PORT DE BARCELONE – C'est le BEST !

Hier, Barcelone a inauguré le terminal de containers le plus élaboré de la Méditerranée. Le projet doit favoriser le développement des échanges entre l’Europe et l’Asie, en particulier le Moyen-Orient. A terme, l’objectif est de devenir le premier port méditerranéen

(Photo Hutchison Port Holdings)
Barcelona Europe South Terminal (BEST), c’est son nom. Ça ne s’invente pas. Son inauguration avait lieu hier, en présence du roi d’Espagne Juan Carlos, du président la Communauté de Catalogne Artur Mas, de la ministre du Développement Ana Pastor, du  maire de Barcelone Xavier Trias, et de celui d’El Prat, la commune où se trouve le port, Lluis Tejedor.

Avec l’aide des Chinois
Construite et gérée par Tercat, filiale du groupe chinois Hutchison Port Holdings (HPH) présent dans 52 ports de 26 pays, la plateforme BEST compte tirer profit de sa situation stratégique et de son équipement dernière génération pour gérer des containers qui transportent tous types de produits (alimentaires, textiles, machines…). Le but est d’augmenter le trafic avec l'Europe et l’Asie pour faire de Barcelone le premier port méditerranéen. Autre objectif avoué : entrer en concurrence avec les ports du Nord de l’Europe (Rotterdam, Anvers, Hambourg). Même si HPH ne souhaite pas dévoiler la hauteur de ses investissements, on sait déjà que l’entreprise veut injecter autour de 500 millions d'euros dans le projet. A l’échelle mondiale, cela représente une des plus grandes opérations dans le domaine de ports spécialisés dans les containers. L’apport de HPH est capital car il facilite la connexion aux ports chinois (Shangai, Hong Kong, Shenzen…), leaders mondiaux dans ce secteur. Actuellement, 1 container sur 4 qui passe par Barcelone provient d’un de ces ports. Enfin, grâce au nouveau terminal de Tercat, BEST sera capable de manipuler 5,5 millions d’EVP (mesure des containers, équivalent de vingt-pieds) par an, contre 2,6 millions aujourd’hui.

Principale infrastructure de transport et de services de Catalogne, le Port de Barcelone est également un port de référence dans la région euro-méditerranéenne. Son aire d’influence s’étend sur la péninsule ibérique, le sud et le centre de l’Europe et l’Afrique du Nord, et il constitue la porte d’entrée européenne pour des marchés plus lointains tels que l’Extrême-Orient et l’Amérique latine. Avec plus de 100 lignes régulières exploitées par 163 armateurs et qui desservent 850 ports sur les cinq continents, Barcelone est le premier port d’État espagnol pour les trafics internationaux. Il est spécialisé dans les marchandises diverses et dans les marchandises à forte valeur ajoutée telles que les biens de consommation, les produits électroniques et les véhicules.

Un accès terrestre trop restreint
Cependant, l’inauguration de BEST se réalise avec un inconvénient : l’accès terrestre, qui doit permettre l’arrivée et la sortie des containers en camions ou en train. Les responsables de Tercat préviennent que ces accès vont vite devenir trop étroits lorsque l’activité va augmenter. Le dossier est sur le bureau de la ministre du Développement. On parle de la participation de capital privé pour financer l’élargissement de ce réseau terrestre. Reste qu'un des avantages essentiels de la vile de Barcelone est qu’elle dispose du seul port d’Espagne connecté au réseau ferroviaire européen.

Arnaud ROY (www.lepetitjournal.com - Espagne) Vendredi 27 septembre 2012


Barcelone

CORRUPTION – Radiographie des affaires en cours, 3e volet

corruption espagne
Les affaires se suivent et se ressemblent. Après les deux précédentes synthèses des affaires de corruption, réalisées en 2010 et 2013, lepetitjournal.com revient, actualité oblige, sur les cas qui ont défrayé la presse ces derniers temps
Actualité Espagne

CORRUPTION – Radiographie des affaires en cours, 3e volet

corruption espagne
Les affaires se suivent et se ressemblent. Après les deux précédentes synthèses des affaires de corruption, réalisées en 2010 et 2013, lepetitjournal.com revient, actualité oblige, sur les cas qui ont défrayé la presse ces derniers temps
A la une

ÉTUDIER À L'ÉTRANGER – Et pourquoi pas ?

Étudier à l'étranger est une belle opportunité à la fois au niveau personnel mais aussi professionnel. Beaucoup d'élèves des lycées français de l'étranger, enclins à l'ouverture culturelle, et souvent avantagés par un bon niveau de langue, envisagent de partir après leur Bac. Destinations, formalités, comment s'y retrouver ?
France/Monde
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - Je me sens nulle… Est-ce normal docteur ?

"Si je vous disais, Docteur Bobo, que pas plus tard qu’hier je suis restée paralysée au téléphone car il fallait que je prenne rendez-vous chez un médecin et que l’on m’a demandé des tas d’informations notamment sur mon assurance, et là j’ai paniqué. C’était un échange dans la langue locale que je pensais « maîtriser » et pourtant en raccrochant je me suis sentie si « nulle »".

RÉMUNÉRATION – La bonne paye des expatriés

Le salaire est un enjeu majeur dans les négociations d’un départ en expatriation. Les critères ainsi que les barèmes de rémunération pour des missions à l’international ont considérablement évolué ces dernières années. De la multiplicité des motifs de missions, au changement de profil des collaborateurs, les politiques salariales s’adaptent de plus en plus aux candidats
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHEES 2014 – Les sept lauréats ont été récompensés au Quai d’Orsay

La cérémonie des Trophées des Français de l’étranger, organisée par lepetitjournal.com, s’est déroulée ce jeudi 6 mars, dans le cadre prestigieux du Ministère des Affaires étrangères. Devant leurs proches, les élus, les partenaires et la Ministre déléguée chargée des Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, les sept lauréats ont été récompensés pour leur parcours d’exception.