Bangkok

CORRUPTION - Enquête sur des policiers et un procureur thaïlandais après la saisie de cornes de rhinocéros

Les autorités thaïlandaises cherchent à faire la lumière sur l’implication d’un procureur d’Etat et de deux policiers sur leurs possibles liens avec des contrebandiers dans un trafic de 21 cornes de rhinocéros d’une valeur marchande de 4,7 millions d’euros retrouvées la semaine dernière dans des sacs à l’aéroport de Suvarnabhumi de Bangkok.

Deux policiers et un procureur thaïlandais de province apparaissent sur les caméras de surveillance de l’aéroport Suvarnabhumi en train d’escorter deux femmes alors qu’elles arrivent à l’aéroport international de Bangkok le 10 mars. Les deux femmes portaient les sacs où étaient entassées les cornes des rhinocéros.

Lorsque les agents des douanes, soupçonneux, ont contrôlé leurs sacs, les deux femmes ont pris la fuite, amenant les policiers à analyser les images de vidéosurveillance de l’aéroport pour retracer leurs mouvements.

C’est là que ces derniers ont remarqué que "deux policiers ainsi qu’un haut fonctionnaire du ministère de la Justice marchaient le long du hall avec les dits bagages" selon une déclaration du bureau du procureur général jeudi dernier.

Toujours d’après la déclaration, le procureur d’Etat adjoint  de la province de Saraburi, le commandant de police Worapas Boonsri, a été identifié comme suspect dans cette affaire. Il a été transféré le temps de l’enquête. Les deux autres hommes n’ont pas encore été identifiés.

La junte thaïlandaise s’est engagée à lutter contre la corruption et le commerce illégal d’animaux à travers le royaume – la Thaïlande est une plaque tournante du trafic vers les marchés d’Asie du Sud-Est et de Chine où les espèces rares sont convoitées comme animaux de compagnie, éléments décoratifs ou médicaments traditionnels.

"Il est rare de voir les gouvernements cibler la corruption" a déclaré Steven Galster, le directeur de l’organisation thaïlandaise de lutte contre le trafic d’animaux et d’êtres humains Freeland, félicitant les autorités de chercher les liens possibles entre la bureaucratie thaïlandaise et les groupes criminels.

"Mais le braconnage d’animaux sauvages et le trafic à grande échelle que nous voyons, en particulier avec les rhinocéros, ne peuvent pas se produire sans l’aide d’officiers corrompus."

Les cornes provenaient d’Afrique.

Début mars, les douanes thaïlandaises ont découvert 422 défenses d’éléphant à l’aéroport de Suvarnabhumi provenant de deux vols entre Addis-Abeba et Bangkok de Ethiopian Airlines.

En 2015, la Thaïlande a incinéré plus de deux tonnes d’ivoire confisquées. Ce fut la première fois que le royaume prenait des mesures importantes pour détruire le stock confisqué.

Nous rappelons que la semaine dernière, un rhinocéros blanc avait été abattu à Thoiry (Yvelines) et l'une des ses cornes, dont le prix peut atteindre plusieurs dizaines de milliers d'euros, avait été sciée.

Avec AFP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) lundi 20 mars 2017


Bangkok
Une internationale

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Nouvelle-Calédonie - Communauté

CINÉMA - Un Calédonien à Cannes

Une nouvelle génération de calédoniens voit le jour. Ils ont grandi entre océan et terre. Leur insularité ne les a pas renfermés sur…
Expat
Expat - Emploi

VOYAGES D’AFFAIRES – Les risques encourus quand on prend trop souvent l’avion

Valorisés par la société, et souvent encouragés par les entreprises, les voyages d’affaires pourraient pourtant être préjudiciables pour la santé, aussi bien morale que physique. Le manque prolongé de sommeil, les changements répétés d’horaires, cumulés au stress procuré par le travail, finissent par avoir un impact sur les « business travellers ». 

COACHING - Comment réinventer sa carrière grâce à une non-équivalence des diplômes à l’étranger

Vous êtes psychologue, sage-femme, orthophoniste, juriste, avocate, médecin, pharmacienne….et votre diplôme n’est pas reconnu dans le pays dans lequel vous vivez. Cela fait plusieurs années que vous exerciez ou bien, vous venez juste de terminer votre formation dans le cadre d’une reconversion, vos perspectives sont les mêmes : il est tout à fait possible de réinventer positivement votre carrière. 
Expat - Politique

REPUBLIQUE EN MARCHE – Qui sont les candidats pour les Français de l’étranger ?

Ils sont inconnus du grand public et pourtant, forts du score important d’Emmanuel Macron à l’étranger, ils pourraient créer la surprise et vous représenter à l’Assemblée nationale. Jeunes ou moins jeunes, issus de la société civile, de la tech ou dans la politique de longue date, on lève le voile sur leurs profils et leurs ambitions
Magazine