CREMATION – Une forte tendance en Allemagne

La crémation trouve de plus en plus d’adeptes en Allemagne où elle a atteint en 2011 un taux de 50,5%. Le point sur une technique funéraire devenue en quelques années un phénomène de société

Melaten-Friedhof, Cologne

Pratique marginale il y a 30 ans, l’incinération funéraire connaît depuis quelques années un succès croissant.
En France, plus de 30% des obsèques se font par incinération contre 0,5% en 1980, tandis qu’en Allemagne la crémation atteint un taux de 50,5%.
Selon la fédération allemande des pompes funèbres, les inhumations par crémation ont dépassé pour la première fois en 2011 les enterrements classiques en Allemagne, avec une proportion de 50,5% de crémations contre 49,5% d'enterrements.
Dans certains pays européens, le taux de crémation est très élevé : plus de 73% au Royaume-Uni et plus de 85% en Suisse.

Raisons financières et écologiques
"Cet intérêt croissant pour la crémation s’explique par son coût généralement moins élevé qu’un enterrement classique, explique Oliver Wirthmann, directeur de l’Observatoire allemand de la sépulture, et la volonté de ne pas "peser" sur l’avenir de ceux qui restent avec l’entretien d’une tombe".
Cette préférence est liée aussi aux pratiques religieuses. Le choix de la crémation est beaucoup plus fréquent chez les non-croyants et les non-pratiquants. Par ailleurs, la crémation est perçue comme plus écologique qu’une inhumation, ce qui n’est pas forcément le cas.
Il existe actuellement environ 140 crématoriums en Allemagne. Le choix de la crémation poursuit sa progression, surtout dans le nord qui est fortement protestant, et davantage en ville.

La rédaction (www.lepetitjournal.com/cologne) Mercredi 31 octobre 2012





Berlin

LE LIEU DIT – Découvertes artistiques en milieu urbain

Centre culturel éphémère, le Lieu Dit a ouvert ses portes jeudi dernier dans le quartier de Kreuzberg, soirée lors de laquelle s'est déroulé le vernissage de la première exposition. Pendant deux mois, le Lieu Dit présentera les cultures de différentes villes du monde, à travers les œuvres des jeunes artistes locaux. Le Petit Journal de Berlin est parti à la rencontre des françaises à l’origine de cet intriguant projet

CHIFFRE DE LA SEMANE- 1, 97 millions

C'est le montant en euros que la BVG (société des transports en communs de Berlin) a touché l'an dernier en pourchassant les fraudeurs. Ce chiffre…
Une internationale

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

FRENCH WINK - Les créateurs français ont une vitrine aux Etats-Unis

Emilie Chassagne et Claire Obry sont deux Francaises expatriées à New York qui ont mis à profit leurs expériences professionnelles pour créer leur start-up. Après leur webzine dédié à la promotion de la création française aux Etats-Unis, elles lancent à présent une boutique en ligne

INTERNATIONALISATION – Les PME-ETI disent "oui"

L’internationalisation ne se limite pas aux grands groupes et concerne de plus en plus les PME (Petites et Moyennes Entreprises) et les ETI (Entreprises de Taille Intermédiaire) françaises. Elles sont chaque année plus nombreuses à sauter le pas et à vanter les mérites de l’extension de leur activité à l’étranger. 
Expat - Politique

FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Etude sur le vote par Internet, le cas de la République Tchèque

En 2014, les Français de l'étranger ont à nouveau pu voter par Internet. Si ce moyen est de plus en plus utilisé, l'abstention reste en hausse. Pour tenter d'expliquer ce paradoxe, Alix Guillard a utilisé les données collectées sur sa circonscription de Prague pour y voir plus clair. Curieux sur le fonctionnement des nouvelles technologies en général, Alix Guillard s'intéresse au vote par Internet depuis 2011; il a été suppléant aux élections législatives de 2012 et candidat à l'élection partielle de 2013.

ANNE-MARIE DESCOTES – "Il est nécessaire de prendre en compte les enjeux globaux du développement"

Anne-Marie Descotes est la Directrice Générale à la Mondialisation, au Développement et aux partenariats (DGM) du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International (MAEDI). Nommée par Laurent Fabius à l’été 2013, elle a notamment pour mission d’étendre la diplomatie économique de la France. Lepetitjournal.com l’a rencontrée en pleine préparation de la COP21, la conférence du Bourget sur le climat
Magazine