Beyrouth

PLANTU AU LIBAN – « Nous faisons un boulot de Zorro »

 

Dans le cadre du Mois de la francophonie organisé par l’Institut français du Liban, la faculté d'information et de communication de l’Université Antonine a organisé une rencontre avec le dessinateur de presse français sur le thème « Dessins sans frontières ».

Dans la petite salle de l’université, Plantu ne paie pas de mine. Aux côtés du caricaturiste libanais Armand Homsi et de l’éditorialiste du quotidien L’Orient-Le Jour Gaby Nasr, Jean Plantureux et ses 40 ans de carrière a multiplié les anecdotes devant un public attentif.

Avec sa tablette reliée à un projecteur, il joue à dessiner. Avec sa voix aigüe, presque enfantine, il s’amuse à raconter ses souvenirs. Témoin privilégié des grands évènements de ces dernières décennies, il est à la tête de « Cartooning for Peace » le porte-étendard d’un art mis sous pression.  

« Peut-on rire de tout et avec tout le monde ? » La question est cousue de fil blanc mais elle donne l’occasion du prolixe Plantu d’explorer toutes les réponses possibles. A cette question, il répond d’abord « bienveillance ». « Il y a un moment où il faut énerver les gens et il y a un moment où il faut les calmer dans l’intérêt du vivre ensemble », explique-t-il, constatant « des pressions et des intolérances ».

Alors que défilent pêle-mêle ses dessins sur Fillon, Jean-Paul II, le conflit israélo-palestinien, le Liban et ceux de ses collègues en Arabie, en Maroc ou en Tunisie, il répond ensuite malice. « Il y a un politiquement correct qui s’installe. Charge aux dessinateurs de la contourner. Ça donne un plus pour la créativité ». 

Au gré de joyeuses digressions, Plantu revient à son mantra. « Il faut être à l’écoute du ressenti des peuples. C’est pour cela qu’il faut faire de la pédagogie », conseille-t-il, avant de lancer : « notre boulot, c’est un boulot de Zorro ».



Hélène Boyé /La Rédaction (www.lepetitjournal.com/Beyrouth) vendredi 10 mars 2017

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !

Suivez nous sur Facebook et sur Twitter 

 
A la Une à Beyrouth

MOIS DE LA FRANCOPHONIE – A la découverte du slam

Dans le cadre du mois de la Francophonie, l’Institut français et le bar culturel Onomatopeia organisaient une soirée dédiée à l’oralité et la poésie avec le slameur franco-tunisien, Nebil Daghsen. Reportage.
Une internationale
Actu internationale
En direct du Moyen-Orient
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

CAMBODGE – Le français plus qu’une passion, une tradition royale

Le temps d’une rencontre, le Prince Tesso Sisowath du Cambodge a partagé avec Lepetitjournal.com sa passion, son attachement pour la langue française et nous a parlé de la place qu’elle occupe, au fil des générations, au sein de la famille royale. Il est lui-même très investi dans le rayonnement de la francophonie.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire