredi 28 Juillet 2017 (www.lepetitjournal.com/Birmanie)

 

 

 

A la Une en Birmanie
Une internationale

A la découverte d'un Paris insolite en compagnie d'un greeter

 Comme beaucoup d'Américains, Mike, Dennis, Brian et Derek rêvaient de visiter Paris, mais pas forcément à la manière de touristes ordinaires. Ils ont donc fait appel aux greeters, ces habitants qui font découvrir aux voyageurs une capitale hors des sentiers battus. 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine