CRISE ÉCONOMIQUE OU POUSSES VERTES ? Une vidéo déclenche la controverse sur Youtube

Un important groupe d'audit et de conseil financier anglo-saxon a publié sur Internet il y a une quinzaine de jours une vidéo traduite dans les deux langues expliquant que la crise économique que traverse l'Espagne aurait aussi des bons côtés. En pleine mobilisation générale, elle a provoqué une foultitude de commentaires critiques sur Youtube et fait beaucoup parler d'elle



Est-ce de la provocation ou un point de vue crédible ? Les internautes qui ont visionné la vidéo (ci-dessus) du cabinet Grant Thornton sont partagés entre ces deux sentiments après les six minutes d'images animées qui défilent sous leurs yeux, présentant l'Espagne en crise comme "un pays rempli d'opportunités". Selon les cinéastes, spécialisés en temps normal dans les questions d'audit et de conseil financier, l'Espagne posséderait de nombreux atouts dans le jeu de la compétition internationale : le tourisme, le commerce international, les grandes firmes développées à l'étranger. Mais aussi la solidité de certaines banques et groupes de télécommunications, le dynamisme du secteur de la recherche, etc. Pour résumer, la crise économique ne serait qu'un orage passager, pour lequel les entrepreneurs doivent faire preuve de patience et espérer des jours meilleurs.

"Et le peuple espagnol ?"
Évidemment, en pleine grève générale, cette vidéo passe très mal auprès de la population espagnole. Sur Youtube, plus de 540 commentaires étaient postés hier, alors que ladite séquence animée a été publiée fin octobre, soit il y a une quinzaine de jours. Une internaute s'interroge ainsi avec ironie sur sa pertinence : "Cette vidéo parle d'entreprises et non du peuple espagnol. Si il y avait tant d'argent à gagner et tant d'opportunités, pourquoi au gouvernement ils nous couperaient autant les budgets d'éducation et de santé ?" D'autres utilisateurs de la Toile se font une mission de rappeler les chiffres actuels du chômage, de déficit et de dette publics, d'expulsions locatives. Les plus acerbes ajoutent même que le pays serait "rempli d'opportunités pour les hommes politiques corrompus".
Hier, la vidéo frôlait les 600.000 vues sur Youtube, alors que les autres vidéos du groupe anglo-saxon publiées sur sa chaîne tournaient majoritairement autour de 600 clics. Alors coup de com' ou réelle envie d'ouvrir le débat ?

Damien LEMAÎTRE (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 14 novembre 2012


Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite

 
Barcelone
Actualité Espagne
Une internationale

L’immobilier : l’investissement phare des Français expatriés

Désireux d’innover dans le secteur de l’immobilier 2.0, My expat - société qui facilite les transactions immobilières pour expatriés - a lancé une grande enquête il y'a quelques mois auprès des expatriés français. Leur but ? En apprendre davantage sur les Français de l’étranger, et plus précisément leurs projets immobiliers et désirs d’investissement.
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
En direct d'Europe
Milan - actualité italie

ISTAT - Italie, la croissance retrouvée ?

Selon l’ISTAT (l’institut national de statistique italien), l’Italie serait, en 2014, enfin sortie d’une récession qui durait depuis 2008 :…
Expat
Expat - Emploi
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine