Bangkok

JAZZ CLUB - Le "Black" ouvre à Bangkok et parie sur une "foule de talents locaux"

Depuis ce week-end, les amateurs de jazz ont leur nouveau repère au coeur du quartier de Thonglor, le Black Jazz Club, crée par un amoureux du genre pour des amoureux du genre.

Idris Dawud, la cinquantaine, est un passionné de jazz originaire de Harlem. Arrivé à Bangkok il y a 15 ans, il y a découvert une scène locale en pleine évolution. En tant que trompettiste et chanteur, il intègre et fait partie de cette communauté des musiciens de jazz mais constate avec regret que Bangkok manque de clubs “sérieux“ et qui durent, un lieu où les musiciens peuvent jouer et partager d’autres morceaux que “Fly me to the moon“.

C’est ainsi qu’est né le club de jazz Black. La volonté d’Idris est d’offrir aux amateurs et musiciens un endroit complètement dédié à ce style de musique. Lors de la première soirée d’ouverture jeudi, le fondateur du club a ainsi expliqué que l’ambition de Black n’est pas simplement de jouer des morceaux grand public comme dans les hôtels à la recherche de consensualité et de rentabilité - ce qui, jusqu’a la semaine dernière, constituait le plus gros de l’offre de jazz à Bangkok.

Désormais, les amateurs de jazz en quête de solos de batterie ou de lead de saxophone ont leur point de rendez-vous à Thonglor, dans une ambiance tamisé et une configuration entièrement tourné vers la scène qui croule sous les instruments.

Notre envie n’est pas de se limiter aux standards de jazz - ils seront également joués mais l’ambition est plutôt de donner une scène a des inconnus afin qu’ils jouent des morceaux moins commerciaux mais qui méritent quand même d’être entendus“.

Black a donc été ouvert pour soutenir la scène locale et pour “former“ de jeunes musiciens, puisqu’il y a des choses qui ne s’apprennent que sur scène. "A part New York, je ne connais aucune autre ville avec autant de musiciens de Jazz," nous confie Idris, "la Thaïlande gâche ses talents de jazz. Il y a des gens formidables ici, mais pas mis en valeur". En ouvrant Black, le trompettiste compte remédier à la situation.

Black Jazz Club
Thonglor 25, Sukhumvit 55.
Site web: http://www.blackjazzspot.com/
Facebook: https://www.facebook.com/BlackJazzSpot/

Marie GOULLIEUX (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) lundi 14 août 2017

Bangkok

INFO-SANTE - Tordre le cou à l’AVC!

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), l’accident vasculaire cérébral (AVC), figure parmi les cinq premières causes de décès au monde. Si…
Une internationale

A la découverte d'un Paris insolite en compagnie d'un greeter

 Comme beaucoup d'Américains, Mike, Dennis, Brian et Derek rêvaient de visiter Paris, mais pas forcément à la manière de touristes ordinaires. Ils ont donc fait appel aux greeters, ces habitants qui font découvrir aux voyageurs une capitale hors des sentiers battus. 
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique

GESTION DE CRISE – Les consuls face à l’exceptionnel

Peu importe l’endroit ou le pays dans lequel vous pouvez vous trouver dans le monde : en situation de crise, la France par le biais de ses consuls protège ses concitoyens. Cette année, 89 consuls et consuls généraux exercent leurs missions à travers le monde. Mais attention, ils ne doivent pas être confondus avec les ambassadeurs… Petit tour d’horizon de leurs missions et des actions qu’ils peuvent mener en cas de crise. 
Magazine