Beyrouth

« LES PETITS ECRIVENT AUX GRANDS » - Quand les enfants rencontrent la poésie

Toute la semaine, l’illustrateur français Matt Mahlen est allé à la rencontre des élèves libanais qui ont participé à l’atelier « Les petits écrivent aux grands » édition 2016-2017.

Organisé par l’Institut Français et sous la direction de Blandine Yazbeck, conseillère pédagogique, l’atelier de lecture-écriture « Les petits écrivent aux grands » s’adresse aux élèves de 6ème et 5ème des écoles publiques et privées du Liban. Cet atelier qui s’échelonne d’octobre à avril, est l’occasion pour les enfants de découvrir en s’amusant la langue française et la littérature jeunesse. Au total, 29 écoles ont participé à ce projet.

Pour cette 9E édition, les enfants se sont inspirés de l’œuvre de Patrick Joquel, Twenty two sandwiches and a toast, pour écrire à leur tour des poèmes en français (ou bilingue) sur le thème de la nature. Les enfants ont ensuite confectionné un album illustré par leurs soins.

Cette semaine avait lieu la dernière étape de l’atelier. Au programme, rencontre avec l’artiste Matt Mahlen, présentation par les élèves de leur ouvrage et échanges autour de ce projet. Après une brève présentation, Matt Mahlen, qui venait pour la première fois au Liban, passe la main aux enfants. Ces derniers expliquent leur projet et lisent quelques-uns de leurs poèmes.

Place ensuite à la discussion. Les enfants sont libres de poser toutes les questions qu’ils souhaitent à l’illustrateur : « Quelle a été sa première illustration ? Qui l’a encouragé à dessiner ? Exerce-t-il un autre métier ? ». Les questions fusent de tous les côtés, il faut tempérer l’afflux de mains levées ! À la fin de cet échange riche et intense, presque toutes les curiosités ont été satisfaites.

Matt Mahlen a l’habitude de travailler avec les enfants, mais c’est la première fois qu’il le fait à l’étranger. « D’une manière générale, il y a beaucoup de respect et d’attention chez les enfants, c’est très touchant », explique-t-il. « Quand on parvient à briser cette barrière, on arrive vers ce qui est le plus vrai, le plus sensible chez l’enfant ». « Cet atelier est un télescopage de plusieurs choses, la poésie, le thème de la nature combiné au thème plus général des enfants écrivant aux grands », analyse l’illustrateur.

Comment Matt Mahlen décrirait-il le Liban ? C’est un pays assez fou. C’est le télescopage de plusieurs mondes, pas forcément de l’Orient et de l’Occident, mais de 10, voire 15 cultures et religions différentes ! »


C’est aussi la première fois que les professeures de l’école d’Amlieh participaient avec leurs élèves à cet atelier. « Cette expérience était très enrichissante pour les enfants », confie Mme Cheiato. « Les filles étaient très motivées. On a travaillé avec enthousiasme pour chercher les mots, faire des rimes…c’était très amusant ! » déclare-t-elle. « C’était à la fois un travail de groupe et un projet interdisciplinaire, on a travaillé avec le professeur d’arts plastiques et de français », explique l’enseignante.

Selon Souad Hammoud, professeure de français à Amlieh, « ces ateliers sont encourageants, surtout pour nos élèves dont les familles n’ont pas de contact direct avec la France et le français. Cela les aide à améliorer leur français ».

« La poésie est une promenade, on suit un sentier de sons et d’images » décrit Matt Mahlen. Cette promenade aura été très enrichissante pour les petits comme les grands, qui ont tous apprécié cette expérience !

 

Sarah DELBOS (www.lepetitjournal.com/Beyrouth) vendredi 28 avril 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter 

 
A la Une à Beyrouth

HEZBOLLAH - La bataille du jurd d'Ersal est lancée

Le Hezbollah libanais, puissant parti armé et allié du régime syrien, a annoncé vendredi avoir lancé une opération contre des "terroristes armés" des deux côtés de la frontière entre la Syrie et le Liban.
Une internationale

ÎLE-DE-FRANCE – Ouverture de 3 lycées internationaux

Jusqu’à l’année dernière l’Ile-de-France ne bénéficiait que d’un seul lycée international public. Mais la région semble aujourd’hui déterminée à remédier à cette situation, souhaitant devenir attirer de plus en plus de talents venus de l’étranger. Il est prévu que 3 nouveaux établissements internationaux publics voient le jour prochainement. Le premier devrait d’ailleurs ouvrir ses portes pour la rentrée 2018.
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine