Barcelone

STAGIAIRE À BARCELONE - Rémunération faible, exigences élevées

La condition des stagiaires en Catalogne, et plus généralement en Espagne, est assez délicate. Pas ou peu rémunérés, mais avec les responsabilités et les mêmes tâches à accomplir qu'un membre effectif de l'entreprise d'accueil, ils sont victimes d'un vide juridique sur leur situation. Coincés entre l'envie de se former et le refus d'être exploités, il se plient aux normes appliquées par les entreprises dans la région.

(photo domaine public) Le débat a été relancé cette semaine avec les déclarations du chef catalan Jordi Cruz, étoilé au Guide Michelin, qui expliquait lors d'une interview accordée à la presse locale qu'il ne rémunérait pas les stagiaires en formation dans les cuisines de son restaurant ; et que s'il le faisait, son établissement ne serait alors plus rentable. Des déclarations qui ont fait l'effet d'une bombe sur les réseaux sociaux. Certains chefs et entrepreneurs ont rapidement soutenu le cuisinier, pendant que d'autres ont crié à l'exploitation des étudiants. Utiliser des stagiaires pour des postes de travail essentiels à l'entreprise, est-ce bien légal?

Que dit la législation ?
Un jugement rendu par le Tribunal Suprême espagnol en 2005 souligne que "les tâches assignées à un stagiaire doivent être conformes à l'objet de la convention de stage ; si ce n'est pas le cas et que le stagiaire réalise des tâches qui correspondent à un poste de travail, la relation doit être revue comme une collaboration de travail et non un stage". Ainsi, selon ce jugement qui a été appliqué comme jurisprudence dans l'ensemble de l'Espagne, un étudiant ne peut pas être utilisé pour fournir un travail correspondant à un poste nécessaire à la structure de l'entreprise, et ne peut donc pas être utilisé comme main d'oeuvre gratuite. Mais comme les centres de formation signent des conventions privées avec les entreprises (qui n'obligent pas ces dernières à rémunérer l'étudiant), la relation n'est pas liée par un contrat de travail et n'est donc pas soumise au droit du travail et à ses jurisprudences. Un vide juridique dont les entreprises espagnoles savent bien profiter. Utiliser des stagiaires pour supprimer des coûts de main d'oeuvre est donc interdit, mais l'inspection du travail n'a pas le pouvoir d'intervenir dans les conditions de travail des stagiaires, puisque techniquement il ne s'agit pas d'une relation de travail. Nous parlons ici bien de stagiaires et non pas d'étudiants liés à l'entreprise par un contrat de formation ou de professionnalisation. 

60% des stagiaires ne sont pas payés
Une étude menée par l'Universitat Oberta de Catalunya (UOC) a été mise en avant par la radio locale RAC1, qui a interviewé Gina Aran, professeur à l'université. Ce rapport révèle que six étudiants catalans sur dix ne perçoivent aucun type de rémunération durant leur stage. L'étude confirmerait également les abus réalisés par les entreprises qui utilisent des stagiaires : les conditions de travail des stagiaires ont empiré avec la crise, mais de nombreux employeurs auraient profité de cette situation pour justifier le fait de ne pas payer les stagiaires, et de les utiliser pour réaliser les tâches d'un poste de travail fixe plutôt que d'embaucher un employé. 
Cependant, même si les stagiaires ne sont pas rémunérés pour le travail fourni, professeurs comme élèves reconnaissent les bienfaits du stage en entreprise : pour l'expérience et l'apprentissage auprès de professionnels qualifiés, mais aussi parce qu'ils savent que les responsables des ressources humaines valorisent les profils qui ont déjà réalisé des stages en situation réelle en entreprise, une expérience déterminante pour décrocher un premier poste de travail.  

Perrine LAFFON (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 4 mai 2017 
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

 

ÉCONOMIE – La Catalogne enregistre de belles améliorations et sort de la crise

La récente crise économique a fortement frappé les pays membres de l’Union Européenne (UE) et continue de sévir dans bon nombre d’entre eux. L’Espagne n’a malheureusement pas échappé à ces circonstances et a été touchée de plein fouet. Le pays traverse depuis toutes ces années une situation économique complexe, mais certains signes d’amélioration sont perceptibles. Presque dix ans après la catastrophe financière qui a retourné l’ordre mondial,…
Actualité Espagne

LÉGISLATION – Le droit à se déconnecter en dehors des heures de travail étudié en Espagne

Qui n’a pas déjà reçu un message ou un appel de son travail alors que vous aviez terminé votre journée ou que vous étiez en congés ? Qui n’a pas reçu de mails professionnels un dimanche et tout fait pour ne pas y répondre en disant “ça attendra demain“ ? Les nouvelles technologies et autres services digitaux, auxquels notre société est devenue addict et que nous utilisons à longueur de journée, permettent parfois des abus. Ces pratiques pourraient bientôt être légiférées et régulées en Espagne, puisque la question du droit à se déconnecter complétement de son activité professionnelle est actuellement à l’étude. Le pays pourrait bien s’inspirer des mesures déjà prises chez leurs voisins français, depuis quelques mois
Une internationale

DON'T GO TO ALGERIA – Tolt : "J’ai envie de découvrir les pays qui souffrent des préjugés"

Benjamin Martinie, alias "Tolt". Un an après avoir connu un franc succès avec sa vidéo « Don’t go to Iran » qui efface tous les stéréotypes entendus sur la République islamique, Benjamin Martinie, alias Tolt, revient avec une nouvelle vidéo, cette fois sur l’Algérie, tout en gardant le même concept. Le principe est simple, « Tolt » part deux semaines dans le pays en question, et y découvre sa culture et son peuple.
Actu internationale
En direct d'Europe
Stockholm - Actualité

6 FEVRIER – La fête nationale same

Depuis 1992, le 6 février, c’est la fête nationale same (samenationaldagen). Une occasion pour nous d’aborder la culture et l'histoire de…
Stockholm - Actualité

6 FEVRIER – La fête nationale same

Depuis 1992, le 6 février, c’est la fête nationale same (samenationaldagen). Une occasion pour nous d’aborder la culture et l'histoire de…
Expat
Expat - Emploi

COACHING – L’effet miroir de mes parents

Chaque fois que ses parents viennent lui rendre visite à New-York, Bertrand a comme l’impression de se regarder dans « un miroir déformant ». Il ne se sent pas à l’aise en leur présence, culpabilise et a la désagréable impression d’être un fils indigne… Alors qu’il croyait qu’en fuyant la France il résoudrait son problème, il réalise en fait qu’il doit avant tout se faire face à lui-même. 
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 

TRIBUNE - La marginalisation des Français de l'étranger est En Marche

"Make French People abroad great again !Je me permets d'interpeller officiellement les 10 députés de la République En MARCHE à l'étranger. Dans le discours du President de la Republique à Versailles, comme dans le discours de politique générale du Premier Ministre on ne trouve aucune mention aux Français de l'étranger". Une tribune de Boris Faure, Conseiller consulaire des Français de Belgique
Magazine