Barcelone

PORT DE BARCELONE – C'est le BEST !

Hier, Barcelone a inauguré le terminal de containers le plus élaboré de la Méditerranée. Le projet doit favoriser le développement des échanges entre l’Europe et l’Asie, en particulier le Moyen-Orient. A terme, l’objectif est de devenir le premier port méditerranéen

(Photo Hutchison Port Holdings)
Barcelona Europe South Terminal (BEST), c’est son nom. Ça ne s’invente pas. Son inauguration avait lieu hier, en présence du roi d’Espagne Juan Carlos, du président la Communauté de Catalogne Artur Mas, de la ministre du Développement Ana Pastor, du  maire de Barcelone Xavier Trias, et de celui d’El Prat, la commune où se trouve le port, Lluis Tejedor.

Avec l’aide des Chinois
Construite et gérée par Tercat, filiale du groupe chinois Hutchison Port Holdings (HPH) présent dans 52 ports de 26 pays, la plateforme BEST compte tirer profit de sa situation stratégique et de son équipement dernière génération pour gérer des containers qui transportent tous types de produits (alimentaires, textiles, machines…). Le but est d’augmenter le trafic avec l'Europe et l’Asie pour faire de Barcelone le premier port méditerranéen. Autre objectif avoué : entrer en concurrence avec les ports du Nord de l’Europe (Rotterdam, Anvers, Hambourg). Même si HPH ne souhaite pas dévoiler la hauteur de ses investissements, on sait déjà que l’entreprise veut injecter autour de 500 millions d'euros dans le projet. A l’échelle mondiale, cela représente une des plus grandes opérations dans le domaine de ports spécialisés dans les containers. L’apport de HPH est capital car il facilite la connexion aux ports chinois (Shangai, Hong Kong, Shenzen…), leaders mondiaux dans ce secteur. Actuellement, 1 container sur 4 qui passe par Barcelone provient d’un de ces ports. Enfin, grâce au nouveau terminal de Tercat, BEST sera capable de manipuler 5,5 millions d’EVP (mesure des containers, équivalent de vingt-pieds) par an, contre 2,6 millions aujourd’hui.

Principale infrastructure de transport et de services de Catalogne, le Port de Barcelone est également un port de référence dans la région euro-méditerranéenne. Son aire d’influence s’étend sur la péninsule ibérique, le sud et le centre de l’Europe et l’Afrique du Nord, et il constitue la porte d’entrée européenne pour des marchés plus lointains tels que l’Extrême-Orient et l’Amérique latine. Avec plus de 100 lignes régulières exploitées par 163 armateurs et qui desservent 850 ports sur les cinq continents, Barcelone est le premier port d’État espagnol pour les trafics internationaux. Il est spécialisé dans les marchandises diverses et dans les marchandises à forte valeur ajoutée telles que les biens de consommation, les produits électroniques et les véhicules.

Un accès terrestre trop restreint
Cependant, l’inauguration de BEST se réalise avec un inconvénient : l’accès terrestre, qui doit permettre l’arrivée et la sortie des containers en camions ou en train. Les responsables de Tercat préviennent que ces accès vont vite devenir trop étroits lorsque l’activité va augmenter. Le dossier est sur le bureau de la ministre du Développement. On parle de la participation de capital privé pour financer l’élargissement de ce réseau terrestre. Reste qu'un des avantages essentiels de la vile de Barcelone est qu’elle dispose du seul port d’Espagne connecté au réseau ferroviaire européen.

Arnaud ROY (www.lepetitjournal.com - Espagne) Vendredi 27 septembre 2012


Actualité Espagne
A la une

NOEMIE LVOVSKY - "Le cinéma français est plus chanceux que les autres cinémas européens"

Avec Laura Smet et Marina Foïs, Noémie Lvovski compose le trio drôle et émouvant du film Tiens-toi droite réalisé par Katia Lewkowicz, en salles depuis le 26 novembre. Elle incarne Sam, une mère de famille nombreuse décidée à prendre son indépendance mais rongée par la culpabilité. Quelques jours avant la sortie du long métrage, lepetitjournal.com a rencontré l’actrice et réalisatrice de 49 ans. Ses métiers, le verbe être, son enfance…
France/Monde
En direct d'Europe
Turin - actualité italie

BANLIEUES – Le malaise italien

Le mois de novembre a été marqué par de fortes tensions à la périphérie de quelques grandes villes italiennes. L’agitation, amplement…
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Partir pour mieux revenir

"Je me sens seul comme au milieu de l’océan". Je suis à l’autre bout du téléphone et je peux ressentir toute la détresse de Patrick, 40 ans. En quinze ans, il s’est construit l’une des plus belles réputations de décorateur en Espagne, les clients se battent littéralement pour avoir ses services, et pourtant il a cette terrible impression d’être arrivé en bout de course. "Je veux arriver à prendre un virage que je n’arrive pas à négocier seul. Ce virage est un nouveau challenge professionnel qui me redonnera l’envie de me lever le matin".
Expat - Politique

MARC VILLARD – "L’AFE doit se concentrer sur l’essentiel"

Marc Villard, premier président élu de l’Assemblée des Français de l’Etranger (AFE), a aujourd’hui la lourde tache d’élaborer les règles de fonctionnement de la nouvelle assemblée. En pleine réflexion sur les rôles de chacun au sein de l’institution, ses priorités n’en demeurent pas moins centrées sur les préoccupations au quotidien des Français de l’étranger
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.
Francophonie

POURIA AMIRSHAHI - Francophonie : le sursaut ou le déclin

"Le XVe sommet de la Francophonie qui s’ouvre est avant tout l’occasion de poser les jalons d’une nouvelle vision et, partant, d’une nouvelle orientation stratégique....", déclare dans un communiqué Pouria Amirshahi, Député de la Neuvième circonscription des Français de l’Étranger.

LANGUE FRANÇAISE – Le monde compte 274 millions de francophones

La francophonie progresse dans le monde. C’est la conclusion du second rapport quadriannuel de l’OIF sur l’usage de la langue française dans le monde, présenté au siège de l’organisation à Paris mercredi 5 novembre. En 4 ans, le nombre de francophones a augmenté de près de 25%. Le français est aujourd’hui la seconde langue la plus étudiée dans le monde. D’ici 2060, les francophones pourraient être 767 millions à travers le monde, ce qui constitue un formidable potentiel économique et culturel. Encore faut-il soutenir cette dynamique, prévient l’OIF.