Beyrouth

GENOCIDE ARMENIEN – 102 ans après

Le 24 avril, une commémoration du 102e anniversaire du génocide arménien a eu lieu sur la place des Martyrs de Beyrouth. Estimée à 140 000 personnes, la communauté arménienne constitue l’une des sept principales composantes de la population libanaise.

Retour sur les événements
Entre avril 1915 et juillet 1916, 1 200 000 Arméniens sont assassinés, soit les deux-tiers de la population arménienne vivant à l’époque en Turquie.

Les actes pré-génocidaires contre les Arméniens commencent dès la fin du 19e siècle. De 1894 à 1896, 200 à 250 000 Arméniens sont massacrés sous les ordres du sultan Abdülhamid II. En 1909, les Jeunes-Turcs renversent le sultan et s’emparent du pouvoir. Longtemps basé sur une coexistence relativement pacifique entre les communautés, l’Empire Ottoman sombre dans l’ultranationalisme. Dès 1909, les Jeunes-Turcs multiplient les exactions contre les Arméniens d’Asie mineure : entre 20 et 30 000 sont tués à Adana le 1er avril de cette année-là.
Photo : Déportation de la population arménienne de la ville de Kharpout par les soldats ottomans, avril 1915. (Wikipédia)

Un projet d’épuration ethnique
La guerre qui éclate en 1914 est l’occasion pour les Jeunes-Turcs de mettre en place leur projet d’éradication qui consiste à « détruire tous les Arméniens résidant en Turquie. Il faut mettre fin à leur existence, aussi criminelles que soient les mesures à prendre. Il ne faut tenir compte ni de l'âge, ni du sexe. Les scrupules de conscience n'ont pas leur place ici » *.

Le samedi 24 avril 1915, à Constantinople, capitale de l'Empire Ottoman, 600 notables arméniens sont assassinés sur ordre du gouvernement. C'est le début du génocide. Le 27 mai 1915, une « loi provisoire de déportation » autorise l'expulsion de la population arménienne hors de l'Empire Ottoman « pour des raisons de sécurité intérieure ». Les déportations et massacres sont organisés depuis Constantinople, puis mis en œuvre à l'échelle locale.

De mai à septembre, les Arméniens des provinces orientales d'Anatolie sont déportés vers Alep et des camps installés dans le désert. Durant le trajet, une partie des déportés sont massacrés par les Kurdes et les autres succombent aux conditions épouvantables des marches. Après les habitants des provinces orientales, vient le tour des Arméniens de Cilicie. Dans une ultime phase au début de l’été 2016, le gouvernement décide de liquider les
Photo: Déportation de populations arméniennes                              700 000 rescapés des marches de la mort.  
avec le chemin de fer de Bagdad (Wikipédia)


À la fin de la guerre et ce malgré le traité de Sèvres qui prévoit la mise en jugement des responsables du génocide, Moustafa Kemal se ravise. Il décrète le 31 mars 1923 une amnistie générale. Depuis cette date, la Turquie nie toujours sa responsabilité dans le génocide arménien. Le parlement libanais a reconnu depuis 2000 le génocide arménien.

*télégramme du gouvernement des Jeunes-Turcs à la préfecture d’Alep

Sarah DELBOS (www.lepetitjournal.com/Beyrouth) jeudi 27 avril 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter 

 

 
A la Une à Beyrouth

ARAK – « Le lait des braves »

Cousin du pastis et de l’ouzo, l’arak est le breuvage traditionnel libanais. Surnommé « le lait des braves » dans la région de Zahlé, il est…
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine