ÉCO - Le fisc espagnol réclame douze millions d'euros à Microsoft Ibérica

La filiale ibérique du géant américain de l'informatique, Microsoft, est en fâcheuse posture. L'administration fiscale espagnole lui réclame en effet douze millions d'euros d'impôts impayés, contractés entre 2004 et 2006. L'information a été révélée par le quotidien économique El Economista, qui indique que cette somme inclut les intérêts de la dette accumulée depuis six ans. Les griefs du gendarme des finances publiques concernent le non versement d'impôts sur les sociétés lors des exercices commerciaux 2004 et 2005 (11,9 millions), ainsi que le paiement de l'impôt sur le revenu des entreprises étrangères résidentes en Espagne en 2006 (155.715 euros). La société, déjà alertée, avait tenté de faire appel auprès du tribunal administratif économique en janvier dernier. Les deux recours ont été rejetés. Le quotidien économique souligne que cette mise en demeure pourrait mettre en péril la bonne santé de Microsoft Ibérica, puisque les sommes dues représenteraient un an et demi de bénéfices pour l'entreprise. Cette nouvelle affaire montre en tout cas la détermination des autorités locales à faire la chasse aux mauvais payeurs, qu'ils sont Espagnols ou étrangers.
Damien LEMAÎTRE (www.lepetitjournal.com - Espagne) Vendredi 16 novembre 2012

Barcelone
Actualité Espagne
A la une

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.
France/Monde
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

Une "French touch" pour faire du vin en Virginie

"Je devais rester un an et je ne suis jamais parti." Comme Matthieu Finot, par goût du défi, de la liberté de créer ou du pays lui-même, des vignerons français s'installent en Virginie pour faire le vin dont rêvait Thomas Jefferson, il y a deux siècles.

COACHING - Peut-on s'expatrier et changer de carrière ?

Quitte à changer de carrière, pourquoi pas aussi changer de pays ? Partir, c’est s’offrir une page blanche pour se réinventer. Le nouveau pays concrétise naturellement le virage que l’on veut prendre. L’ailleurs, c’est aussi là où votre ancienne image ne vous collera plus à la peau. Pensée magique ou pas?
Expat - Politique

EXPATRIATION – Fuite à droite, ouverture à gauche

Le rapport de la commission d’enquête parlementaire sur "l’exil des forces vives" vient d’être adopté à l’Assemblée à une courte majorité. Toutefois, le débat demeure entre la droite et la gauche pour savoir ce que représente aujourd’hui l’expatriation des Français dans le monde. Entre "un atout dans la mondialisation" pour le PS et la nécessité de "refaire de la France une terre de réussite" pour l’UMP, chacun campe sur ses positions
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.