Barcelone

PARENTS - Le congés paternité en Espagne

La paternité intervient de plus en plus en tard dans la vie d'un homme en Europe, une tendance particulièrement observée en Espagne ces dernières années. Le pays vient de prolonger cette année la durée du congés paternité pour la naissance d'un enfant, une norme attendue par les familles depuis longtemps. Lepetitjournal.com se penche sur la nouvelle condition de Papa en Espagne. 

(photo domaine public) Un déficit de la natalité se fait clairement ressentir en Espagne sur les dernières décennies : les femmes ont leur premier enfant de plus en plus tard, les couples ont moins d'enfants et le nombre de personnes par foyer diminue. Comme nous le détaille le Rapport 2016 de l'institut de la politique familiale, la natalité a baissé de 25% en Espagne depuis les années 1980 ; l'indice de fécondité des femmes espagnoles est de 1,27 enfant, contre 1,61 pour le reste des pays de l'Union européenne. Dans les années 1980, les foyers espagnols hébergeaient en moyenne 3,5 personnes contre 2,5 aujourd'hui. Du côté des hommes, ils deviendraient papas aujourd'hui à l'âge de 32 ans en moyenne. 

La durée du congés paternité revue à la hausse
Depuis le premier janvier de cette année, le congés de paternité en Espagne a enfin été revalorisé : désormais, les travailleurs ont droit à quatre semaines (28 jours) de congés paternité au lieu des deux semaines accordées jusqu'à présent. La tendance européenne est à l'equilibre entre la vie familiale et la vie professionnelle, et à l'équilibre en la mère et le père dans le foyer. Mais en Espagne, si cette mesure avait été validée il y a déjà quelques années (2009), elle ne pouvait pas être appliquée faute de budgets. Depuis 2017, les foyers espagnols peuvent donner une plus grande part au papa lors de la naissance et dans l'éducation des enfants, et les mentalités changent peu à peu dans la société espagnole. 
S'il s'agit d'une grossesse multiple, la durée du congés est rallongée de deux jours par enfant à partir du second. Le salaire perçu durant la période de congés paternité est équivalent à 100% de la base régulatrice ainsi que tous les compléments habituellement appliqués sur la fiche de paye. 

Qui peut demander le congés paternité?
Le congés de paternité est applicable en cas de naissance comme d'adoption. Pour pouvoir en bénéficier, les papas ou futurs papas doivent être affiliés et cotiser à la sécurité sociale. Ils doivent comptabiliser une période minimum de cotisation de 180 jours sur les 7 dernières années avant la naissance et avoir cotisé au moins 360 jours au long de leur vie avant la naissance de l'enfant. Le papa devra faire la démarche de demande de congé paternité le plus tôt possible pour anticiper le processus administratif auprès de la sécurité sociale et de son entreprise ; mais il faut prendre en compte le fait que le paiement de ce congés paternité n'interviendra pas avant la deuxième semaine du mois suivant la réalisation du congé paternité. 
Plus d'informations sur le processus de demande sur le site de la sécurité sociale. 

Proposition d'égalité des congés parentaux
Le parti politique de gauche Unidos Podemos vient de présenter au congrès des députés une proposition de mesure visant à égaliser la durée des congés maternité et paternité. La proposition suggère donc d'augmenter le congé paternité à seize semaines, comme celui de la mère, pour permettre à l'enfant nouveau-né d'être entouré de ses parents durant plus de trente semaines. Cette nouvelle autorisation se composerait en réalité de deux semaines de congés de paternité suivies de quatorze semaines de "congés pour l'éducation". Si cette proposition de loi tente de rapprocher de la situation familiale d'autres pays nordiques (comme la Suède ou la Norvège par exemple où les parents ont plusieurs mois de congés pour élever leurs enfants), elle semble encore utopique en Espagne, un pays qui a mis huit ans pour accorder deux semaines supplémentaires aux jeunes papas. Il y a quelques années à peine, la grande majorité des papas espagnols ne prenaient pas de congés paternité, laissant l'éducation des enfants à la responsabilité de la mère qui elle mettait de côté sa carrière professionnelle. La proposition parlementaire est actuellement en cours d'étude.  

Perrine LAFFON (www.lepetitjournal.com - Espagne) Mardi 21 mars 2017
Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite !
Suivez nous sur Facebook et sur Twitter
Téléchargez notre application pour téléphone mobile via Itunes ou via Google Play

 

DÉTENTE – Où trouver les meilleurs cocktails de Barcelone ?

Alors que l’été est bel et bien lancé, lepetitjournal.com vous propose une sélection de bars où vous pourrez profiter des meilleurs cocktails de la capitale catalane. Parmi les très nombreux lieux qui réalisent de succulents cocktails, voici une liste de dix établissements qui ont retenu notre attention
Actualité Espagne
Une internationale

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION ET IMPATRIATION - Le revers de la médaille

De plus en plus d’entreprises transfèrent une partie de leurs activités à l’étranger, vers des pays à moindre coût. L’expatrié et l’impatrié sont destinés à être le lien physique entre le siège et son centre d’opération délocalisé pour assurer le contrôle des opérations et procéder aux transferts de connaissances entre les deux entités. Or il s’avère que le transfert de personnel n’a pas toujours un impact positif !

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Expat - Politique
Magazine