Berlin

GASTRONOMIE - L'Allemagne dans les assiettes

Bien sûr, la Curry wurst, les Bretzels et les Kartoffeln sont parmi les spécialités les plus connues d'Allemagne. Mais notre cher voisin n’est pas aussi culinairement pauvre que beaucoup de Français ne s'imaginent. Pour vous faire changer d'idées, lepetitjournal.com vous propose un petit voyage au pays de la gastronomie allemande, histoire de grappiller, un peu avant Noël, quelques idées pour un réveillon original

En entrée...
Vous n'y couperez pas : des patates, toujours des patates. Et pour l'entrée ce sera donc une Kartoffelsalat, ou salade de pommes de terre. C’est l’un des plats les plus populaires en Allemagne, et s'il n'existe pas de recette unique pour la préparation du plat, il existe au moins deux variantes : avec ou sans mayonnaise. A chacun de négocier avec sa ligne. Elle est aussi généralement servie en accompagnement du plat principal.

Le Schweinshaxe (photo : takeaway / wikipedia)

Pour continuer
Première idée : l’Haxe (Schweinshaxe), ou jarret de porc, est un plat de viande de porc à l'os. Il est également possible de le trouver sous d’autres noms selon les régions , comme Hachse, Hechse, Haxe, Haspel, Hämmche, Bötel en Autriche… Il peut être cuit dans de la bière, avec des carottes, du céleri et des oignons, ou encore mariné dans l'ail et le cumin avant d’être passé au four. À Berlin, on l'accompagne de purée de pois (ou "Erbspüree"), en Alsace de choucroute ou de chou rouge, et de purée de pommes de terre.

Comme plat de résistance, passons ensuite aux Spätzle, ou Käsespätle. Ces pâtes, en provenance de l'Allemagne du sud, sont servies en plat principal ou, parfois, en accompagnement d'autres plats. La base des Spätzle est une pâte simple (à base de farine, d'œufs, de sel et d'eau). À l'aide d'un couteau, on en fait de fines lanières directement jetées dans de l'eau bouillante salée (on peut également utiliser une poêle spéciale, ondulée et percée). Lorsqu’elles sont cuites, elles remontent à la surface et on les retire à l'aide d'une écumoire. Les Allemands ont pour habitude de les faire au fromage (Käsespätzle), sous forme de gratin. Lecker !

Pour continuer avec des pâtes, les Maultaschen sont une des plus célèbres spécialités allemandes. Se présentant sous forme de "ravioli", elles sont garnies à la viande, aux épinards, et aux oignons. Exportées depuis quelques années aux Etats-Unis et en Russie, elles ont été, selon la légende, inventées par les moines pour contourner l'interdiction de la viande pendant le carême : emballée dans la pâte, le Seigneur ne pouvait pas la voir du ciel ! Les Maultaschen sont donc aisément devenues le plat classique du Jeudi Saint.

Mettwurst, avec des choux et oui... des patates (Tamorlan / Wikipedia)
La Mettwurst est typique de l’Allemagne du Nord. Cette saucisse de viande de porc hachée - parfois mélangée avec du bœuf -, très épicée, est conservée par fumage ou par séchage. La grosseur, la qualité de la viande, l’assaisonnement, ainsi que les différentes méthodes de séchage évoluent selon les régions. Ainsi, la mettwurst "Braunschweiger" est un peu fumée mais très "tartinable", alors que d'autres variétés du nord de l'Allemagne, comme la "Holsteiner", sont beaucoup plus proches du salami. Les Mettwurst peuvent être frites, tartinées sur du pain de seigle avec des oignons, ou consommées crues.



Voici maintenant les Reibekuchen. Ce sont des galettes de pommes de terre allemandes, appelées aussi dans la région de Cologne Rievkoochen. Si elles ne sont pas d'un aspect très appétissant au premier regard, servies avec de l'Apfelmus, ou compote de pomme, elles se transforment en un véritable régal…

Toujours pas d'idée sur ce que vous allez préparer ce soir ? Et pourquoi pas une soupe ? La soupe de lentilles, ou Linsensuppe, est à base de saucisses de Francfort ou de Mettwürstchen, de lard et de pommes de terre, le tout cuits dans un bon bouillon de viande. Préparée dans toute l’Allemagne, elle se mange particulièrement lors de l’Epiphanie ou bien le lendemain de Noël.

Une bratapfel bien appétissante (photo Like_the_Grand_Canyon / Flickr)

Pour terminer
Pour ceux qui ne seraient pas encore repus, nous voilà arrivés aux desserts. Les Bratapfel se mangent en principe pour Noël. Ces pommes au four sont fourrées à la cannelle, à la confiture (de mûre). S'y ajoutent des amandes, des clous de girofle, des raisins secs, du miel, etc... Elles sont servies avec un coulis de vanille le soir du réveillon. Bon appétit !

Lucile Godeau et Nicolas Gateau (Lepetitjournal.com - Allemagne) Lundi 13 décembre 2010

 
Berlin
Une internationale
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

TOURISME EN IRAN - Un secteur en expansion et des défis à surmonter

 Depuis le rétablissement et l’amélioration des relations entre l’Iran et l’Occident, il y a un secteur qui se porte à merveille... le tourisme. Annoncé par les analystes depuis déjà plusieurs années, Marc Botinelli parlait déjà en 2013 de « Bombe touristique à retardement » et il ne s’était pas trompé.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine