Athenes

MARINAS - Une taxe sur les bateaux de plaisance négative pour le tourisme

L'association des marinas de Grèce a réagi vivement contre la récente loi instaurant une taxe aux bateaux de plaisance séjournant dans les marinas de Grèce. L'association considère que cette taxe est un coup de massue sur le tourisme de plaisance, et qu'elle aura pour résultat le départ de la plupart des bateaux de tourisme étranger qui avaient l'habitude de jeter l'ancre en Grèce.
Cette mesure apparaît alors même que le TAIPED (Fonds de mise en valeur du patrimoine privé de l’Etat) ouvre à la privatisation de nombreuses marinas du pays, qui sont aujourd'hui à la recherche d'investisseurs.
La rédaction (www.lepetitjournal.com/athenes) Jeudi 5 décembre 2013

 
Athenes
Une internationale
Bleu Blanc Box

BLEU BLANC BOX – lepetitjournal.com chouchoute les expatriés

Les produits français vous manquent ? Découvrez la dernière nouveauté concoctée spécialement pour vous par lepetitjournal.com. Chaque mois, aux quatre coins du monde, la BLEU BLANC BOX vous réserve une surprise avec des produits aussi indispensables qu’introuvables à des milliers de kilomètres !
Actu internationale
En direct d'Europe
Expat
Expat - Emploi

TOURISME EN IRAN - Un secteur en expansion et des défis à surmonter

 Depuis le rétablissement et l’amélioration des relations entre l’Iran et l’Occident, il y a un secteur qui se porte à merveille... le tourisme. Annoncé par les analystes depuis déjà plusieurs années, Marc Botinelli parlait déjà en 2013 de « Bombe touristique à retardement » et il ne s’était pas trompé.
Expat - Politique

ESSAI – Comment concilier vie à l’étranger et citoyenneté ?

Etre citoyen lorsque l’on réside hors de France, ce n’est pas facile. Quels droits ? Quels devoirs ? Passionné de politique, résidant depuis plus de 20 ans à l’étranger, Jacques Saillant publie un essai engagé sur la citoyenneté des Français de l’étranger, en forme de réflexion mais aussi de « coup de gueule » face aux instances qui les représentent

AUDIOVISUEL – Haro sur les anglicismes !

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel s'agace. La multiplication des titres d'émissions en anglais, jusque dans le service public, ne convient pas à l'organe chargé d'encadrer les productions télévisées françaises. Seront donc reçus les patrons des grandes chaînes françaises afin de rappeler la règle établie par la loi du 30 septembre 1986 sur le rôle du CSA : utiliser le français autant que faire se peu.
Magazine