Barcelone

SALUD! - 10 boissons alcoolisées et cocktails typiques d'Espagne

L'art de la table en Espagne rime avec bonne humeur. Et pour la consommation d'alcool, les Espagnols ne sont pas en reste. Ils ont d'ailleurs élaboré diverses spécialités alcoolisées au fil des années, qui leur ont valu une reconnaissance internationale et une certaine promotion touristique. Voici quelques un des principaux cocktails ou boissons à base d'alcool les plus couramment consommés en Espagne.  

(photo cc R.Faccenda) La Sangría
La première boisson alcoolisée espagnole de notre liste est certainement la plus célèbre : la sangria. Élaborée à base de fruits, de vin et de sucre, la sangria est une référence internationale de la culture espagnole. En effet, la sangria est la boisson espagnole par excellence pour les touristes étrangers, qui arrosent leur dégustation de paella d'un pichet de sangria bien frais, comme le veut la tradition. Selon le chef qui la prépare, elle connait quelques variantes : différents fruits peuvent être utilisés, certains y mettent de l'eau gazeuse et d'autres pas, et elle peut être blanche ou rouge si elle a été élaborée avec du vin blanc ou rouge (ou même du cava).  

Le Tinto de verano
Le tinto de verano, bien moins connu des étrangers, est largement répandu en Espagne et très apprécié en été lors des fortes chaleurs. À la différence de la sangria, on le sert habituellement en verre individuel et non pas en pichet. Il s'agit d'un mélange de vin rouge et de limonade, le tout servi dans un verre long rempli de glaçons. Très rafraichissant. 

La Clara con limón
La bière est l'une des boissons les plus consommées du pays. Les Espagnols en raffolent, et la dégustent au quotidien en apéritif, pour se rafraîchir dans la journée ou même pour accompagner leurs repas. La Clara est une variante typique d'Espagne, se rapprochant de notre panaché français. La Clara est un verre de bière mélangé à du soda au citron ou à de l'eau gazeuse sucrée (varie en fonction des régions), servi bien frais. Cette boisson est très courante dans les bars et souvent consommée par ceux qui apprécient moins la bière. 

Le Kalimoxo
Autre breuvage dérivé du vin pour se rafraichir en été : le Kalimoxo (ou Calimocho). Cette boisson originaire du nord de l'Espagne se crée en mélangeant une dose de vin rouge avec un dose de coca-cola. Contrairement au mythe populaire, ce n'est pas avec une piquette qu'il faut faire un bon Kalimoxo. Les spécialistes vous diront de ne pas hésitez à mélanger votre bonne bouteille de vin au soda américain. Prendrez-vous le risque?

Le Cava
On ne le présente plus : le cava est le cousin outre-Pyrénées du champagne français. Ce vin mousseux et sec ordinaire de Catalogne est élaboré à partir des variétés de raisins macabeo, parrellada et xarello. Symbole de finesse et de délicatesse, le cava est la boisson utilisée en Espagne pour toutes sortes de célébrations et de fêtes importantes, comme en France.  

L'Orujo
Les liqueurs sont particulièrement appréciées en Espagne à la fin des repas. Consommés directement dans un petit verre ou bien mélangés dans du café (on l'appellera alors carajillo), ces alcools sont obtenus par macération de plantes ou de fruits. Le plus célèbre de tous en Espagne est probablement l'Orujo, très apprécié dans le pays, et reconnaissable à sa couleur jaune vif. Il s'agit d'une eau-de-vie de marc, c'est à dire un alcool obtenu par macération et distillation du marc de raisin. Souvent élaboré avec des herbes aromatiques pour le goût, on l'appelle alors Orujo de hierbas

Le Chinchón
Comme dans de nombreuses régions d'Espagne, Madrid a sa propre spécialité d'Orujo : le Chinchón, du nom de la commune du sud de la capitale d'où il est originaire. Cet alcool bien connu au-delà des frontières madrilènes est celui qui se rapproche le plus de notre célèbre Ricard ou anisette à la française. Il s'agit d'un alcool d'anis, plutôt sucré et doux, mais qui est également décliné en sec. 

La leche de pantera
Voici un nom bien original (traduisez "lait de panthère") pour une boisson alcoolisée. La leche de pantera s'adresse aux estomacs les plus solides. Il s'agit d'un cocktail plutôt ancien élaboré à partir de lait concentré, de gin et d'eau. Certains y rajouteraient même un jaune d'oeuf ou de la cannelle. C'est la boisson qui était historiquement consommée par les soldats de la Légion d'honneur espagnole lorsqu'ils étaient dans les bars. La légende raconte qu'en réalité les légionnaires blessés consommaient cette boisson à l'infirmerie pour reprendre des forces. 

L'Agua de valencia
Ce nom élégant est donné à un cocktail à base de champagne (ou cava), de jus d'orange, de vodka et de gin. Le cocktail se base sur un ingrédient typique et représentatif de la région de Valence : l'orange. Les spécialistes précisent que pour faire une bonne agua de valencia, il faut utiliser le jus d'orange vingt minutes maximum après l'avoir exprimé.  

Le fino
Le vin dit "fino" est originaire de la région d'Andalousie. Il s'agit d'un vin blanc sec qui est enrichi à l'eau-de-vie à 15,5º, lui procurant ainsi sa saveur bien particulière. Cette catégorie de vin "muté" possède ses propres dénominations d'origine contrôlée, dont la plus célèbre est celle du D.O. Xeres ou Sherry, originaires de Jerez de la frontera.  

Perrine LAFFON (www.lepetitjournal.com - Espagne) Jeudi 18 mai 2017
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

 
Actualité Espagne
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine