LE GENIE DE LA LANGUE - T'es "phile" ou t'es "phobe" ?

 

A notre époque dépourvue de finesse où l'idéologie opaque tient le haut du pavé, on ne peut être que -phile ou -phobe. Triomphe du grec ancien, qui tient chaud au cœur mais laisse perplexe, puisque phile implique l'amour ou l'amitié quand phobe évoque l'épouvante ou la crainte. Sont-ce vraiment des contraires ?

 

En France, le monde depuis une vingtaine d'années se partage moins entre hommes et femmes qu'entre homosexuels et homophobes - on parle peu des homophiles, terme qui impliquerait, pour tout compliquer, que l'on aime celui qui vous ressemble et ne correspond donc pas du tout à ce que l'on voudrait exprimer. En France, le monde se divise aussi moins entre croyants et incroyants qu'entre islamistes et islamophobes - et non pas islamophiles -, moins entre Français et étrangers qu'entre xénophobes et "pro-immigrants".

Où les conchyologues1 ne sont pas homologues
Or qu'est-ce que ces mots qui n'ont pas de contraires ? Ou pas de sens puisque "homophobe" signifie "avoir peur de ce qui vous ressemble" ? D'ailleurs l'épouvante s'oppose-t-elle à l'amour ? Doit-on haïr nécessairement ce qui vous fait peur ?
Evidemment, celui qui a horreur - du verbe latin horreo, j'ai peur - peut aller jusqu'à abhorrer, c'est-à-dire haïr. Mais celui qui hait se dirait plutôt misètikos ; par conséquent on devrait parler des homomisètiques ou des islamomisètiques, ce qui serait un peu grandiloquent.
Les suffixes sont parfois trompeurs : ainsi l'homologue n'est pas le spécialiste des "homos" et ne saurait se comparer à un conchyologue, spécialiste des coquillages ou à un sociologue, spécialiste des rapports sociaux, pas plus qu'à un ophtalmologue, spécialiste des yeux.
Changer le langage induit une modification, voire un embrouillaminis de la pensée. Pour longtemps. Comme la jalousie survit à l'amour, la pauvreté des mots survit à l'idéo...logue.

Elizabeth Antébi (www.lepetitjournal.com/cologne) Mardi 13 novembre 2012

1 Spécialistes des coquillages

A relire :

Berlin

WEIHNACHTSMARKT - Les meilleurs marchés de Noël avec des enfants

Dans l'info pratique de cette semaine, nous vous avons présenté notre sélection de marchés de noël à Berlin. Alors bien sûr il y a le marché sur l'Alexanderplatz avec sa grande roue, celui de la Potsdamerplatz avec sa piste de luge mais ils font partie des grands marchés de noël très touristiques pas réellement adaptés quand on a de jeunes enfants. Noël étant avant tout un moment familial, pourquoi ne pas essayer des marchés de noël un peu plus…
Actualité Allemagne

TRADITIONS - L´Avent : premiers pas vers Noël

Dès le premier dimanche de l´Avent, le 30 novembre, les Allemands lancent les festivités de Noël. Souvent plus attachés que les Français aux préparatifs et aux rituels qui marquent la période précédant Noël, les Allemands entrent avec plaisir dans cette saison festive et gourmande. Regards croisés entre la France et l’Allemagne sur quelques traditions de l´Avent
A la une

VIVRE EN FAMILLE - Une association française prix Balzan pour l'humanité

L’association française "Vivre en Famille" a reçu le prix Balzan pour l’humanité, la paix et la fraternité entre les peuples, au Palazzo del Quirinale, en présence de Giorgio Napolitano, président de la République italienne. Une reconnaissance pour cette ONG qui se bat pour les adoptions d’enfants handicapés, mais aussi pour garantir des lieux d’accueil, des écoles et des centres de soins en Afrique.
France/Monde
En direct d'Europe
Turin - actualité italie

BANLIEUES – Le malaise italien

Le mois de novembre a été marqué par de fortes tensions à la périphérie de quelques grandes villes italiennes. L’agitation, amplement…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Vilard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger

JACKY DEROMEDI – Des chantiers de Singapour au Sénat

Jacqueline Deromedi, que les Français de Singapour connaissent bien, vient d’être élue sénateur. Le parcours de cette femme entrepreneur, engagée et élégante, qui n’a pas vraiment cherché à faire carrière dans la politique, détonne au Palais du Luxembourg
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XIVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.