ECO - "Destino Francia" : le marché français, un OVNI apprécié par les entreprises catalanes

Hier, la Chambre de Commerce et d'Industrie Française de Barcelone organisait "Destino Francia", un forum aux airs de feuille de route, afin de permettre aux entrepreneurs catalans de mieux appréhender la France, et réussir leur implantation

Démystifier le marché français, décoder ses zones d'ombres... Les entrepreneurs catalans présents hier peuvent désormais partir à la conquête des Gaules. Toute la journée au Centre de Conventions International, le forum "Destino Francia", organisé par la Chambre de Commerce et d'Industrie Française de Barcelone s'est intéressé aux subtilités de l'entreprise à la française. Au programme : tables rondes, ateliers thématiques et échanges de précieux conseils.
Le Directeur Général de l'Industrie de la Generalitat, Joan Sureda, présent à l'inauguration, a salué la "vision optimiste" de ce forum, dans une époque économique morose. La consule générale de France Anne Grillo a pour sa part insisté sur l'opportunité que représente la France en temps de crise, notamment pour les PME "qui s'installent le plus en plus outre-Pyrénées".

Deux pays voisin, mais différents
"Quelles différence pouvez-vous remarquer entre les marchés espagnol et français ?" a demandé Philippe Saman, le Directeur de la CCI Française de Barcelone, modérateur de la table ronde entre quatre directeurs d'entreprises espagnoles implantées en France : Malco Par pour les hôtels Majestic, José Pablo Rivadulla pour Bamesa Aceros, Amadeu Serra pour Fluidra et Elisabeth Trallero représentant Congost Plastic. Malco Par, fort de son expérience à la tête du Majestic parisien, note la puissance des institutions publiques françaises sur les entreprises, ainsi que le mentalité plus protectionniste qu'en Espagne. "Un héritage de la forte présence syndicale". Le touriste à Paris chercherait par ailleurs "l'authenticité", d’où la nécessité d'employer un personnel autochtone.

Facilité et simplicité
Amadeu Serra insiste : "La culture française est proche la notre. Le premier pays où faire son expansion, c'est l'Hexagone". Simplification fiscale, juridique ou encore bancaire, comptabilité plus limpide, les quatre dirigeants ont évoqué la facilité d'accès du marché français. Il en est de même au niveau logistique, lorsqu'on sait qu'aller à Paris est presque plus simple que se rendre à Madrid et qu'à en croire Elisabeth Trallero, "les transports en camion sont plus économiques en France qu'ici".

Mais coûts élevés...
Une simplicité qui a ses limites : "Même si ce sont deux peuples latins, les Français sont bien plus formalistes que les Espagnols. Par exemple, en France, il faut faire très attention au ton de sa voix", remarque M. Rivadulla. Les quatre dirigeants, issus du tourisme, de l'industrie ou encore de l'environnement sont tombés d'accord sur un point : les frais de fonctionnement d'une succursale française sont plus lourds qu'en Espagne. La même chose au niveau du personnel : "Paris c'est Paris", ironise Malco Par, évoquant le "standing" de la capitale française. Pour résumer en un mot le marché français, Elisabeth Trallero préfère une anecdote : Congost Plastic, implanté dans le monde entier, dispose d'une page web traduite dans la langue de chaque pays concerné. "Mais la succursale française gère seule sa page web". Une bonne illustration de la "spécificité" du marché français.  

Lucie BARRAS (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 12 juillet 2012

Barcelone

EDOUARD LOUIS - "Je me sens plus proche de Pedro Almodovar que de mon propre père"

De passage à Madrid la semaine dernière pour promouvoir la version espagnole de son roman "En finir avec Eddy Bellegueule" (ed. Salamandra), Edouard Louis a imparti lundi à l'Institut français une masterclass sur le thème : "Ce que la littérature doit à Bourdieu, Foucault et... Almodovar". L'auteur, dont l'ouvrage a défrayé les chroniques littéraires en France l'an dernier, a souhaité à travers le récit de son enfance, marquée par son…
Actualité Espagne

EDOUARD LOUIS - "Je me sens plus proche de Pedro Almodovar que de mon propre père"

De passage à Madrid la semaine dernière pour promouvoir la version espagnole de son roman "En finir avec Eddy Bellegueule" (ed. Salamandra), Edouard Louis a imparti lundi à l'Institut français une masterclass sur le thème : "Ce que la littérature doit à Bourdieu, Foucault et... Almodovar". L'auteur, dont l'ouvrage a défrayé les chroniques littéraires en France l'an dernier, a souhaité à travers le récit de son enfance, marquée par son homosexualité et ses origines populaires, traiter de la violence, de la domination et de l'exclusion. Autant de thématiques jugées particulièrement contemporaines et dont il déplore l'exclusion systématique de la littérature "bourgeoise". Rencontre
Une internationale

DÉMÉNAGEMENTS – Les expatriés récidivistes

Au cours de leur carrière, certains enchainent les mutations à l’étranger, devenant de véritables professionnels de l'expatriation. Que l’on soit moteur ou que l’on suive son conjoint, ces changements à répétition, obligent à réinventer sans cesse sa vie et à développer de nouvelles ressources jusqu’alors ignorées. Et à être or-ga-ni-sés !
Actu internationale
En direct d'Europe
Francfort - Actualité Allemagne

FOOTBALL – Bilan de la saison de Bundesliga

La 34ème et dernière journée de Bundesliga se déroulait samedi 23 mai. Qui sont les grands vainqueurs et les malheureux perdants de cette…
Expat
Expat - Emploi

FORUM EXPAT – "Une expatriation réussie se construit souvent avant de partir"

Forum Expat se tiendra les 2 et 3 juin prochains à la Cité de la Mode et du Design à Paris. C’est le plus gros salon en France consacré à l’expatriation. Cyril Gardère, directeur délégué Pub du Groupe Le Monde, organisateur de l’événement, nous explique ce que nous réserve cette troisième édition

MAITRES ET CUISINIERS DE FRANCE - Fabrice Vulin nommé président de la nouvelle branche Asie-Pacifique

Excellence. Telle est la devise des Maîtres et cuisiniers de France. Près de 65 ans après sa création à Paris, la prestigieuse association vient de lancer sa branche Asie-Pacifique. Le 14 mai dernier, dans les salons du Four Seasons de Hong Kong, Fabrice Vulin, chef du restaurant étoilé Caprice, a été intronisé président de la nouvelle délégation, qui ne compte encore aujourd’hui que 8 membres.
Expat - Politique
Magazine
Les trophées

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L'ÉTRANGER - Une soirée de gala au Quai d’Orsay pour les lauréats

Pour la troisième édition des Trophées des Français de l’étranger, plus de 300 personnes étaient réunies mardi 17 mars au Quai d’Orsay pour récompenser les lauréats. Ces sept expatriés aux parcours exceptionnels, faisant rayonner la France au-delà de ses frontières grâce à leurs projets variés, étaient à l’honneur. Aux côtés du Secrétaire d’Etat chargé des Français de l’étranger, Matthias Fekl, sénateurs, députés et partenaires étaient présents pour la cérémonie.

TROPHÉES DES FRANÇAIS DE L’ÉTRANGER – Découvrez les lauréats 2015

lepetitjournal.com met à l’honneur nos compatriotes avec les Trophées des Français de l'étranger. Découvrez les lauréats de cette troidième édition. Ils sont luthier au Portugal, entrepreneur au Vietnam, artiste scupteur en Thaïlande, apprenti forgeron au Japon, ils ont fondé une école au Danemark, une ONG au Cambodge ou voué leur vie à l'agro-écologie en Afrique...Tous ont en commun un engagement et un parcours exceptionnels. Ils ont été récompensé hier soir au Quai d'Orsay, lors d'une soirée de gala