Barcelone

HOMESESSION - Deux Français font la promotion des arts... dans leur appartement barcelonais

Ils s'appellent Olivier Collet et Jérôme Lefaure. Ces deux Français ont fait le pari homesession : promouvoir des artistes d'ici et d'ailleurs, en les invitant à la production artistique dans leur "home sweet home". Depuis 2007, le projet prend de l'ampleur...

(Jérôme Lefaure et Olivier Collet, les cofondateurs de Homesession / Photo Homesession)

Quartier de Poble Sec. Un local blanc fraichement repeint. De la mezzanine plonge un monstre brun, un dragon... de carton. Cette pièce est le nouvel espace "homesession", destiné à accueillir des projets d'artistes locaux. Homesession n'est pas un musée, ni même une galerie. "C'est un projet unique en Espagne, un format atypique", explique Olivier Collet. Ce Français, Barcelonais d'adoption, co-fonde avec Jérôme Lefaure l'association Homession en 2007, une idée longtemps en gestation.

Collocation artistique
Les deux passionnés invitent alors des artistes du monde entier à venir partager un mois dans leur appartement barcelonais. En échange, l'artiste produit une création conçue pour le lieu, qu'il présentera finalement au public. "Je n'aime pas beaucoup le terme de 'couch-surfing', avoue Olivier. Les artistes ne viennent pas pour dormir, mais pour créer".
Travailler la relation public-privé à travers l'art, c'était également l'idée de ce "musée domestique", au contexte et au budget singuliers. Charles Lefaure et Olivier Collet ont eux aussi un rôle unique "Nous aimons l'art, mais nous ne sommes pas nous mêmes artistes. Pas critiques ni mécènes...", réfléchit Olivier. "En fait, notre travail pourrait s'apparenter à celui de programmateur culturel ou commissaire d'exposition".

De l'international à l'échelle locale

Toujours à la recherche de nouvelles expériences, Olivier et Jérôme lancent en 2010 un deuxième volet de Homesession, "InvitedOneday". Cette fois, il s'agit d'inviter des artistes locaux, à réaliser un projet artistique en une journée. Photo, vidéo, arts plastiques, "il y a toujours une rencontre avec le public. Nous avons de nombreux critères, mais tous sont des gens qui travaillent dans leur époque, qui ont un langage contemporain". Les artistes passés par la maison parlent de politique, de genre, ou encore de l'art lui-même. "Ca s'est toujours bien passé", se réjouit Olivier. Le meilleur projet ? "C'est celui qui est en cours, ou celui qui va venir. J'ai la sensation que l'association apporte quelque chose aux artistes, aux locaux, et aussi à nous mêmes. Cela nous permet un suivi  du processus créatif en immersion totale".

PRE-.
Aujourd'hui, grâce au nouveau local, Homession prend un nouveau tournant et peut accueillir beaucoup plus d'artistes. Le projet inaugural de de ce halo artistique, l'exposition collective PRE-., sera présenté lors d'un vernissage ouvert au public , le 26 avril. PRE-., c'est le prélude des projets individuels Homession 2012. Fran Meana, Jordi Ferreiro, Anamor, Julia Gorosditi et Rafael Castañer. Six artistes liés à Barcelone, à l'univers, au passif différent, qui parleront leur langage, l'art, entre eux et avec le public.

PRE.-, 26 avril 2012 à 19h00, C/ Creu dels Molers, 15 (local), 08004 Barcelona.
Tel : 651 040 711
www.homesession.org


Lucie BARRAS (www.lepetitjournal.com - Espagne) Mercredi 18 avril 2012


Actualité Espagne
A la une
France/Monde
En direct d'Europe
Les trophées
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION - L'ombre de mon mari

"Après plusieurs expatriation, et à tout juste 34 ans, l'avenir de mon mari s’annonce brillant. Le mien ? Ce déménagement super glamour à Rome il y a déjà 9 mois est la tragique confirmation que je suis devenue malgré moi, l’ombre de mon mari, ou encore pire, « l’ombre de son ombre » comme le chantait Brel. À force de ne penser qu’aux autres et surtout à lui, je me suis oubliée en route. Je n’existe plus".
Expat - Politique

VENTE D'IMMOBILIER À L'ETRANGER – La France dilapide-t-elle son patrimoine ?

En 2011, le patrimoine immobilier de la France à l'Etranger (consulats, ambassades, instituts français, etc) s'élevait à 1.500 biens répartis dans 160 pays, pour une valeur d'environ 5 milliards d'euros. Au cours des six dernières années, 152 biens auraient été vendus par le Ministère des Affaires Etrangères pour une valeur totale de 307 millions d’euros. L'ambassadeur de France en Malaisie nous explique l'impact de cette politique
Magazine
Francophonie

LES CHRONIQUES DE SOPHIE - Le "Roi Lion", Dali et les fêtes au Québec

Sophie est une Québécoise de 13 ans qui vit depuis trois ans à São Paulo avec sa famille. Elève du lycée Pasteur, elle rêve déjà de devenir journaliste. Lepetitjournal.com lui ouvre ainsi ses colonnes pour y accueillir ses chroniques de jeune adolescente expatriée au Brésil.