Berlin

ECONOMIE - La French Tech débarque à Berlin

Annoncé en septembre dernier lors du salon IFA par Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat chargée du Numérique et de l’Innovation, puis confirmé par Manuel Valls en octobre, le nouveau hub berlinois sera officiellement lancé aujourd'hui à 18h à Berlin au Rainmaking Loft.

L’Initiative French Tech a mis en place le programme international des « French Tech Hubs » dont l’ambition est de structurer les communautés French Tech dans les grandes métropoles d’innovation dans le monde. Pour accélérer la dynamique des startups françaises à l’international, il est indispensable de renforcer et structurer le réseau de la French Tech partout dans le monde. C'est ainsi que les 3 objectifs sont:

  • Créer et structurer des communautés Tech francophiles (regroupant entrepreneurs, dirigeants, investisseurs, structures d’accompagnement, acteurs institutionnels) à l’international, dynamiques et ancrées dans leur écosystème local.

  • Faciliter le développement des startups françaises à l’étranger à l'aide d'un portail web dédié qui cartographie l’ensemble des acteurs de l’écosystème (incubateurs, espace de co-working, investisseurs, startups françaises implantés localement, événements, etc.) et en s'appuyant sur un pool de mentors (entrepreneurs, investisseurs, dirigeants) attestant d’une bonne connaissance de l’écosystème local et capable d’aiguiller ou de conseiller gratuitement les entrepreneurs français entrants sur le territoire.

  • Faire découvrir l’écosystème de la French Tech aux acteurs locaux (investisseurs, entreprises, entrepreneurs, cadres, incubateurs, accélérateurs, média) et les aider à saisir les opportunités qu’offre la France : recrutement de talents, opportunités d’investissement, de création d’entreprise, sourcing de startups, etc.

Le Hub berlinois va s'appuyer sur les "officiels" (ambassade ou Business France) mais surtout sur les porteurs de projets qui fédèrent les start-up françaises déjà présentes à Berlin : Alexis Hue, CEO de Oppex et membre du réseau "French Digital", Ulrich Schmitz à la tête de Axel Springer Ventures, le "mentor" David Barret ou encore l'investisseur Gunnar Graef (Deutsche Ventures). Le quartier général de cette French Tech Berlin sera au Rainmaking Loft, espace de co-working et incubateur, à quelques encablures du grand groupe de presse et investisseur Axel Springer.

Programme 

  • 18h / Ouverture des portes avec les ambassadeurs de la French Tech Hub Berlin (Gunnar Graef-Deutsche Ventures, Alexis Hue-Oppex, Ulrich Schmitz-Axel Springer).
  • 18:15 / Présentation de la French Tech by David Monteau, Director @ La French Tech 
  • 18:30 / Présentation de la French Tech Hub Berlin team
  • 18:45 / Ludovic Le Moan, CEO of Sigfox animera le débat "how to become a unicorn"
  • 18:45 / Buffet & networking

Où?

Rainmaking Loft Berlin
Charlottenstraße 2
10969 Berlin

Infos et ticketshttps://www.eventbrite.com/e/french-tech-official-launch-tickets-28757110291

G.H.(www.lepetitjournal.com/berlin) - Jeudi 03 novembre 2016

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter
Suivez-nous sur facebook
Suivez-nous sur twitter

 

 
Berlin
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine