Auckland 

SYRIE - La Nouvelle-Zélande pourrait envoyer des troupes en Syrie

Bill English n'exclut pas la participation de la Nouvelle-Zélande à la guerre en Syrie, une semaine après le bombardement qui a fait plusieurs dizaines de morts à Khan Cheikhoun, localité rebelle au nord-est du pays.

 

 

Le Premier ministre a déclaré à Newstalk ZB qu'il n'empêcherait pas un envoi des troupes néo-zélandaises, mais a précisé qu'il n'y avait eu aucune demande à ce jour. Le président américain Donald Trump a appelé «toutes les nations civilisées» à s'opposer au gouvernement syrien après sa décision, aussi soudaine qu'inattendue, de lancer des missiles sur l'une des bases aériennes du pays.

Les États-Unis cherchent un soutien international dans leur combat contre les alliés d'Assad, et il n'est pas surprenant que la Nouvelle-Zélande soit sur la liste. Bien qu'aujourd'hui le soutien ne soit que moral, on peut s'attendre à ce que le gouvernement de Trump fasse pression pour recevoir un soutien militaire.

La Nouvelle-Zélandene ne dispose pas de force aérienne, il est donc très peu probable qu'elle rejoigne directement au sol syrien. Cependant, en fonction des prochains événements, Trump pourrait réclamer d'autres sorte de soutien militaire, comme un appui logistique ou du matériel.

La rédaction lepetitjournal.com/auckland - Mardi 11 Avril 2017

 

LE FRENCH FESTIVAL - La French interview de ... Côté France

Isabelle est partie d'un constat : l'art de vivre à la française est apprécié partout dans le monde. Mariée à un kiwi depuis 15 ans, elle a donc décidé d'importer ce petit bout de charme français en Nouvelle-Zélande et a créé Côté France. En attendant de la retrouver Samedi pour Le French Festival, découvrez sa French Interview, ici :

FREE WEEK - Agenda du 21 au 27 août

NOUS Y SOMMES ! Enfin, cette semaine, en guest star de la Free Week, le fameux, l’incroyable et le magnifique : FRENCH FESTIVAL ! Plus que 5 petits…
Une internationale
Actu internationale
En direct d'Asie Pacifique
Expat
Expat - Emploi

Un pâtissier français détenu en Chine depuis cinq mois

Un pâtissier français, employé à Shanghaï d'une chaîne de boulangeries fermée pour raisons sanitaires, est en détention depuis cinq mois en Chine, a révélé sa famille qui a lancé une pétition pour sa libération, une situation que le Quai d'Orsay suit "avec la plus grande attention".
Expat - Politique
Magazine