Barcelone

HENRY DE LAGUERIE – "Le débat sur le référendum est étouffant"

Quelques jours après la sortie de son livre "Les Catalans", Henry de Laguérie, journaliste et correspondant à Barcelone, évoque les grands thèmes de son œuvre et donne son avis sur la mentalité du peuple catalan. Il note également les proportions démesurées que prend la question de l’indépendance.

henry de laguerie(Photo Minaia Llorca)
"Une qualité de vie excellente". Henry de Laguérie est heureux à Barcelone, où il réside depuis 2008. Le journaliste, correspondant d’Europe 1, de LCI, mais aussi pour Le Parisien, a même accepté d’écrire "Les Catalans", une œuvre parue jeudi dernier aux éditions Les Ateliers Henry Dougier. "La Catalogne se trouve dans une zone géographique extraordinaire : on est près de la mer et de la montagne, le climat est optimal" raconte-t-il. "Et puis nous disposons d’un grand réseau de communications. Par exemple, nombreux sont les vols entre Barcelone et les grandes villes de France. Barcelone est une grande ville mais il n’y a pas d’encombrement. J’y vis vraiment bien".

les catalansLes Catalans, Henry de Laguerie - Essai, paru en septembre 2014.
Editions Ateliers Henry Dougier
Collection Lignes De Vie D'un Peuple

Prix 12 euros.

Pays d'accueil et lieu de passage ouvert sur la Méditerranée, la Catalogne est une terre d'avant-garde qui revendique ses racines et son histoire. Frondeurs, dissidents et anticonformistes, les Catalans ont forgé leur identité dans l'adversité. Ce peuple du nord de la péninsule Ibérique installé dans le sud de l'Europe n'a jamais renoncé à faire entendre sa différence. Lorsque les Catalans défendent leur langue et leur manière d'être, ils prônent aussi des valeurs : l'audace, l'initiative, l'entraide et le bon sens. Après trois siècles de relations tumultueuses avec l'Espagne, beaucoup d'entre eux sont décidés à larguer les amarres. Ce n'est pas une fièvre passagère, mais le résultat de longues années d'incompréhensions mutuelles et de rendez-vous manqués. La Catalogue obtiendra-t-elle son indépendance? Personne ne le sait. Mais elle luttera toujours pour ne dépendre de personne.

Une région créative et vivante…
Outre le côté station balnéaire, Barcelone, à l’image de la Catalogne et de l’Espagne, attire par sa mentalité dynamique et créative. "C’est une ville ouverte aux étrangers, d’ailleurs elle adore la nouveauté en général. Dès qu’un immeuble ne plait plus, on le rase, on n’hésite pas. Si l’on compare à Paris, c’est édifiant. Paris restera toujours la même ville, Barcelone change tout le temps". Et ces changements sont les effets de la créativité. Que ce soit chez les artistes ou les sportifs, la Catalogne et l’Espagne ont toujours compté de nombreux talents.
Quant à la mentalité des Catalans, Henry de Laguérie pointe leur façon de se concentrer sur les aspects positifs de la vie. "Pendant longtemps, j’ai perçu ce mode de vie comme de l’apathie ou du fatalisme. Mais en fait c’est seulement de la joie de vivre, pour ne pas être dépressif" explique le journaliste. Le Carpe Diem de la population se traduit ainsi par d’abondantes fêtes nationales ou régionales, où l’osmose règne entre les voisins et la famille. "Malgré la crise, il y a toujours une dynamique" reprend-il, "ils veulent profiter de leurs loisirs. J’en connais certains qui, en hiver, réduisent leur consommation d’électricité et de chauffage afin d’avoir les moyens de sortir le soir".

… Mais étouffée par la situation politique ?
Bien sûr, Henry ne cherche pas à dresser un bilan tout rose de la région. En tant que résident, il regrette notamment les questions administratives compliquées ou le manque de certains droits sociaux que l’on trouve pourtant en France (il n’y a pas de congé maternité par exemple). Le journaliste dénonce également la couverture des médias espagnols "étouffante" selon lui sur l’inévitable question du référendum. "Ça occupe toute la scène et ça m’épuise. Il y a d’autres sujets comme la crise et ça passe au second plan. On est catalogué soit pour, soit contre l’indépendance. Les plus nuancés peinent à s’exprimer", déplore-t-il. C’est pourquoi le thème de l’indépendance, dans ses récits, n’est pas majoritaire. S’il n’a pas d’avis tranché sur le sujet, l’auteur constate que "la Catalogne et les indépendantistes se battent pacifiquement et légalement, en essayant d’épuiser tous les recours juridiques. Mais ce sera vain. En revanche, il est dommage que Madrid n’apporte pas d’autres solutions pour aider la région".

Mais dans "Les Catalans", au-delà de sa propre expérience dans la région depuis six ans, Henry de Laguérie voulait rencontrer différentes personnes dans des contextes distincts. Ses entrevues permettent de mieux comprendre la Catalogne. Il a ainsi été bouleversé par la pauvreté de Ciutat Meridiana, au Nord de Barcelone, où les enfants ne mangent pas à leur faim, et par les expulsions immobilières fréquentes dans la région. Il y recueille aussi l’expertise d’Antoni Castells, ancien ministre de l’Economie, qui résume l’histoire économique et la différence de culture entre la Catalogne et l’Espagne ; ou encore de Ferran Requejo, professeur de sciences politiques, à propos du pourquoi de l’indépendance. A travers une quinzaine de témoignages, Henry ne cherche pas forcément à convaincre. Son but, "faire comprendre tout ce qui se passe en Catalogne". Et ainsi mieux connaître nos voisins.

Pierre LEPINE (www.lepetitjournal.com - Espagne) Mardi 23 septembre 2014
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter

Téléchargez notre application pour téléphone mobile viaItunes ou via Google Play



 

TRANSFRONTALIER - Festival de cinéma à Perpignan

Séparées par les Pyrénées, les villes de Perpignan et de Barcelone partagent certains aspects culturels, preuve que leur proximité n'est pas uniquement géographique. L'organisation du festival de cinéma Confrontation 2017 est une bonne manière de favoriser les interconnexions, d'autant plus que des réalisateurs catalans seront présents. Zoom sur l'événement et sur le programme du festival
Actualité Espagne

JOURNÉE DE L'EAU - Le traitement de l'eau, une question pour l'avenir

Le 22 mars a été choisi par l'Organisation des Nations-Unies comme Journée mondiale de l'eau. En Espagne aussi, des événements sont organisés pour sensibiliser sur l'importance de l'eau pour le développement humain et économique, pour la sécurité alimentaire et pour l'énergie
Une internationale

BAÏKA – La promesse d’un "voyage à chaque page"

Lancer un nouveau magazine est un pari audacieux. D’autant plus quand on souhaite s’adresser aux plus jeunes et les sensibiliser aux différentes cultures du monde. C’est pourtant le défi que s’est lancé Noémie Monier, éditrice et rédactrice en chef de Baïka, trimestriel dédié aux 8-12 ans qui cherche à travers son magazine à éveiller ses lecteurs à « l’autre », en mêlant fictions, récits mythologiques et documentaires. 
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

COACHING - Comment faire en sorte que chaque jour compte ?

Ce matin, comme tous les matins, ça sent bon le café et le pain grillé dans ma cuisine. Je prends le petit déjeuner avec mon mari et mon fils de 7 ans. J’adore ce moment de la journée. Je ne suis pas hyper vivace, par contre mon fils lui, il pète la forme, comme tous les jours !

FRENCH HEALTHCARE – Exporter l’excellence française en matière de santé

Largement envié à l’étranger, notre modèle de santé « à la française » bénéficie d’une solide réputation. La France a su devenir une référence en la matière, rayonnant bien au-delà des frontières de l’hexagone. Pour poursuivre sur cette voie, et apporter plus de lisibilité à ce secteur, Jean-Marc Ayrault vient de lancer le label French Healthcare, « la santé française, une excellence qui s’exporte », une marque unique fédérant tous les acteurs du secteur. 
Expat - Politique

MICHAELLE JEAN – "«J’aime, je partage», c’est parler comme un francophone"

Le 20 mars, c’est la Journée Internationale de la Francophonie. Pour l’occasion, nous avons rencontré une ardente protectrice de la langue de Molière, Michaëlle Jean, secrétaire générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) depuis 2014. Très déçue de voir que la France a opté pour un slogan en anglais pour sa candidature aux Jeux Olympiques de 2024, elle nous parle avec enthousiasme de ses projets, notamment numériques, pour développer notre langue dans le monde.
Magazine
Frases de la vida frases de la vida frases de enamorados poeme d'amour Joyeux Anniversaire