Bangkok

LAOS - Trois opposants écopent de lourdes peines de prison pour des posts Facebook

Trois opposants au régime communiste du Laos, ont été condamnés à de lourdes peines de prison dans l'opacité la plus totale après plus d’un an de détention provisoire, selon la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH).

La FIDH a confirmé via des militants locaux des droits de l’homme que les trois ont été condamnés au début du mois d’avril.

Ces trois laotiens, deux hommes et une femme travaillant en Thaïlande, avaient publié sur leurs pages Facebook des commentaires critiquant la corruption des autorités laotiennes et ils avaient participé à des manifestations devant l'ambassade laotienne à Bangkok, selon un communiqué de la FIDH.

Ils avaient été arrêtés à leur retour au Laos en mars 2016.

Somphone Phimmasone, 30 ans, Soukan Chaithad, 33 ans, ont été condamnés respectivement à 20 ans et 18 ans de prison.

Lodkham Thammavong, jeune femme du même âge, a écopée pour sa part de 12 ans de prison, selon la FIDH.

"En enfermant des dissidents pour vingt ans, le gouvernement laotien a abandonné toute ambition de respect de ses obligations internationales en termes de droits de l'homme", a regretté le président de la FIDH, Dimitris Christopoulos, dans ce même communiqué.

Amnesty International avait auparavant décrit la longue détention provisoire comme une "disparition forcée".

Ils avaient été exhibés à la télévision d’Etat en mai 2016 habillés en uniforme de prisonnier et avaient alors été forcés d’avouer qu’ils avaient mis en danger "la sécurité nationale".

Bien que le Laos soit une destination populaire auprès des routards du monde entier et attire de plus en plus de touristes aisés, ce pays très pauvre n’en reste pas moins dirigé par l’un des gouvernements les plus répressifs au monde.

Avec AFP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) mercredi 17 mai 2017


Bangkok
Une internationale

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Nouvelle-Calédonie - Communauté

LE LAB-NC – Un magazine participatif

La Nouvelle-Calédonie, plus qu’ailleurs, prépare le nouveau paradigme et elle devrait avoir toutes les chances d’y parvenir. Laboratoire…
Expat
Expat - Emploi

EXPATRIATION – 10 pays pour booster sa carrière

Etats-Unis, Royaume-Uni, Taïwan... Sur la base des réponses apportées par 14.000 personnes expatriées (de toutes nationalités), la dernière enquête publiée par InterNations compile les pays où il faut s’expatrier si l’on veut booster sa carrière. L'Europe est mal classée.

COACHING - Le sacrifice du conjoint suiveur

Selon une enquête récente auprès de la population francophone expatriée, 49% des conjoints suiveurs en recherche d’emploi auraient le sentiment d’avoir sacrifié leur carrière*. Ce chiffre m’a interpellée, car je trouve cela dommage de voir autant de personnes qui voient leur expatriation comme un sacrifice de leur carrière. 
Expat - Politique
Magazine