ECO - "Destino Francia" : le marché français, un OVNI apprécié par les entreprises catalanes

Hier, la Chambre de Commerce et d'Industrie Française de Barcelone organisait "Destino Francia", un forum aux airs de feuille de route, afin de permettre aux entrepreneurs catalans de mieux appréhender la France, et réussir leur implantation

Démystifier le marché français, décoder ses zones d'ombres... Les entrepreneurs catalans présents hier peuvent désormais partir à la conquête des Gaules. Toute la journée au Centre de Conventions International, le forum "Destino Francia", organisé par la Chambre de Commerce et d'Industrie Française de Barcelone s'est intéressé aux subtilités de l'entreprise à la française. Au programme : tables rondes, ateliers thématiques et échanges de précieux conseils.
Le Directeur Général de l'Industrie de la Generalitat, Joan Sureda, présent à l'inauguration, a salué la "vision optimiste" de ce forum, dans une époque économique morose. La consule générale de France Anne Grillo a pour sa part insisté sur l'opportunité que représente la France en temps de crise, notamment pour les PME "qui s'installent le plus en plus outre-Pyrénées".

Deux pays voisin, mais différents
"Quelles différence pouvez-vous remarquer entre les marchés espagnol et français ?" a demandé Philippe Saman, le Directeur de la CCI Française de Barcelone, modérateur de la table ronde entre quatre directeurs d'entreprises espagnoles implantées en France : Malco Par pour les hôtels Majestic, José Pablo Rivadulla pour Bamesa Aceros, Amadeu Serra pour Fluidra et Elisabeth Trallero représentant Congost Plastic. Malco Par, fort de son expérience à la tête du Majestic parisien, note la puissance des institutions publiques françaises sur les entreprises, ainsi que le mentalité plus protectionniste qu'en Espagne. "Un héritage de la forte présence syndicale". Le touriste à Paris chercherait par ailleurs "l'authenticité", d’où la nécessité d'employer un personnel autochtone.

Facilité et simplicité
Amadeu Serra insiste : "La culture française est proche la notre. Le premier pays où faire son expansion, c'est l'Hexagone". Simplification fiscale, juridique ou encore bancaire, comptabilité plus limpide, les quatre dirigeants ont évoqué la facilité d'accès du marché français. Il en est de même au niveau logistique, lorsqu'on sait qu'aller à Paris est presque plus simple que se rendre à Madrid et qu'à en croire Elisabeth Trallero, "les transports en camion sont plus économiques en France qu'ici".

Mais coûts élevés...
Une simplicité qui a ses limites : "Même si ce sont deux peuples latins, les Français sont bien plus formalistes que les Espagnols. Par exemple, en France, il faut faire très attention au ton de sa voix", remarque M. Rivadulla. Les quatre dirigeants, issus du tourisme, de l'industrie ou encore de l'environnement sont tombés d'accord sur un point : les frais de fonctionnement d'une succursale française sont plus lourds qu'en Espagne. La même chose au niveau du personnel : "Paris c'est Paris", ironise Malco Par, évoquant le "standing" de la capitale française. Pour résumer en un mot le marché français, Elisabeth Trallero préfère une anecdote : Congost Plastic, implanté dans le monde entier, dispose d'une page web traduite dans la langue de chaque pays concerné. "Mais la succursale française gère seule sa page web". Une bonne illustration de la "spécificité" du marché français.  

Lucie BARRAS (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 12 juillet 2012

 
Barcelone

PROVERBES – Les équivalents espagnols d'expressions françaises

Pour s'intégrer dans un nouveau pays, il faut avant toute chose s'appliquer à maitriser la langue locale. Une fois les formulations et conjugaisons de base acquises, il est alors indispensable de connaitre, comprendre et savoir utiliser les expressions utiles au quotidien. Strictement traduites, elle ne veulent souvent rien dire en français, mais prennent tout leur sens dans une conversation de la vie de tous les jours en Espagne
Actualité Espagne

CINÉMA - De nouveaux films français sur les écrans en août

De plus en plus, le mois d´août devient une époque de sorties importantes au cinéma. Une sorte de pré-rentrée cinématographique qui permet à tous ceux qui resteront en ville de pouvoir se délecter avec des films pour tous les goûts. Parmi les nouveautés françaises, voici trois long-métrages intéressants (une comédie, un drame et un documentaire) ainsi qu´un film suisse, auquel nous tenons spécialement, qui ramène à notre enfance
Une internationale

CHERI(E) ON S’EXPATRIE ! – Et le couple dans tout ça ?

On aurait tendance à oublier, voire à occulter, que l’expatriation peut être délicate pour les couples avec son lot de surprises, de challenges, de remises en question. Pour traverser sans dommages ce "big bang personnel", ne manquez pas le "guide de survie à l’usage des couples aventuriers", d’Alix Carnot. Drôle et pratique, il donne des clés pour partir averti, et revenir à deux.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

GAME CHANGERS - Le témoignages de celles et ceux qui "disruptent" le jeu à l’international

Qui sont les Game Changers ? Celles/ceux qui incarnent l'agilité, l'audace et la transformation. Lors de la récente conférence de l’International au Féminin, étaient invitées stars de l'E-commerce, chefs d'entreprise, responsables innovation d’entreprises libérées, VP International de grands groupes, Startupeuses. Voici les secrets de celles et ceux qui ouvrent l'horizon et partagent les clefs de leur réussite.

EXPATRIATION - Pourquoi se reconvertir est important ?

Que vous soyez une femme, un homme, le conjoint suiveur ou le/la salarié(e) qui est expatrié(e), la problématique est totalement identique. Il arrive des moments (une expatriation ou une nième expatriation, un accouchement, un burn-out ou tout autre évènement) qui peuvent être un déclencheur. Ce(s) moment(s) permettent de « sortir la tête du guidon » et nous aident à prendre du recul pour nous apercevoir que nous avons été, jusque-là, en mode automatique. Nous avons suivi un chemin sans même nous poser trop de questions et/ou prendre de vraies décisions quant à la vie que nous souhaitons avoir.
Expat - Politique

MATTHIAS FEKL – "Il ne faut pas affoler tout le monde avec le Brexit"

Bientôt deux ans que Matthias Fekl occupe le poste de secrétaire d’Etat au commerce extérieur, à la promotion du tourisme et aux Français de l’étranger. Le ministre est confronté à de nombreux chantiers à commencer par les négociations en vue du futur traité transatlantique, le TTIP. Plus récemment s’est aussi posé le problème des Français au Royaume-Uni. Retour sur les principaux enjeux de la fonction de Matthias Fekl. 
Magazine