Berlin

ALIMENTATION - Qu'est-ce qu'être "vegan"?

N’acheter ni viande, ni produits laitiers, et refuser de porter du cuir ou de la laine : tel est le credo des vegans. Alors que le nombre de restaurants et d’adeptes veganistes se multiplie, nous avons rencontré Diana Vässen, de l’association Berlin Vegan


Diana Vässen est une adepte du véganisme. Au menu: burger sans viande et bientôt lait de soja pour sa fille (photo. S. de Chivré)

Ce midi, j’ai envie d’un burger et d’un fondant au chocolat“, déclare Diana Vässen. On imagine un steak saignant entre deux tranches de pain, suivi d’un dessert dont il vaut mieux taire la teneur en beurre. Sauf que le burger de Diana renferme du soja pané et son gâteau est cuisiné avec margarine et lait de soja. Car la jeune femme ne mange ni viande, ni laitage, et ne consomme aucun produit d’origine animale. Autrement dit, elle est vegan : “Je n’achète pas non plus de miel et d’œufs. Je bannis les cosmétiques à base de graisse animale, ainsi que le cuir, la laine, la soie et, bien sûr, la fourrure“, précise cette Berlinoise. Pour elle, la capitale allemande est la ville idéale : “On trouve plein de restaurants adaptés. Quand je fais mes courses, je peux même acheter du lait soja dans n’importe quel supermarché, alors que ce n’était pas le cas auparavant. Un litre peut coûter 1,50 euros au lieu de 50 centimes pour du lait ordinaire, mais nous acceptons ce coût : l’habillement nous revient à moins cher, comme nous n’achetons pas de chaussures en cuir“.

Sensibiliser à la cause animale
Diana partage ses convictions avec environ 20.000 Berlinois. Aucun chiffre précis n’existe pour l’Allemagne. Selon Vegan Welt, une association, entre 250.000 et 460.000 personnes auraient adopté ce mode de vie. Une minorité, en comparaison des 5 millions de végétariens avec lesquels il ne faut pas les confondre. “Avant de devenir vegan il y a trois ans, j’étais végétarienne. J’ai franchi une étape dans la protection des animaux. Je ne bois plus de lait parce que pour le produire, une vache doit donner naissance à un veau qui sera tué pour sa viande“, souligne la jeune femme. Une vision que plus d’un pourrait qualifier d’excessive : “Nous avons souvent une image radicale. La première fois que j’ai vu une manifestation de vegans, j’ai moi-même trouvé ça extrême. Après avoir discuté avec des gens, j’ai compris qu’il n’en était rien“. Elle rejoint alors une association d’une cinquantaine de membres, Berlin Vegan. L’objectif est de promouvoir le veganisme, comme lors du Welt Vegan Tag, leur journée mondiale, le 1er novembre. Cette année, le groupe avait prévu plusieurs manifestations et actions de sensibilisation entre le 31 octobre et le 2 novembre.

"Devenez vegan vous aussi!"
Pour Diana, “c’est l’occasion est de montrer qu’on a une vie normale. Nous menons aussi des opérations toute l’année. Pour notre Sommerfest, nous installons une table avec des gâteaux vegans. Les visiteurs sont surpris, certains croient que nous ne nous nourrissons que d’herbe !“ Prochaine étape, pour son association : la mise en place d’un programme de tutorat en janvier 2010, pour initier pendant deux semaines des “non vegans“ à une vie sans produit d’origine animale. À la fin, le participant pourra choisir s’il veut devenir lui aussi adepte du veganisme. Pour Diana, cette mission ne devrait pas être compliquée : ”J’ai déjà réussi à convertir ma mère et des amis !“ se réjouit-elle. 


Sophie de Chivré (www.lepetitjournal.com/berlin) mardi 16 avril 2013

Retrouvez des informations détaillées sur : http://www.berlin-vegan.de/

 

 

JAM SESSION - Une expérience musicale qui explose à Berlin

Parmi tous les projets artistiques innovants et foisonnants depuis quelques années à Berlin, il en est un dont on parle peu, parce que mal connoté et quelque peu poussiéreux, mais qui propose pourtant une expérience musicale unique, la jam-session. Il est possible d'assister à ces concerts presque tous les soirs de la semaine, dans de nombreux endroits couvrant des genres tout à fait variés, et ce de qualité musicale parfois réellement…
Actualité Allemagne

TRADITIONS - L´Avent : premiers pas vers Noël

Dès le premier dimanche de l´Avent, le 30 novembre, les Allemands lancent les festivités de Noël. Souvent plus attachés que les Français aux préparatifs et aux rituels qui marquent la période précédant Noël, les Allemands entrent avec plaisir dans cette saison festive et gourmande. Regards croisés entre la France et l’Allemagne sur quelques traditions de l´Avent
A la une

NOEMIE LVOVSKY - "Le cinéma français est plus chanceux que les autres cinémas européens"

Avec Laura Smet et Marina Foïs, Noémie Lvovsky compose le trio drôle et émouvant du film Tiens-toi droite réalisé par Katia Lewkowicz, en salles depuis le 26 novembre. Elle incarne Sam, une mère de famille nombreuse décidée à prendre son indépendance mais rongée par la culpabilité. Quelques jours avant la sortie du long métrage, lepetitjournal.com a rencontré l’actrice et réalisatrice de 49 ans. Ses métiers, le verbe être, son enfance…
France/Monde
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Villard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

FRANCOPHONIE – Peut-on oublier la langue de Molière?

Le sommet de la francophonie se tiendra ce week-end à Dakar. A cette occasion, nous vous proposons de relire un article consacré aux difficultés rencontrés dans leur propre langue par les expatriés de longue date. Alors que les chefs d’Etat et de gouvernement concernés s'occuperont des thèmes chers aux pays appartenant à l’Organisation internationale de la francophonie, quelles sont donc les préoccupations linguistiques des Français de l’étranger