Berlin

HAUS DER ZUKUNFT – La construction du futur est entre vos mains

La Haus der Zukunft, plateforme de réflexion et de discussion autour des enjeux de notre futur, ouvrira ses portes en 2017 à Berlin. Pour la première fois en Allemagne, elle réunira citoyens, institutions publiques et acteurs privés à l'initiative du ministère de l'Education et de la Recherche. Explication d'un projet qui pourrait bien révolutionner notre façon de penser.

Futuriste ? La Haus der Zukunft l'est assurément, car elle anticipe l'évolution des techniques de la société de demain. Son aventure a commencé en 2009 avec la proposition de la création d'une « maison de l'avenir » dans l'accord de coalition du gouvernement Merkel II. Fondée en partenariat public/privé sous forme d'équivalent allemand d'une société à responsabilité limitée, cette structure d'utilité publique est indépendante. Depuis, il a fallu créer le concept, définir les ressources, mettre en œuvre un concours international pour choisir l'architecte du bâtiment, nommer le directeur, planifier l'exposition et ce n'est pas fini. L'initiative est belle, encore faut-il réussir à la faire fructifier en coordonnant tout ce petit monde !

 

Reinhold Leinfilder, directeur-fondateur de la structure

 

« Rendre visible l'invisible »
Rassurez-vous, point de magie noire là-dedans, ni de révélations sinistres. "Il n'est pas question d'imposer une seule vision du futur aux participants , résume Reinhold Leinfilder, directeur-fondateur de la structure et professeur-chercheur en géologie, notre mission est de rendre visible l'invisible". Pour le directeur, rendre visible signifie démocratiser, rassembler et expliquer au grand public les initiatives citoyennes. "Nous ne pouvons pas prédire les thèmes dont nous parlerons dans un an. Mais s'il fallait donner des exemples aujourd'hui, cela serait aussi bien les actions innovantes du fablab de Berlin, que des initiatives citoyennes comme Original Unverpackt, ou les grands défis actuels comme la nutrition de 9 milliards d'hommes en 2050" , explique-t-il. L'invisible rime donc autant avec la diffusion d'initiatives innovantes et nouveaux modes de consommations, que la sensibilisation envers les défis actuels et les urgences sociétales. Le travail de la Haus der Zukunft débute ainsi avec action une pédagogique : réveiller l'intérêt des citoyens dans l'avenir et susciter le désir de participer à sa construction. Parallèlement, rassembler les pionniers de demain dans un même lieu permettra d'amorcer la coopération entre les sciences, la recherche, le développement et la société civile. "Ce dialogue collectif est possible, mais on ne pourra l'atteindre qu'avec une préoccupation et une participation globale de chacun d'entre nous", souligne Reinhold Leinfilder. Il faut comprendre par là, que les institutions publiques ne résoudront pas le problème du haut de leur Olympe.

 

 

Quelle éthique pour quel futur ?
Pourquoi la politique ne peut-elle pas résoudre seule les défis de demain ? En partie, à cause de l'impact de la responsabilité sociale sur notre société, notamment théorisée par le philosophe allemand Hans Jonas. Lorsque l'on parle du futur, on peut en effet difficilement éviter de parler d'éthique. Or la question est ardue, car ce qui est légal n'est pas forcément éthique. "Ce n'est, par exemple, pas parce la surpêche est légale, qu'elle est éthique et que nous n'avons aucun moyen de l'endiguer", illustre Reinhold Leinfilder. "Les diverses probabilités, possibilités et décisions qui s'offrent à nous se heurtent aux limites de la planète, rappelle-t-il, mais comme le dit Hans Jonas, nos choix ne se limitent pas à ce que nous faisons en ce moment". La Haus der Zukunft cherche ainsi à faire comprendre la diversité des options du futur qui s'offrent à nous, notamment dans la découverte de cultures méconnues. Son ambition est d'offrir un espace de débat à tous qui veille à faire discuter différents points de vue, les uns avec les autres. Aiguiser l'esprit critique et agrandir l'ouverture d'esprit, voilà donc deux mots d'ordre de cette maison d'avenir qui prend racine dans les vestiges du passé, sur l'ancien tracé du Mur au Kapelle Ufer 2.

 

 

Un fonctionnement futuriste
Au bord de la Spree et contre le Ministère de l’Éducation et de la Recherche, la construction ex nihilo du bâtiment qui abritera Haus der Zukunft fait parler d'elle ! Les architectes Richter und Musikowski ont imaginé une magnifique structure moderne de 3200m2, littéralement ouverte sur l'avenir grâce à l'écran vitré de sa façade. Outre une terrasse sur le fleuve ainsi qu'un café et un restaurant, l'étage accueillera l'exposition permanente dite « liquide ». "Ce terme à été choisi car le futur est par définition incompatible avec la permanence, explique l'archéologue Dr. Gabriele Zipf, conservatrice de l'exposition, l'objectif est donc de mettre en place une installation modulable et actualisable". L'espace sera dédié à sept thématiques quotidiennes accessibles à tout un chacun : santé, nourriture, énergie, habitat, développement urbain, travail et économie, traversées par cinq points de vue : action-réaction, suffisance, bio-adaptation, high-tech, business. Le rez-de-chaussé accueillera les événements, conférences et présentations, tandis qu'au sous-sol le « real labor », un laboratoire du réel interactif sera consacré aux expériences, tests et aux sondages qui permettront d'avoir des retours sur les innovations actuelles. "A partir des travaux de recherches, nous construisons des scénarios du futur pour avertir la société des options qui s'offrent à elle et donner ainsi aux gens des clés pour choisir leur vision du monde de demain", conclut Reinhold Leinfilder.

Floriane Fumey (http://www.lepetitjournal.com/Berlin) vendredi 4 décembre 2015

Savoir plus :
Leur blog : http://hausderzukunft.blogspot.de/2015/08/extrablatt-2-was-bisher-geschah.html
Leur site : http://www.hausderzukunft-deutschland.de/Startseite

 
Berlin
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine