Birmanie

DROITS HUMAINS – Le Commissaire européen achève une visite en terrain sensible

Christos Stylianides, Commissaire européen chargé de l'aide humanitaire et de la gestion des crises, a achevé ce week-end sa visite officielle en Birmanie, durant laquelle il a notamment   rencontré les communautés musulmanes Rohingyas du Nord de l’Arakan. Il a annoncé une nouvelle enveloppe européenne de 12 millions d'euros pour ce pays, dans le cadre d'un programme d'aide global de 27 millions d'euros destiné aux pays d'Asie du Sud et de l'Est et du Pacifique. 

Dans cette nouvelle enveloppe, plus de 9 millions d'euros iront à l'aide humanitaire directe aux populations vivant dans les zones de conflit (qui comprennent les États Rakhine, Shan et Kachin). Les 3 millions d'euros restants financeront des programmes de réduction des risques de catastrophes naturelles, afin de "renforcer la capacité de résistance des populations menacées", a précisé lundi la commission européenne dans un communiqué. Le Commissaire européen a aussi appelé de ses vœux une levée de toute restriction d’accès pour les acteurs humanitaires dans la région. Rappelant la détermination de l’UE à soutenir les populations birmanes "en détresse", il a estimé que "la récente flambée de violence dans le Nord de l'État Rakhine a engendré des besoins humanitaires urgents", y compris en matière alimentaire. "Au cours de ma visite, j'ai pu constater que les taux de malnutrition avaient augmenté dans le sillage de la crise récente. (…) Il importe tout particulièrement d'aider les civils Rohingyas qui ont subi des déplacements forcés et de soutenir leurs moyens de subsistance", a déclaré M. Stylianides. En Birmanie, plus d'un demi-million de personnes (y compris près de 220 000 personnes déplacées) ont besoin d'une aide humanitaire, estime Bruxelles Depuis 1994, la Commission européenne a versé 229 millions d'euros d'aide humanitaire à la Birmanie.
Mercredi 17 Mai 2017 (www.lepetitjournal.com/Birmanie)

A la Une en Birmanie
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique
Magazine